mercredi 18 janvier 2012

Les réseaux pédocriminels

Les réseaux pédocriminels, ça existe, dis, maman  ?
Voyons ça de plus près. l'histoire de ces déviations commence en Belgique avec les très fameux BALLETS ROSES du non moins très fameux Vanden Boyenants qui a défrayé les chroniques mondaines et de justice.Rappelez-vous, cela se passait dans les années 60 .....
Depuis, la liste des affaires pédocriminelles, toutes confondues ne cesse de s'allonger et de s'étaler, déborder, jusqu'à l'internationalité la plus évidente.
Voici un début de liste. Si vous désirez la compléter, mon mail perso est : aimee.ingeveld@skynet.be et, rappellez-vous aussi, en parler c'est bien, participer pour passer de l'opacité voulue par la justice à la lumière réclamée par l'honnête citoyen et surtout les victimes, c'est mieux ! La question est : de quel côté êtes vous ? Celui des 99,99999 % de négatifs ou des 0.00001 % de courageux 
 En 1976 une assistante sociale dénonce un trafic d'enfants violés en pays de Galles, sévices sexuels sur 650 enfants placés en Centres d'accueil.
En 1981 « Terre des hommes » dépose plainte contre Stamfort et le réseau SPARTAKUS, sans suite !
En 1982 Affaire CORAL - centre communautaire de 34 établissements d'enfants handicapés - soit collectif de réseau alternatif. Seulement 8 inculpés en 1986 condamnés, mais assorti de sursis en appel, un an plus tard . Asso reconstituée en 1992 !
En Janvier 1985 La libre Belgique énonce « Les chemins de la pornographie et de la prostitution enfantine » avec l'arrestation d'un fournisseur qui avait sur lui 47 photos mettant en scène 11 fillettes de nationalité belge âgées de 8 à 12 ans....
Le 23/3/1985« Le Soir » déclare que s'il y a eu enquête, il n'y a pas eu de procès à cause d'implications de personnages politiques.... 
En octobre 1986 des dizaines de cassettes vidéo de plus de 600 clichés sont saisies chez le juge consulaire de 57 ans, Jérôme Depraetere qui commercialisait les cassettes (des dizaines d'enfants identifiés à Bruxelles et Liège)
Le 24/10/1986 « La Dernière Heure » titrait : «  Il y avait plusieurs filières » prostitution d'adolescents place Fontainas.... Et ajoutait : certaines gamines avaient même été louées par leurs propres parents...... 
En 1986René Haquin ( ?) révèle qu'il y a une bonne dizaine de dossiers à l'instruction... 
En 1986 éclate l'affaire de CRIES qui a sa base même dans les locaux de l'UNICEF à Bruxelles.    CRIES =  « Centre de Recherche et d'Information sur l'Enfance et la Sexualité » 
Le 23/11/01986 « La Dernière Heure » ...une centaine d'enfants sont répertoriés sur ces cassettes destinées au commerce.... Un fichier est saisi avec des centaines de membres du reseau CRIES de par le monde, dont quelques 60 en Belgique.
En février 1987 les enquêteurs trouvent du matériel servant aux séances de pédophilie chez UNICEF - 4.000 photos sur K7 sont saisies et visionnées. Séances atroces d'abus d'enfants dont des bébés. 
En avril 1987, le Préfet Prouteau -FRANCE- dénonce une secte sataniste ; « L'ALLIANCE KRIPTEN » dont une victime parle de séances Belges à Forchies La Marche près de Charleroi. (antenne Belge de ce patelin justement, ABRASAX) fin 1988 et fin 1992 - un témoin français y est allé en 1988. 
Le 5/5/1987 « Le Soir précise que le réseau opérait dans les locaux de l'UNICEF mais aussi dans des appartements à Bruxelles et Anvers. 
En 1987 Pas moins de 25 enfants de 5 à 16 ans seront identifiés par la section mœurs de la PJ 
En 1987 « La Dernière Heure » dénonce des pressions de magistrats de la Jeunesse sur les policiers invités à fermer les yeux et d'oublier les n° de plaques d'immatriculation de certaines voitures aperçues aux alentours des lieux de prostitution des gamins..... 
En juin 1988, un échevin de Verviers est inculpé dans un trafic de K7 - très jeunes filles - 7 chauffeurs de la STIV impliqués. 
