samedi 29 juin 2013

Help : Reconnaitre un manipulateur.



Définition du manipulateur.

Auteur: Jérôme Vermeulen psychologue
En tant qu'êtres humains, nous respectons les uns vis-à-vis des autres (dans notre propre groupe d'appartenance du moins!) certaines règles de vie en société. Des règles de collaboration (il faut s'entraider pour atteindre un objectif), de réciprocité (il faut savoir donner autant que recevoir), d'empathie (je me mets à la place de l'autre dans ce qu'il peut ressentir), de confiance et d'autres encore, très nombreuses, que nous appliquons quotidiennement de façon tout à fait automatique.

On pourrait dire du manipulateur qu'il s'agit d'une personne qui va utiliser ces règles de vie en société pour en obtenir des avantages et des bénéfices personnels ou exercer un contrôle sur vous. Plutôt que de respecter la règle de collaboration, il tentera d'amener l'autre à faire les choses à sa place. Plutôt que de respecter les règles de réciprocité, il essayera d'amener l'autre à lui donner, sans donner en retour. Plutôt que d'être attentif à ce que l'autre ressent (empathie), il tentera de faire jouer la règle d'empathie en sens unique (si tu ne me donnes pas ce que je veux, tu vas me faire souffrir).

Le manipulateur, somme toute et pour le dire un peu autrement, ne considère pas l'autre comme une fin en soi, mais le considère comme un moyen d'obtenir un bénéfice ou un avantage personnel. Il fera un compliment, non pas pour le seul fait de faire plaisir à l'autre, mais parce qu'il espère ainsi obtenir quelque chose à la clé.

Dans les cas extrêmes, on retrouvera par exemple les escrocs ou les psychopathes (qui parfois ne font qu'un), qui jouent avec intelligence sur ces normes sociales de réciprocité, confiance, collaboration.

Nous sommes tous manipulateurs !
Tous, nous manipulons les autres. Mais dans le respect de certaines limites. Il s'agit d'un aspect 'normal' des relations humaines. On parlera de manipulateur lorsque la personnalité d'un individu est globalement organisée autour de tels rapports sociaux. C'est le caractère habituel qui fait le manipulateur. Pas la manipulation elle-même.

Certaines personnes, de par leur fonction, sont susceptibles de manipuler les autres. Le mot manipulation n'ayant pas ici le même sens ! C'est le cas, par exemple, d'un manager dirigeant une équipe et souhaitant le faire de façon agréable et douce plutôt qu'en donnant des ordres directs. Un mode de management pas toujours le plus sain, qui cherche à dissimuler le rapport d'autorité, et qui peut être rapproché de l'expression une main de fer dans un gant de velours. Il y a des patrons manipulateurs, mais ce n'est pas parce qu'un patron vous demande d'effectuer quelque chose sans réciprocité qu'il vous manipule pour autant. Tout est donc affaire de contexte.
Source : http://www.lepsychologue.be/psychologie/manipulateur.php

Les manipulateurs : 

Deux grands types de personnalité.

Pour clarifier les choses, je dirais d'abord que nous ne sommes pas tous manipulateurs comme certains le disent. Nous avons tous parfois un comportement manipulateur, mais cela reste ponctuel et cela n'a pas la couleur de la destructivité comme c'est le cas chez le manipulateur.

Le manipulateur narcissique.

La plus connue et la plus décrite est celle du manipulateur narcissique : il recherche le pouvoir dans ses relations et est reconnu pour sa séduction narcissique grâce à des attributs de pouvoir. Il manifeste dans les premiers temps de la relation une apparente sympathie, une recherche de points communs, une fausse attitude compréhensive et protectrice.

Tout cela est un calcul pour amorcer sa relation d'emprise sur l'autre. Ensuite, l'autre doit se conformer à tout ce qu'il veut et pense sans quoi il est dévalorisé, culpabilisé, menacé, ... Il se croit parfait et ne se remet pas en question, par contre il stigmatise l'autre pour ses imperfections en jouant sur ses valeurs morales. Il est en quête perpétuelle d'admiration, de reconnaissance, mais ne sait pas aimer, car il ne reconnaît pas l'autre dans sa différence.

Le manipulateur pervers narcissique.

Il se distingue du précédent, car il est motivé par la volonté de destruction de l'autre dans son narcissisme afin de gonfler le sien. Il recherche l'emprise par le même jeu de séduction que le précédent, mais une fois l'emprise installée, il isole et harcèle sa victime jusqu'à ce qu'elle perde toute son énergie narcissique, tombe dans la dépression, la maladie psychosomatique ou jusqu'à ce qu'elle se suicide.

Le harcèlement se manifeste par des violences verbales et non verbales: insultes, dévalorisations, culpabilisation, menaces, chantage, mépris, langage paradoxal (les mots sont contredits par les gestes par exemple, ou bien deux phrases s'annulent successivement), haine, ...
Il rend par ces agressions l'autre en colère, puis le culpabilise de cela. A l'extérieur, il paraît sympathique, moral, mais seul face à sa victime, il est violent et cherche à la détruire, d'où son aspect pervers.

