jeudi 12 décembre 2013

Aide : Attention Stratégie des pédocriminels pour piéger les enfants.

20 JUIN 2013 |  PAR DOMINIQUE FERRIÈRES

David Pittma lutte contre les violences sexuelles envers les enfants. Cet homme a lui-même été abusé sexuellement dans son enfance. Le 17 juin 2013, David Pittma a publié un article très intéressant sur son site Together we heal (ensemble nous guérissons) :

Voici cet article : Grooming – How Do Sexual Predators Get Into Our Lives? ("Préparation" - Comment les prédateurs sexuels entrent dans nos vies ?)

L’expression « Child grooming » fait référence à des actions entreprises délibérément dans le but de se lier d’amitié avec un enfant, d’établir un lien affectif avec lui pour lever ses inhibitions, afin de le préparer à une activité sexuelle ou une exploitation (travail des enfants, trafic d’enfants, etc.). L’abus sexuel est toujours précédé par du « grooming » qui est une phase de préparation où le pédocriminel met tout en place pour agir ensuite en toute liberté. Le verbe « to groom » signifie d’ailleurs préparer, arranger, former, etc. Cet article de Wikipedia décrit parfaitement cette stratégie redoutable : Child grooming

Dans son article, David Pittma décrit la stratégie des pédocriminels pour approcher les enfants et les mettre en confiance, afin d'en abuser sexuellement. L’article s’appuie notamment sur des informations du FBI.

David Pittma précise que les pédocriminels s’entraident pour trouver des enfants. Il s’agit de réseaux bien organisés. A la fin de son article, il donne un lien sur un autre article dans lequel des experts (notamment un agent fédéral) invités dans une émission de TV (sur wbtv.com) analysent un « guide destiné à enseigner aux pédophiles comment cibler les enfants ». Ce second article donne également beaucoup d’informations sur la stratégie de ces agresseurs et montre une situation particulièrement effrayante.

Le plus dangereux avec les prédateurs sexuels, c’est qu’ils sont en général dans l’entourage immédiat des enfants (famille ou proches) et qu’ils ont l’air si gentils, si dignes de confiance, si fiables, si responsables, si bienveillants, si amicaux … et pourtant, ce sont eux qui agressent sexuellement les enfants. C’est ce que décrivent très bien ces deux articles.

L’aspect rassurant du pédocriminel

Vu l’importance de ces deux articles, l’intégralité de leur traduction est retransmise ci-dessous.

La pédocriminalité se passe essentiellement au domicile ou dans la famille

Avant de passer aux traductions des articles, voici quelques informations pour mieux comprendre la pédocriminalité.

Interpol définit la pédocriminalité comme une infraction qui se passe essentiellement au domicile ou dans la famille. Ce point est fondamental, car dans l’imaginaire collectif les pédocriminels sont perçus comme des personnes extérieures à la famille ou au domicile. Or, c’est exactement l’inverse.

« La pédocriminalité est une forme de criminalité « locale », les infractions qui en relèvent étant essentiellement commises au domicile ou dans la famille de la victime. » (Interpol)

Le CRIFIP (Centre de recherches internationales et de formation sur l’inceste et la pédocriminalité) précise que 96,3 à 99 % des délinquants sexuels sont des hommes.

« Les auteurs d’infractions sexuelles sont essentiellement des personnes de sexe masculin. Diverses études concernant les auteurs majeurs obtiennent des résultats de l’ordre de 96.3% à 99% de faits commis par des hommes. Quant aux auteurs mineurs, les pourcentages sont très similaires. » (Qui sont les délinquants sexuels et pourquoi le sont-ils devenus ? )

Le Conseil de l’Europe déclare qu’un enfant sur cinq est abusé sexuellement, principalement par un proche ou dans la famille. Donc 20% des enfants sont abusés sexuellement, soit une fréquence beaucoup plus élevée que ce que les représentations habituelles véhiculent.

Voir cet article à propos de la campagne du Conseil de l’Europe (avec campagne de prévention) : Campagne "UN sur CINQ" du Conseil de l'Europe (2010): 1 enfant sur 5 est abusé sexuellement

Les enfants abusés sexuellement sont approximativement 34% des filles (1 fille sur 3) et 11% des garçons (1 garçon sur 10), et les agresseurs sont majoritairement (2 sur 3) un membre de la famille, selon une enquête reprise dans plusieurs ouvrages de référence.