Le 7 mars 1988, 17 hommes et femmes comparaissent pour les faits de moeurs CRIES (sur 60 et pas un seul médecin....) 13 sont condamnés sévèrement, la mère qui a livré sa fille aux pédophiles a été acquittée  «  le tribunal estimant que les faits qui lui sont reprochés provenaient du souci, dans certain milieu, de paraître branchée .... » 
En 1987/1988  plus de 280 personnes paraissent sur la liste des membres CRIES, affaire étouffée avec de grands moyens. Le relais est cross « Le CENTRE DU CHRIST LIBERATEUR » à Paris, alias, "Centre pastoral et psychologique d'entraide aux minorité sexuelle » animé par le pasteur Joseph Doucé. 
En octobre 1988, en appel, le directeur de l'UNICEF est acquitté. Pas un mot sur les victimes, ni aide. Pas un mot sur les ramifications internationales du réseau belge et de ses clients. Par contre on retrouve des photos de CRIES sur les K7 ZANDVOORT ! 
En 1988, début des recherches de Marcel Vervloesem sur ZANDVOORT. 
En 1989Raemackers est condamné pour viol de mineures, remis en liberté en Août 1992, arrêté en 1993 à Rotterdam. Récidiviste notoire et viols filmés.                                                 
En 1990, découverte d'un réseau grâce à l'opération TORO BRAVO du père Glencross à St Leger des Vignes. Fermé un petit laps de temps suite au décès d'une crise cardiaque de Glencross, bienvenue, semble-t-il pour classer l'affaire ..... 
En juillet 1990  arrestations dans le cadre d'un réseau monté par Davidson et Lambry,27 clients et 20 victimes dont le médecin légiste dira qu'en 20 ans de carrière il n'a jamais rien connu de si horrible. Un prêtre comparaît libre est condamné à 3 ans avec sursis de ... cinq ans ! 
En 1990/1992 L'affaire des disparues de l'Yonne, réseau pédophile dans 8 maisons d'handicapés de l'Apajf d'Auxerre dirigées par Nicole et Pierre Charrier.  Le mari sera condamné pour avoir violé une handicapée dans sa voiture, mais Georges De Cuyper va prendre sa place pendant 10 ans.
En 1990/1991 Le Pavillon d'Appoigny , réseau spécialisé dans le sadomaso très hard, avec des clients très chics.... Carnet de clients découvert, mais volatilisé . Seul Claude Dunand a été condamné à perpétuité en 1991, remis en liberté en 2.000 pour être chauffeur de prêtres qui l'ont cueilli à sa sortie de prison ! On sait que Jean Pierre Soisson fut impliqué pour avoir permis et appuyé sa libération ainsi que Pierre Arpaillange, garde des sceaux.
En 1990/1991, 7 autres affaires de pédophilies à Verviers, victimes de 6 à 11 ans 
Le 21/5/1991 Enquête de Draguignan qui saisit des K7  d'actes de tortures d'enfants particulièrement barbares, dont une K7 dite de Londres où un enfant anglais de 8 ans torturé, dont le signalement est donné par Interpol, pédos interpellés. Suite ?
Les parents avaient mis l'enfant à la disposition du réseau. 
En 1992 reconstitution du circuit CORAL sabotée en 1986 par l'intelligentsia... 
En Août 1992, arrestation aux Pays Bas de 4 pédophiles dits de la BANDE DE BREDA, enlèvent une petite fille de 9 ans, violée mais ramenée chez elle à Louvain 5h plus tard.. En possession d'albums pédo. 
En 1993, redécouverte du réseau SPARTAKUS, Pasteur John David Stamford de Geel  arrêté le 20 sept. Tourisme sexuel ...Deux ans de procédures durant lesquelles il est laissé en liberté. Condamné à un an...  183 belges sont sur ses listes mais il décède bien à propos d'une crise cardiaque ce qui arrête la procédure ! ! ! 
En 1993   43 dirigeants de la secte pédophile  "Les enfants de Dieu" favorisé par le clergé, sont arrêtés, et relâchés faute de preuves. Pennent alors le nom de "Famille"
En 1994 dans le Var, Draguignan, découverte de documents sur la création d'un orphelinat en Roumanie et lot de cassettes d'abuseurs....on dénonce un réseau à Pattaya en Thaïlande, tourisme sexuel.
En juillet 1994, pédo arrêté  pour réseau de vision K7 avec de jeunes enfants  - 183 K7 saisies (journeaux) 
En décembre 1994, réouverture du réseau TORO BRAVO, avec les survivants de TORO BRAVO n°1, refermé en 1996 débouchant sur 72 arrestations, dont Bernard Alapetite, cinéaste. 
