samedi 28 janvier 2012

Outreau et ses conséquences tragiques: déni récompensé des coupables, réquisitoire ridicule !



Outreau et ses conséquences tragiques: déni récompensé des coupables, réquisitoire ridicule, les victimes non protégées jetées en pâture à leur indéfectible douleur.

Les enfants LAVIER, maltraités , torturés, participant pacifiquement à des fêtes du style « streap-porno  lors desquelles leurs géniteurs étalaient avec sarcasme leurs connaissances du Kamasutra, n'ont pas été défendus, une fois de plus.

Pourtant, lors du procès de ce 26 janvier 2012, la présidente  a lu la déposition de Camilla*. Elle a décrit les punitions, «à genoux sur un balai pendant des heures» ou «dos au mur, dans la position de la chaise» ce qui n'est autre que de véritables supplices. Les «coups de pieds» de son père, les «coups de latte de sommier sur le bout des doigts», les «tartes» de sa mère qui font saigner le nez.

La présidente projette des photos : deux grosses bosses rouges et jaunes suintantes sur chaque genou de Camilla* et Louca*. Des examens médicaux viennent corroborer les déclarations des enfants. Le bout des doigts noirs de Camilla. Viennent ensuite les photos de leurs chambres. Lit démonté, armoire défoncée, matelas trempé d’urine, aucun jouet, des caméras de surveillance.

Les LAVIER déjà trouvés menteurs en d'autres situations*, continuent de nier: "ils ne seraient pas maltraitants, seulement un peu dépassés, et en plus, ce n'est pas de leur faute, c'est à cause des enfants qui méritaient les punitions! C'est à cause des assistantes familiales qui leur ont volé les souvenirs qu'ils auraient du avoir avec leurs enfants. C'est à cause de la justice qui leur a enlevé leurs enfants alors qu'ils étaient impliqués dans l'affaire d'Outreau. Ce n'est pas de leur faute !"

Une telle irresponsabilité fait froid dans le dos!

Le procureur de la République, Jean-Philippe Joubert a notamment dénoncé des « violences répétées et cruelles d'ordre physique, mais aussi psychologiques" à l'encontre des enfants ».

Il a aussi déclaré devant les caméras: « Les chambres de ces deux enfants qui se sont enfuis étaient vraiment des mouroirs : il n'y avait même pas de lumière, il n'y avait pas de poignée pour sortir, et il y avait des caméras partout pour filmer des enfants qui arrivent presque à l'âge de la puberté. On peut se poser des questions sur des parents qui mettent des caméras partout... »

Mais par quel tour de passe-passe les Lavier ont-ils pu montrer aux caméras de leur acolyte Duchochois des chambres d'enfants paradisiaques? Frédéric Valandré avait très bien traduit ce reportage en le nommant « l'intox du dimanche soir » http://blogs.mediapart.fr/blog/valandre78/230511/zone-interdite-special-outreau-lintox-du-dimanche-soir

Depuis Outreau, il semblerait que tout le monde tremble, ne désirant pas être associé à une éventuelle erreur judiciaire , souvenez-vous: « On avait mis des innocents en prison parce qu 'on avait cru des mythos d'enfants carencés » .

Aussi, ni instituteur, ni directeur d'école, ni inspecteur d'académie, ni infirmier scolaire, ni voisin, ni parents de petits camarades n'ont lancé le signalement salvateur qui aurait pu épargner à ces 2 enfants un si long calvaire !

Cela suffit ! Il est temps que l'effet d'hypnose qu'engendre cette affaire d'Outreau cesse pour l'honneur de la justice et la protection des enfants, de TOUS les enfants !

Dans cette affaire d'Outreau il y a eu 12 enfants reconnus victimes, dont 2 enfants Lavier , pour lesquelles le rapport de l'IGAS (remis en février 2007) ne laisse aucun doute quant à ce qu'elles vivaient chez elles ! http://www.lepoint.fr/archives/article.php/179461

Aujourd'hui, 2 enfants LAVIER sont détruits psychologiquement, combien d'années leur faudra-t-il pour que la douleur s'estompe (je parle-là de la douleur psychologique) ?

Cessez de trembler messieurs et mesdames qui faites montre d'une grande lâcheté, réagissez, agissez en faveur des enfants , ce qui devrait être la vocation de chaque mortel !

Chacun des acteurs de cette effroyable gabegie a peut-être bien dormi cette nuit, la conscience tranquille.

Ça n'a pas été mon cas, je n'ai cessé de penser à ces 2 enfants, aux victimes de l'affaire d'Outreau, à tous les enfants victimes depuis l'affaire d'Outreau, et à Chérif qui a été puni plus sévèrement en comparaison de cette mascarade de justice.

http://blogs.mediapart.fr/blog/caprouille/261211/cherif-delay-le-08-decembre-2011-devant-le-tgi-pour-menaces-de-mort-cont

Que chacun prenne donc enfin ses responsabilités et permette que Louca et Camilla puissent être en partie apaisés par une juste sentence : un réquisitoire de 18 mois avec sursis est une insulte à leur encontre !

----------------------------------------------

*Lavier a déclaré ne pas avoir connu Chérif, C'EST FAUX! Chérif rentrait chez lui les week-end et les vacances scolaires alors que les Lavier étaient voisins avec les Delay !

*Bien que leurs prénoms soient connus de tous, ils ont été volontairement changés dans l'article.