« Une enquête pratiquée sur 1116 élèves des écoles de Genève, sous forme d'un questionnaire anonyme, a montré que 33,8 % des filles et 10,9 % des garçons disaient avoir subi au moins une agression sexuelle. Dans 2/3 des cas, la victime connaissait son agresseur qui était un membre de la famille. » (Martine Nisse: "L'enfance victime. Faire face aux violences" et Dr. Gérard Lopez « Enfants violés et violenté. Le scandale ignoré », etc.)

Les enfants abusés sexuellement sont donc nombreux. N’importe quel enfant peut tomber dans les griffes d’un prédateur sexuel. Ça n’arrive pas « qu’aux autres ». La capacité d’emprise de ces agresseurs est si grande qu’un enfant ne peut y résister. Il n’a pas la maturité nécessaire. A moins qu’un travail conséquent de prévention soit réalisé avec les enfants et les adultes.

C’est ce que l’auteur de l’article ci-dessous préconise, de même que l’ensemble des professionnels qui luttent contre la pédocriminalité. C’est aussi la raison de ce billet de blog. La prévention commence par la connaissance. Tant que la stratégie des prédateurs n’est pas nommée, les enfants ne peuvent être protégés. Les agents fédéraux qui s’expriment dans le second article affirment clairement cette volonté d’informer les gens pour que la situation change.

Et surtout, ne jamais oublier que la stratégie révélée dans ces articles concerne essentiellement des prédateurs qui sévissent au domicile ou dans la famille des enfants. C’est difficile à admettre, mais c’est la triste réalité.

Les prédateurs hors de ce contexte ne représentent qu’un pourcentage infime de la pédocriminalité.

« Préparation - Comment les prédateurs sexuels entrent dans nos vies ? »

Traduction de l’article « Grooming – How Do Sexual Predators Get Into Our Lives? » publié le 17 juin 2013 par Together we heal (ensemble nous guérissons)

Après avoir révélé mon histoire d'abus sexuel pendant l'enfance, on m'a posé une question importante. Comment ce monstre est-il entré dans votre vie?

La réponse est à la fois simple et complexe. La plus facile, c'est qu'ils n'ont pas l'apparence d'un monstre. Ils ne se comportent pas comme un James Bond ou un méchant personnage de dessin animé, avec des yeux globuleux, des cornes qui sortent de leurs têtes, ou une grande enseigne avec un néon en disant: « Éloignez-vous, pédophile ICI! » Malheureusement, ils se comportent presque toujours comme tout autre. L'enseignant doux, l'entraîneur encourageant, le voisin toujours prêt à donner un coup de main ou le membre de la famille qui semble être là juste au moment où vous en avez besoin.

Et c'est là qu'intervient la complexité. Comment vous distinguez le soin authentique du mal pur? Bien qu'il n'y ait pas de jeu de pierre dans les réponses, il y a quelques indices à surveiller et des moyens pour évaluer ce qui se passe. Et si rien n'est infaillible, j'espère que c'est au moins un début pour vous aider à trier l'ami de l'ennemi.

Une des choses les plus effrayantes chez les pédophiles/prédateurs sexuels, c'est qu'ils semblent si «normaux». Ils sont notoirement amicaux, gentils, aimables, intéressants. Et ils ciblent leurs victimes, souvent s'insinuent dans la vie de l'enfant à travers leur famille, l'école, la maison de culte, les sports et les loisirs. Mais n'oubliez jamais, les pédophiles sont des escrocs professionnels et sont des experts à amener les enfants et les familles à leur faire confiance. Ils vous sourient, vous regardent droit dans les yeux et vous font croire qu'ils sont dignes de confiance.

Donc, nous allons d'abord définir exactement cette "préparation" [grooming] et ensuite nous verrons les étapes à suivre.

Erika Lyn Smith, du « Missing And Exploited Children Site » (site des enfants disparus et exploités), donne une explication détaillée de ce dont nous parlons.

La "préparation" [grooming] d'un enfant implique de passer du temps, de l'énergie et de l'argent pour faire qu'un enfant et même le ou les parents se sentent à l'aise avec la relation. C'est seulement après une relation de confiance établie que le prédateur d'enfants commence à devenir plus envahissant testant les limites de la relation et repoussant les limites. Ces violations peuvent inclure des étreintes, les baisers, chatouilles, bagarres, envahir la vie privée d'un enfant sous la douche, quand il s'habille ou va aux toilettes.

