mardi 18 juin 2013

Bas le Masque CINEYRGIE...




Bas le Masque CINEYRGIE...

par Louis De Jonghe d'Ardoye (Articles), jeudi 18 octobre 2012, 18:23

Patrick Van Den Berghe..., l'infiltrant mystificateur...? (réponse à Cineyrgie du 16 octobre) 
Le regroupement européen des réseaux de lutte contre la pédocriminalité est une aberration pour la sécurité discrétionnaire indispensable à leur efficacité . Par contre, cela peut servir implicitement ceux qui sont visés, en leur assurant un contrôle des données et des infos chaudes par leurs infiltrés… La logique  de cet article démontre la perversité de l’intrigue qui motive l’action de Cineyrgie, je l’assimile à une antenne d’information pour les réseaux criminels, au sens large du terme…
Que les choses soient bien claires, le fait d’avoir fait de la prison, pour raison commerciale..., est loin d’être une référence comme Patrick VDB le présente… Au surplus, il y a nécessairement une motivation criminelle prévalant à une telle sanction ; si elle serait injuste, rien n’explique l’absence de réaction…! Les repentis ou faisant fonction sont légions, "Gourous" ils ont le privilège d’illusionner les naïfs. Il est toujours difficile de démêler le vrai du faux, ce n’est d'ailleurs pas le rôle du citoyen, lequel ne peut se substituer à l’organe de la loi ! Sauf légitimité directe, il nous reste seulement le droit d’en contester le bon fonctionnement, tout comme la présence néfaste de ceux qui se présente en champion à double personnalité.

Patrick VDB m’a clairement soutenu être un enfant adopté par les VERDICKT de Rhode-St-Genèse, il m'a également prétendu avoir pris ses distances à leur égard. Il n’empêche que cette famille d’anciens coloniaux est étroitement liée à l’Opus Dei ainsi qu’à l’opportunisme dominateur des Illuminati, avec ses nombreuses doubles facettes. Sur ce point, j’ai une solide expérience personnelle depuis 1968... Je le lui ai exposé lors d’un unique entretien le 8 septembre 2012, il ne m’en a pas contesté le fondement…, sans doute l’espoir d’un contrôle absolu ultérieur… ! En ce qui me concerne, j’ai du mal à croire qu’en étant élevé et nourri, plus de 30 années, dans un milieu Opus Dei, Illuminati, on puisse, subitement, développer la sincérité d’un humanisme réel… !

Lors du seul entretien sollicité par son message le 8 septembre, Patrick VDB, qui connaissait par d'autres le séquelle SDF résultant de la dernière agression menée par les Illuminati avec leur complice dans ma famille indigne, me proposait curieusement l’hospitalité en son Kinderberg, m’assurant que mes dossiers y seraient en toute sécurité… J’ai évidemment rejeté cette proposition suspecte de quelqu’un dont le passé est plus qu’étrange et sombre. 
Le ridicule ne dérange pas ce Patrick qui hier m’offrait sérieusement une sécurité ainsi qu’à mes dossiers, alors qu’il qualifie mon action dans Cinergie : « …d’invraisemblables histoires que je serais évidemment incapable de prouver parce qu’elles ont été inventées ou transformées. »  Sa mauvaise foi est très tonique, on ne croit les autres capables que ce dont on est soi-même...!  Le 13 octobre, il m’affirme avoir lu toutes les pièces transmises dont, en PDF, copie de ma lettre du 8 septembre 2009 à la cassation avec l'accusé de réception circonstancié… Outre la quinzaine de procédures judiciaires, les plaintes, les extraits de presse et surtout trois dénonciations incidentes en cassation contre magistrats généraux signées par Me Graindorge et Cécile Draps (bâtonnier de cassation), tout cela ne serait évidemment que  de la fumée de "dossiers fantôme…!" Ici, il est manifeste que VDB doit avoir un intérêt personnel pour marginaliser de la sorte une contestation de grands avocats dont le contexte de base est le mobile des tueries du brabant, dossier occulté rejoignant d'autres grands dossiers bloqués... Le délire de notre Patrick est même grotesque, il écrit : " Mon cher Louis affirme que le conclave que j'avais réuni au château du Kinderberg n'avait pour objet que de s'emparer de ses dossiers fantômes, que personne n'a jamais vu et qui n'ont jamais servi qu'à attirer les sympathies les plus crédules " Prétendre m’avoir invité à un conclave est grotesque, il avait déjà eu lieu en août lors de notre entretien du 8 septembre…, un parfait manipulateur menteur qui prend les autres pour des dindons… C’est vraiment grotesque, ici je ne dois même plus démontrer que ce personnage travaille à d’autre fins que la vérité…! 

Faisant flèche de tout bois, voilà qu’il assimile ZICOT à Aimée alors qu’ils ne se sont plus vus depuis plus de 30 années, et sur le même registre Zicot que je ne connaît pas, de prétendre m’avoir posé une question par MP à laquelle je me serais bien gardé de répondre… C’est que la question ne me concernait pas quand au lieu et la personne d’un gendarme Michaux !  Voici donc le libellé de son MP : « Marcel Vervloesem, avec lequel je travaille en ce moment sur un machin commun, m'a raconté hier soir chez lui une histoire étrange qui parle d'une tour et d'un gendarme dans une propriété proche de la ferme Blaret. »  La ferme Blaret est sise Chssée de Waterloo, tout près des Verdickt…,  mon domicile est à plus de 4 km à l’Hermite… Si j’ai malencontreusement donné l’hospitalité au gendarme Marc Toussaint, de février à juin 1998, je ne l’ai fait pour personne d’autre... Je n'ai jamais convié le gendarme Michaux chez moi... Au surplus, Marcel Vervloesem, que j’ai soutenu au début de sa contestation, n’est jamais venu chez moi !

Dans son délire, le farfelu Patrick en met une couche supplémentaire : « Je comprends que nos compères s'évertuent à semer la zizanie en prétextant qu'ils disposent de dossiers qui suffisent à faire exploser l'Etat belge, alors qu'ils n'ont jamais rendu ces prétendus dossiers publics.»        Que les choses soient très claires, j’ai pris mes responsabilités légalement par actes officiels, je ne mêle personne à mes dossiers, je ne m’intéresse pas directement aux dossiers des autres, même si de nombreux éléments ont convergé vers moi… Last but not least, que notre excité de Cinergie m’apporte vite un seul écrit de moi démontrant un chantage de mes dossiers sur la pérennité de l’Etat belge.  Le chantage provient du politique et de leurs créatures dans le judiciaire ou de leurs inconditionnels infiltrés, lesquels s’appuient sur la protection d’une raison d’état au service du crime organisé… Voilà le véritable enjeu de mes dossiers monsieur Van Den Berghe, la lettre à Londers est très claire... Pour le surplus de vos propos, si quelqu’un diffame, ment et manipule, c’est bien vous, en tout cas en ce qui me concerne…!  Ceux qui risquent réellement leur vie n'éprouvent pas le besoin sordide de s'en targuer, ils avancent dans le silence de leurs convictions sans avoir la médiocrité de se prévaloir de ce qu’ils font…                                                    .    


Je ne sais pour qui vous agissez, mais il est évident que vous êtes un infiltré ou un dérangé..., la suite des événements ne pourra que me donner raison !        


Copyright - tout droits réservés pour la presse .
Lex..., sed dura lex !