mardi 18 juin 2013

Piratage des sites Pedopolis, Jacques Thomet Renovatio TV.


L’hébergeur du site ne se bouge pas trop les fesses pour réactivé le point Com.
Préparez vos claviers nous allons peut-être avoir besoin de vous pour envoyer des centaines de messages par jours sur leur Email, cela devrais les bouger au moins…

Quelques basses manœuvres de piratage ont lieu en ce moment contre des sites amis, à savoir Pédopolis, dont je ne mets pas le lien parce que le site a carrément disparu de google moins d'une semaine après les faits, et le site de Jacques Thomet, qui a heureusement pu se rétablir en quelques jours.

Dans la nuit du 11 au 12 juin, donc, les sites de Pedopolis et de Jacques Thomet ont été mis hors d'état d'informer par on ne sait qui. Mais, nous avons quelques soupçons sur les coupables qui auraient pu avoir intérêt à éviter que les vidéos de Jacques Thomet tournées lors des conférences de ce dernier dans le sud ne se retrouvent diffusées sur Pedopolis. De quoi parlaient ces conférences? D'Outreau!

Le 16 juin, c'est Renovatio TV qui a été piraté à son tour, il faut savoir que ce site est proche de Pedopolis.

Oui, vous voyez, ces 12 enfants victimes, et tous ces acquittés. Une affaire bien étrange dont on n'a pas fini de comprendre les absuridtés.

Outreau, affaire sur laquelle le documentaire de Serge Garde a eu droit à une magnifique censure de la part de ses collègues de la grande presse.

Outreau, affaire sur laquelle Thomet a réalisé une contre-enquête minutieuse et inattaquable (le délai de prescription est passé). Pas de bol, ces journalistes qui se targuent d'informer les masses ont décidé qu'en l'occurrence, un seul point de vue devait valoir: celui des acquittés. Que les victimes restent dans leurs oubliettes, la vérité avec.

Bref, deux sites ont été attaqués par X, on va dire, d'une manière absolument lâche. Mais, ce n'est pas grave, ce n'est qu'une perte de temps.

Quant à moi, j'ai tout sauvegardé donc ça ne sert à rien de me pirater.

Pédopolis avait ce grand mérite d'être une véritable bibliothèque numérique de la pédorciminalité dans le monde. Il serait dommage de perdre une telle quantité de données, et on dirait que c'était le but.

Il y a aussi une dynamique derrière ce site, et elle ne risque pas de se briser non plus.

On trouve un début de recopiage de Pedopolis ici: http://mk-polis.e-monsite.com/
Source : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/06/17/27452453.html