mardi 18 juin 2013

Angleterre : Londres donne deux mois aux géants d’internet pour initier un plan de lutte contre les image d’abus sexuels sur des enfants.



Aucun média français ne vous a relaté cette initiative sans précédent prise par la secrétaire britannique à la Culture, Maria Miller, lors d’un sommet hier à Londres sur la pédopornographie sur Internet. Ces informations sont publiées par le quotidien Daily Mirror.

Les plus grandes entreprises de la toile, dont  Yahoo, Google, Microsoft, Twitter, Facebook, BT, Sky, Virgin Media, TalkTalk, Vodafone et O2, avaient été convoquées à cette réunion par Mme Miller.
« C’en est assez ! Les images d’abus sexuels contre des enfants sur internet sont horribles, le public est immensément préoccupé, et ces entreprises doivent réagir concrètement, car elles n’en font pas assez (pour combattre ce fléau) », a déclaré la secrétaire à la Culture, la seule mère de famille dans le cabinet de David Cameron.

Quand Paris prendra-t-il la même initiative pour  un sommet de ce type en France, pays rongé par la pédocriminalité ?

18 juin 2013 | Auteur Jacques Thomet
Source : http://www.jacquesthomet.com/jacquesthomet/2013/06/18/pdocriminalit-londres-donne-deux-mois-aux-gants-dinternet-pour-initier-un-plan-de-lutte-contre-les-image-dabus-sexuels-sur-des-enfants/

AVoir :
Le «comportement aguicheur de la victime» vaut du sursis à un Britannique.
Angletaire : Mariages jeunes filles de 12 ans, fondés sur la charia.
Vols d’enfants par les services sociaux anglais...
Le Kincora Boys Home : un réseau pédophile dans un orphelinat anglais, piloté par le MI5.
Disparition de Ben Fellows, ex victime de réseau pédocriminel anglais.