Il se croit au-dessus des lois et n'éprouve ni culpabilité, n'a aucune morale, aucun sens des interdits et ment malgré l'évidence. Il est dans le déni de l'autre qui ne peut être qu'une partie de lui-même indifférenciée, dans le déni de sa propre souffrance comme de celle de l'autre. Il ne se remet jamais en question, mais peut très bien jouer la comédie. Il est vide intérieurement, évoluant uniquement dans l'intellect et le calcul. Il instrumentalise l'autre qui n'est pour lui qu'un objet à exploiter, puis à jeter. Quand il a épuisé sa proie, il en choisit une autre. Quand celle-ci réussit à fuir, il en trouve immédiatement une autre.

Pour en savoir plus : Christine Calonne, Les violences du pouvoir, éd. L'Harmattan, 2005. Christine Calonne est psychologue à Ans (Liège) et à Namur.
Source : http://www.lepsychologue.be/psychologie/personnalite-du-manipulateur.php

Reconnaître et repérer un manipulateur.

Auteur: Jérôme Vermeulen psychologue
Le caractère automatique, spontané des règles de fonctionnement sociales utilisées par le manipulateur (cf article de définition du manipulateur) peut faire que l'on mette du temps à repérer un manipulateur dans notre entourage. Généralement, un jour, on réalise, par addition de situations, qu'une personne a profité, nous a pris beaucoup (en énergie ou émotion, en travail, financièrement) sans nous apporter grand chose. Les choses sont très évidentes lorsqu'on a le sentiment clair d'avoir été proprement utilisé par quelqu'un (dans son ascension professionnelle, par exemple).

Attention cependant, on peut retrouver ce type d'impression en situation de conflit (divorce par exemple), et les accusations de profit et de manipulations sont parfois assez infondées !

On repère également le manipulateur en ceci qu'il sait jouer sur nos cordes sensibles, presser le bon bouton, actionner le levier qui sait nous mobiliser. Ainsi, si vous êtes perfectionniste, le manipulateur vous soumettra mine de rien un boulot mal terminé en vous demandant un tout petit peu d'aide 'pour la touche finale' (norme de collaboration), tout en ayant comme objectif clair que vous fassiez le boulot à sa place.
Si vous êtes plutôt empathique, voire avec une tendance à culpabiliser facilement, le manipulateur retournera chacun de vos légitimes reproches ou remarques contre vous, vous laissant entendre que ce que vous lui dites le fait souffrir ou constitue comme une trahison à votre vieille amitié. Alors même que vous tentez de lui dire que vous-même souffrez de certains de ses comportements.
Si vous êtes quelqu'un de très sincère et mettant l'accent sur la confiance humaine, c'est ce genre de discours que le manipulateur vous tiendra: la grande amitié, la confiance absolue sont alors des valeurs essentielles pour lui... Pour mieux être servi ou dissimuler des comportements très opposés au discours !

On repère enfin un manipulateur à certaines émotions que l'on peut ressentir. Ces émotions peuvent être de l'ordre du vague mal-être, du malaise peu défini ou parfois de la peur. Il me dit être mon ami... pourquoi ai-je peur de lui dire certaines choses alors qu'il me parle de confiance inconditionnelle et d'amitié ? Mais ces émotions peuvent également être de l'ordre de l'admiration exagérée... Des émotions qui indiquent que quelque chose de malsain pourrait bien se passer dans la relation. Peut-être avez-vous affaire à un manipulateur ?
Source : http://www.lepsychologue.be/psychologie/reconnaitre-un-manipulateur.php

Repérer les manipulateurs.

Manipuler les Manipulateurs.



Le test pour savoir si je suis manipulé(e).

Je vous propose de répondre aux 30 questions suivantes. Elles sont tirées du livre d’ Isabelle Nazare-Aga : Les manipulateurs sont parmi nous.
Répondez par VRAI ou FAUX à chaque affirmation. Je vous explique comment interpréter le résultat, juste après le test.
  1. 01. Il (elle) culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle.


  2. 02. Il (elle) reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes.


  3. 03. Il (elle) ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions.


  4. 04. Il (elle) répond très souvent de façon floue.


  5. 05. Il (elle) change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations.


  6. 06. Il (elle)  invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.


  7. 07. Il (elle)  fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions.


  8. 08. Il (elle) met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge.


  9. 09. Il (elle) fait faire ses messages par autrui.


  10. 10. Il (elle) sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner.


  11. 11. Il (elle) sait se placer en victime pour qu’on le plaigne.


  12. 12. Il (elle) ignore les demandes même s’il dit s’en occuper.


  13. 13. Il (elle) utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins.


  14. 14. Il (elle) menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert.


  15. 15. Il change carrément de sujet au cours d’une conversation.


  16. 16. Il (elle) évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion.


  17. 17. Il (elle) mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité.


  18. 18. Il (elle) ment.


  19. 19. Il (elle) prêche le faux pour savoir le vrai.


  20. 20. Il (elle) est égocentrique.


  21. 21. Il (elle) peut être jaloux.


  22. 22. Il (elle) ne supporte pas la critique et nie les évidences.


  23. 23. Il (elle) ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.


  24. 24. Il (elle) utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.


  25. 25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé.


  26. 26. Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous.


  27. 27. Il (elle) produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.


  28. 28. Il (elle) est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui.


  29. 29. Il (elle) nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas faites de notre propre gré.


  30. 30. Il (elle) fait constamment l’objet des conversations, même lorsqu'il n’est pas là.


  31. (requis)
  32. (e-mail valide requis)
Vous avez répondu à chaque question ?
Parfait !