dimanche 30 juin 2013

Rhône. Pédophilie et secte satanique à l’école privée de Brindas : les angoisses de « Mademoiselle Elise »



Elise Humbert la directrice du pensionnat de Notre-Dame-de la Sainte-Espérance de Brindas est, depuis le 21 juin, mise en examen pour violences sur mineurs de moins de 15 ans, privation de soins et d’aliments. Dans les années 90, elle avait déjà fait parler de son établissement en lançant des accusations de pédophilie et de messes noires. La justice avait rendu un non-lieu

Photo Annie Demontfaucon
Les événements récents que nous avons révélés autour de Notre-Dame-de la Sainte-Espérance font resurgir un pan de l’histoire de l’école.
Une page sombre qui s’est brutalement rouverte et éclaire sous un jour nouveau, les accusations pesant sur les méthodes éducatives de la directrice.

Il y a vingt-deux ans, « Mademoiselle Elise » avait saisi la justice. Elle accusait d’anciens élèves et des adultes, d’enlever ses jeunes pensionnaires la nuit pour les conduire dans « une chapelle diabolique » et leur faire subir des attouchements sexuels. La police avait conclu à un non-lieu.
Source : http://www.leprogres.fr/rhone/2013/06/28/pedophilie-et-secte-satanique-a-l-ecole-privee-de-brindas-les-angoisses-de-mademoiselle-elise

En garde à vue depuis jeudi, la directrice de l’école Notre-Dame de la Sainte-Espérance est présentée au parquet en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, pour violences sans incapacité de travail sur mineur de 15 ans, privation de soins et d’aliments sur des mineurs de la part de personnes ayant autorité.
Diverses infractions techniques lui sont également imputées, dans le domaine de la santé alimentaire notamment.
Source : http://www.leprogres.fr/rhone/2013/06/22/brindas-la-directrice-d-une-ecole-privee-presentee-au-parquet-pour-des-maltraitances

Le pensionnat Notre-Dame de la Sainte-Espérance avait fait l'objet d'un signalement auprès de l'Académie, et la gendarmerie a recueilli des plaintes de parents pour mauvais traitements à leurs enfants. La directrice a été mise en examen pour violences volontaires sur mineurs
Pour en savoir plus sur l'établissement qui s'est choisi pour devise "Si Deus pro nobis, qui contra nos ?" ("Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous?")
http://internat.notredame.free.fr/index.html
Source : http://rhone-alpes.france3.fr/2013/06/22/rhone-la-directrice-d-un-ecole-privee-soupconnee-des-maltraitances-275095.html

Lyon : une directrice d’école mise en examen pour violences.

FAIT DIVERS – Elise Humbert Agée de 66 ans, elle est également soupçonnée de privation de soins et d’aliments. La cantine de l’établissement a été fermée.

C’est une petite école privée située à Brindas, dans l’Ouest lyonnais. Un établissement d’enseignement catholique hors contrat fondé en 1987 qui dispense des cours à trente-sept enfants et dispose d’un internat. Jeudi, la directrice de l’école Notre-Dame de la Sainte-Espérance a été arrêtée par les gendarmes et placée en garde à vue.

Hier soir, Elise Humbert a été mise en examen pour violences volontaires commises sur mineurs de moins de 15 ans, privation de soins et d’aliments. Face aux enquêteurs et selon le journal Le Progrès, la directrice n’aurait reconnu que quelques "taloches" données exceptionnellement aux élèves les plus agités.

Les autorités se sont intéressées à cet établissement début juin, quand un inspecteur de l’Éducation nationale effectue un contrôle et constate des dysfonctionnements ainsi que des lacunes au niveau de l’hygiène. Des parents d’élèves portent également plainte en raison de mauvais traitements infligés à leurs enfants comme des privations d’aliments, des gifles ou des insultes.

Locaux insalubres, aliments périmés…

Dans son rapport et toujours selon le quotidien, l’inspecteur de la Direction départementale de protection des populations pointe du doigt des locaux insalubres, des sols vétustes, des carreaux cassés et des containers non désinfectés.

Par ailleurs, des aliments périmés auraient également été servis aux enfants. Du côté du pensionnat, on a du mal à y croire. "En vingt ans, nous n’avons jamais eu de malades. Nous sommes douloureusement surpris de ces attaques, lâche Michel du Tremblay, le vice-président de l’institution. Élise est une sainte et la maltraitance est contraire à la philosophie de l’école".

En attendant les suites données à cette affaire, la restauration au sein de l’école est arrêtée provisoirement en raison "de graves manquements aux règles d’hygiène et des probabilités importantes de contamination et de risques d’intoxication".
Source : http://www.metronews.fr/lyon/lyon-une-directrice-d-ecole-mise-en-examen-pour-violences/mmfw!ivdENNIpBasA/

L’internat permet l’accueil d’une trentaine d’enfants, soit à la semaine, soit à la semaine complète dont week-end.
L’internat en général est une société à la dimension des élèves, en effectif réduit. Il est encore une petite famille où chacun trouve sa place, apprend les règles de la vie commune, apprend à se responsabiliser à travers les différents services et goûte les joies de l’entraide sous la responsabilité d’un surveillant(e).
Les chambres comprennent 4 à 10 lits.
Le lever est à 6h40.
Petit déjeuner 7h10.
Coucher à 20h30 pour les petits et à 21h pour les grands.

Liens :
https://www.facebook.com/ContreLecoleNotreDameDeLaSainteEsperance.
Mairie de Brindas - Autres démarches. (Mairie de Brindas, Services en ligne et formulaires à disposition des ... Un enfant ou un jeune âgé de moins de 18 ans victime d'actes de pédophilie)