En 1994/1995 découverte du réseaux ADO 71 dont 814 perquisitions, 686 interpellations, 103 mises en examen et 5 suicides. Suite inconnue. 
En mai 1995 Interpol déclare qu'il y aurait en Europe 30.000 pédo liés aux réseaux et à la pornographie enfantine. 
Le 12 Août 1996 arrestation de DUTROUX, son procès comme assassin d'enfants et ouverture d'un dossier bis pour tous ceux qui croient qu'il fait partie de réseaux. 
En Août 1996, 2 jours avant l'arrestation de Dutroux, le parquet fait détruire un stock important de K7 appartenant à Jean Pierre Raemackers (?) 
En août 1996, 700 arrestations sont opérées à Athènes suite à une dénonciation pour pédophilie enfantine découverte en Grêce. 264 maisons de prostitutions d'enfants répertoriées, certains enfants ayant été retrouvés enchaînés dans ces maisons. 500 fillettes et 170 garçons grecs ont été portés manquants en Grèce les cinq précédentes années. 
En 1996, en plein problème Dutroux, un gendarme se crée une filière pédo, 40 clients belges, ramification aux Pays Bas. Enfants Serbo-Croates. Pas de suite. 
En 1996 libération de Sabine et Laetitia, on reparle de réseaux 
En 1996, toujours, découverte des corps de Julie et MelissaAn et Eefje
En 1996 le « Soir Illustré » écrivait que les milieux policiers craignaient une offensive du milieu mafieux de la région de Charleroi. 
En 1996, 3 à 400 cassettes saisies chez Dutroux et Diakostavrianos, elles montrent des pédophiles en action. (Soir Illustré du 1/1/1997) y compris un snuff movie, enfants victimes de violences sexuelles et assassinés au couteau 
En 1996, déjà on veut réduire l'enquête au seul Dutroux car découverte de membres du judiciaire et la politique dans son entourage, dixit « le Soir » qui se demande si ces gens sont vraiment intouchables.
En 1996/1997,éclate en France 4 affaires de réseaux éclatent. Plainte en Yonne, de parents d'enfants légèrement handicapés disparus de la DDASS
 En mai 1997, négation des réseaux, verrouillage de la presse, écartement du juge Connerotte ( affaire spaghettis) et de certains enquêteurs, soit De Baets et Billie,pressions de la Commission d'enquête parlementaire.
Le 8/4/1997 une émission anglaise dénonce un réseau pédo en Angleterre, avec viol de jeunes enfants et mise à mort devant les caméras. Cela se passait sur un bateau. L'accusé principal est arrêté mais libéré anticipativement après 3 ans ! 
Le 27/8/1997. BSR et enquêteurs français se retrouvent en Thaïlande dans le cadre de l'enquête de Draguigan, CRIES .... Quid des résultats ? 
En 1997Marcel Vervloesem est arrêté une première fois, incarcéré 15 jours. Ayant accès à son dossier, les enquêteurs y trouveront toutes les pièces du dossier TEMSE et les adresses de Madère. 
Le 5/11/1997 la députée Nelly Maes relaye les éléments du réseau TEMSE et le 7/11,Stefaan De Clerck déclare au journal « Het Volk »qu'il n'y a pas de réseau à TEMSE ! 
En 1998, découverte des réseaux pédo  APPOLO et WONDERLAND grâce aux ventes de photos pédo par internet. Ainsi que LE CLUB DE L ORCHIDEE.
Le réseau Wonderland, c'est 750.000 images pédophiles et 1.800 film vidéos numérisées
En Juillet 1998 Marcel Vervloesem dénonce le réseau ZANDVOORT piste pédo qu'il suit déjà depuis 1991. 
En 1999 plus de 400 K7 sont saisies à Mariembourg. Le corps d'un enfant de 9 ans est retrouvé dans les eaux du port d'Anvers 
En 1999 sort le livre  « Les Dossiers X » de Annemie BulthéDouglas De Coninck et M.J. Van Heeswyck qui parlent des débuts des réseaux avec les BALLETS ROSES de VDB   
Le 11/10/1999Jack Lang fait l'apologie de la pornographie. Avant ou après son incarcération pour faits de mœurs sur enfants en Afrique du Nord ? 