Initialement, un pédophile va commencer à violer les frontières physiques, en touchant accidentellement l'enfant à travers ses vêtements pour voir le genre de réaction, qu'il ou elle renvoie. Si un enfant ou un parent questionne le geste du prédateur, il va probablement faire marche arrière, le temps de regagner la confiance de l'enfant ou de ses parents avant de poursuivre.

En se liant d'amitié avec le ou les parents, le pédophile gagne la confiance de tout le monde dans la famille. Les enfants sont moins susceptibles de dire quand la relation devient sexuelle si cet adulte est connu de lui personnellement ou si c'est un ami de maman ou papa. En outre, maman et papa peuvent être moins enclins à écouter un enfant quand il s'agit d'un bon ami de la famille.

Les parents célibataires, en particulier les mères sont à la recherche d'un modèle masculin positif si le père ne s’implique pas. Les mères célibataires sont plus susceptibles d'accepter des offres d'aide de l'entraîneur ou de l'école offertes pour un enfant. Tous les parents doivent être vigilants quand il s'agit de permettre à quelqu'un d’accéder à son enfant, et les amitiés ou les relations qui prennent beaucoup de temps libre de l'enfant doivent être questionnantes.

Les signes qu'un pédophile peut avoir des vues sur votre enfant sont les suivants:

• Dire à l’enfant, il ou elle est un ami «spécial»

• Remettre à l’enfant des souvenirs ou des cadeaux spéciaux

• Parler à un enfant de problèmes d’adultes tels des problèmes de sexe ou de couple

• Donner à l’enfant de l'alcool, des cigarettes ou des drogues

• Inviter l'enfant à passer la nuit ou à faire du camping avec lui

Un ancien agent du FBI nommé Kenneth V. Landing a décrit environ 5 étapes qu'il a identifiées comme les grandes lignes du processus que les prédateurs sexuels utilisent pour cibler les enfants qui seront leurs prochaines victimes. Ci-dessous ces 5 étapes sont listées.

Étape 1: identification d'une victime éventuelle

Bien que les pédophiles se distinguent par leur "type" en ce qui concerne l'âge, l'apparence et le sexe, tous les pédophiles vont chercher une victime qui semble en quelque sorte vulnérable.

Étape 2: Collecte de l'information

La prochaine étape est pour le pédophile de recueillir autant d'informations sur la victime ciblée que possible. Ceci est le plus souvent effectué par des conversations occasionnelles avec l'enfant, ses parents ou celui qui le garde.

Étape 3: Répondre à un besoin

Une fois que la personne dispose de l'information dont il a besoin, il devient alors une partie de la vie de l'enfant en remplissant un besoin. Si la victime est pauvre, par exemple, le pédophile lui fournira des jouets coûteux. Si la victime est un enfant solitaire, le pédophile agira comme un ami.

Étape 4: Réduire les inhibitions

Le pédophile va alors commencer à réduire les inhibitions de l'enfant concernant les questions sexuelles. Il peut venir avec des jeux ou des activités qui impliquent de se déshabiller, faire des commentaires sexuels ou afficher des images ou photos pornographiques d'enfants.

Etape 5: Lancement de la violence

A ce stade final, le pédophile commence à abuser sexuellement de l'enfant.

Une autre technique utilisée par ces prédateurs est appelée les 4 F.

Friendship, Fantasy, Fear and Force (amitié, fantaisie, peur et force).

L’« amitié » est construite grâce à l'entretien d'une relation très proche. L'adulte va généralement donner des cadeaux aux enfants, les emmener sur des sorties spéciales et leur montrer beaucoup d'attention.

Une fois qu'un enfant a confiance en l'adulte, l'adulte peut influencer l'attitude de l'enfant en ce qui concerne le comportement sexuel. L’emprise peut comprendre la présentation de contenu sexuel à l'enfant comme un exemple de ce que l'auteur désire et de donner l'impression que les actes décrits sont acceptables. Si l'enfant pense que les relations sexuelles entre adultes et enfants sont ok, c'est plus facile pour le pédophile de faire de l'enfant une victime.

Ensuite, ils vont introduire la « fantaisie ». Ils vont manipuler l'enfant avec un faux sentiment de sécurité. Ils vont donner beaucoup d'attention aux problèmes de l'enfant, les questions personnelles et offrir des conseils et du suivi psychologique. Ils vont dire à l'enfant combien ils l’aiment et qu'ils veulent avoir une longue relation durable d'amour, avec lui.

