mercredi 18 décembre 2013

USA : R. Kelly viole et urine dans la bouche d’une fille de 13 ans.


Cela fait presque 15 ans que le journaliste Jim DeRogatis a révélé au monde entier la face sombre du chanteur R. Kelly, qui a ruiné la vie de dizaines de jeunes filles mais continue de poursuivre une carrière musicale sans être réellement inquiété par la justice.

« Dans notre société, personne n’a moins d’importance que de jeunes femmes noires, personne », voilà la conclusion que retient Jim DeRogatis dans une longue interview publiée sur le blog Sound of the City, à lire ici.

Ancien critique musical au Chicago Sun-Times, Jim est devenu animateur de radio et professeur à l’université de Columbia. Il ne peut plus désormais écouter ne serait-ce qu’une chanson de R. Kelly après avoir recueilli des témoignages et vu des vidéos qui lui ont « retourné le ventre ». Cet été encore, Jim DeRogatis est revenu à la charge lorsque le chanteur a collaboré au prestigieux Pitchfork Music Festival, s’attirant la colère des fans. Si seulement ils savaient…

Jim DeRogatis
Pour le journaliste, tout a commencé au moment de la sortie de TP2.com, en 2000. Il reçoit peu après un fax anonyme à la rédaction du Sun-Times qui l’informe : « L’unité des crimes sexuels de la police de Chicago enquête sur R. Kelly depuis deux ans ». Jim raconte : « Depuis le début, il y avait des rumeurs sur le fait qu’il aimait les filles jeunes, et puis il y avait aussi eu [un] truc avec Aaliyah. »

Pour rappel, R. Kelly a produit le premier disque d’Aaliyah intitulé Age Ain’t Nothing But A Number en 1994. Les deux artistes se marient ensuite. Il a 27 ans. Elle a 15 ans à peine. Mais le certificat de mariage a été falsifié. La famille de la jeune fille a tout fait pour séparer le couple. Le mariage a été annulé et les amants ont arrêté de se parler. Des années après la mort de la chanteuse, sa mère a confié : « Tout ce qui a tourné mal dans sa vie a commencé à cause de sa relation avec Kelly. »

Comme Jim DeRogatis va l’apprendre, Aalyah est loin d’être la seule jeune femme qui a souffert à cause de Robert Sylvester Kelly, 46 ans. Après la réception de ce fax anonyme, il se met à enquêter et découvre l’existence de procès et d’éléments « explosifs » retenus contre la star. « Il y avait une fille, qui avait 14 ou 15 ans au moment de sa relation avec R. Kelly, et qui expliquait en détails comment il venait la chercher à l’école, et comment il a eu des relations sexuelles avec elle et avec des filles de sa classe. Il leur achetait des baskets. L’histoire a duré un an et demi, deux ans. Puis il l’a larguée et elle a tenté de se suicider. »

Des procès et des accusations qui sont longtemps restés secrets, car l’artiste a payé les jeunes filles et leur famille pour qu’elles se taisent, explique Jim.

En 2008, R. Kelly a été officiellement acquitté alors qu’il était enfin jugé pour pornographie infantile et détournement de mineure. Jim DeRogatis a vu la vidéo qui a déclenché l’affaire. La victime avait 13 ans. « Il lui ordonne de l’appeler Daddy. Il urine dans sa bouche et lui dit très calmement comment elle doit se mettre pour recevoir ce cadeau. C’est un viol. »

Acquitté donc pardonné ? Pour Jim, c’est impensable. Il n’y a pas eu une seule affaire, une seule vidéo. Le journaliste en mentionne des dizaines.
« Il est coupable de plusieurs viols et n’a jamais été jugé pour ça. C’est un monstre. Et les personnes qui écoutent sa musique doivent en être conscientes. »
Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1527/People/article/detail/1759627/2013/12/17/R-Kelly-est-un-monstre-et-personne-n-ose-le-dire.dhtml

AVoir :
Un début de réponse.