De 1999 à 2001 réseaux pédophiles d'ANGERS. 66 personnes accusées d'avoir abusé de 45 enfants de 6 mois à 12 ans. 
En 1999 Une enquête Italienne trouve 1862 adresses et noms de prédophiles internet. - 26.000 sites pornographiques répertoriés.  Cette enquête a été établie au départ de trois boss russes, Kutnetsov, Ivaniv et Miaenev. Libres.
 Le 7/9/2000 Marcel Vervloesem menace de livrer les noms des pédo qui paraissent sur les K7 ZANDVOORT : 980 noms ! 
En 2001, Serge Garde sort le livre  «  Le livre de la Honte » lequel parle des réseaux. Il annonce posséder 20 CD room, soit 180.000 dossier pédophiles 
En 2001, SPARTAKUS fonctionne toujours, la revue est éditée sous motif d'un guide de voyage homosexuel, exactement comme celui de Stamfort, revue éditée en Allemagne par Bruno Gmünder Handels Gmbh à Berlin ! 
En 2002 réseau pédophiles d'Angers, 66 accusés,45 victimes de 6 mois à 12 ans. Affaires d'échanges en familles, mmais invités en costumes/cravattes.
Le 4 mai 2004 procès de l'affaire d'OUTREAU. Le livre relatif à cette affaire dont l'auteur est une des victimes passe presque inaperçue ..... 
Le 29/7/2008 « Le scandale de l'affaire Dutroux » de Frédéric Lavachery et Jean Nicolas. Tous deux interdits de séjour en Belgique. 
Le 12/10/2007 démantèlement d'un réseau pédo sur internet, opération ARC-EN-CIEL : un million quatre cent  photos saisies. 
Le 10/2/2009 Opération KOALA, ou Joint Hammers, sept réseaux pédo internet démantelés  - vraiment ? - 
Le 17/4/2009Wikileaks sort le dossier des auditions de toutes les personnes qui touchent de près ou de loin au dossier Dutroux = Dossier bis. Wikileaks est fermé et son producteur subit pas mal ... de problèmes commerciaux et autres .....
 Avant 2010  Réseaux français de L'ARCHE DE ZOE. Encore à l'étude. Organisation de récupération d'enfants victimes ou orphelins de pays à séismes. Cette organisation est accoquinée à une firme pharmaceutique accusée d'exploitation d'enfants à titre de cobayes dont, dernièrement 13 sont décédés et le reste présente des séquelles graves de type effets secondaires dûs à la méningite ! 
Le 9/2/2010 la police espagnole arrête 26 personnes et mise en examen de 10 autres pour diffusion d'images pornographiques.
En Pologne, 120 personnes arrêtées, perquisitons de maisons, appartements ...
Au Cambodge,  démantèlement d'un réseau qui propose des jeunes vierges de moins de 8 ans pour 2.100 € la nuit.....
Le 1/10/2010 La justice annonce la fermeture prochaine du dossier bis Dutroux 
En 2011, c'est fait sous prétexte que RIEN ne donne à penser que ce dossier a quelque lien que ce soit avec un ou des réseaux pédophiles ! 
Le Dossier Bis Dutroux comprend plein de documents relatifs à Martin et Dutroux, y compris leurs comptes en banques, leurs voyages à l'étranger pour affaires (?) et tout ce que l'on peut trouver pour prouver l'existence des réseaux, pensez, 1235 pages, mais pour la justice belge, y a pas réseau !
Et quand on vous assène que la mise en ligne d'un tel dossier équivaudrait à faire éclater l'Etat belge, on se fiche de qui ?  Ne sont-ce pas ceux qui justement détournent allègrement la loi en laissant libre cours à leurs plus bas instincts qui déstabilisent l'Etat ?                            Pas l'honnête citoyen qui dénonce.
Nous ne sommes plus à l'époque de Louis XIV qui disait : «  l'Etat c'est moi ! » mais dans un Etat de Droit ! 
Des articles vont suivre avec en résumé les compte-rendus de ces affaires morbides, afin que nul n'ignore.
L'ère de l'internet voit à présent un marché très lucratif de commerce d'images pédo pornographiques. Si Hispalis, programme spécial utilisé pour détecter les adresses de personnes qui se branchent sur de tels sites, permet effectivement de faire un peu de ménage, les gros poissons, eux, ceux qui font ces Snuff Movies,  viols et autres satanisteries, échappent à la justice .....
 Selon que vous serez puissant ou misérable les jugement de cour vous rendront blanc ou noir !