Une fois que l'enfant s'est ouvert à la pédophilie, ils vont commencer à lui inculquer la « peur » en le menaçant de révéler les secrets de l'enfant à leurs camarades ou leurs parents. Parfois, ils vont même menacer sa vie ou la sécurité de l'enfant ou de leur famille et de leurs amis C'est tout une tactique de manipulation pour amener l'enfant à faire ce que le pédophile veut qu'il fasse.

A la fin, le pédophile utilise la « force »pour exploiter sexuellement les enfants.

Bien qu’il ne s’agisse de de loin pas des seules manières dont des prédateurs sexuels se frayent un chemin dans la vie de nos enfants, c’est au moins un début pour que les parents soient méfiants. Plus vous avez d'informations, plus vous devenez instruits, plus vous serez en mesure de protéger au mieux vos enfants.

La connaissance est vraiment le pouvoir, car nous ne pouvons plus donner de pouvoir à ces odieux criminels. Ils vont utiliser tous les trucs dans le livre [le livre ci-dessous de 170 pages], donc vous devez savoir ce qu'ils font. Le plus effrayant, c'est que les pédophiles et les prédateurs sexuels travaillent ensemble pour s'aider les uns les autres à trouver des moyens pour accéder à nos enfants. Si vous ne le croyez pas, lisez cet article à propos des 170 pages « How To » (comment faire) une publication mise en place par et pour les adultes qui s'en prennent à des enfants innocents. Ils font un effort concerté pour s'aider les uns les autres et nous devons donc être plus vigilants, plus actifs et infatigables dans notre travail pour lutter contre ces prédateurs.

Guide de 170 pages pour enseigner aux pédophiles comment cibler vos enfants [article du 4 mai 2012 avec interview d’un agent du FBI et d’une pédiatre spécialiste des abus sexuels sur enfants – voir traduction ci-dessous]

J'espère que c'est un bon départ pour vous aider à protéger vos enfants. Dieu sait que j'aurai souhaité que ma famille ait été informée de ça quand j'étais un enfant. Peut-être qu'ils auraient pu empêcher les abus avant qu'ils ne commencent. Alors s'il vous plaît prenez une page de notre livre d'histoire de famille, informez-vous vous-même et parlez avec vos enfants.

Références :

Kenneth V. Lanning, Special Agent, F.B.I.

Erika Lyn Smith

America’s Most Wanted

WBTV

« Guide de 170 pages pour enseigner aux pédophiles comment cibler vos enfants »

Traduction de l’article « 170-page guide teaches pedophiles how to target your children » publié le 4 mai 2012 par Molly Grantham sur wbtv.com

CHARLOTTE, Caroline du Nord (WBTV) - Jamais entendu parler d'un « guide de grooming » [voir définition du « Child grooming » au début de ce billet de blog] ? Nous n'en n'avions pas entendu parler, nous non plus. Les agents fédéraux veulent que cela change. Ils veulent que tous les parents sachent que ces guides ignobles sont là pour enseigner aux prédateurs comment atteindre vos enfants.

Il existe divers « guide de grooming » circulant en ligne sur le net et parmi les prédateurs. Les experts déclarent que la plupart sont des guides amateurs, mais que quelques-uns sont redoutablement sophistiqués. WBTV a obtenu l'un des plus approfondi. Un manuel de 170 pages plein de leçons simplifiées écrites par un pédophile notoire. Comme la grande page d'avertissement devant vous  vous le dira, ce guide-là est un « comment faire », étape par étape, dans lequel un prédateur, qui s’attribue le nom de « La Mule », énumère les meilleures manières de commencer des relations sexuelles à long terme avec un enfant de 2 ou 3 ou 4 ou 5 ans.

« C'est une maladie et un niveau de dépravation que je ne peux même pas comprendre », dit Brock Nicholson, agent spécial en charge de l’immigration et des douanes. Son service est bien conscient de ces guides et traque ces criminels. « Nous les appelons des prédateurs, mais à la fin de la journée, ils sont des violeurs d'enfants. C’est tout. C'est ce qu'ils font. C'est écœurant. [Dans le guide] ils essayent de convaincre les autres avec le même état d'esprit que ce qu'ils pensent n'est pas mauvais, que c'est la société qui est mauvaise. Le guide dit que c'est l'expression suprême de la façon d'aimer un enfant ».

Où trouvez-vous un guide comme celui-ci ? Malheureusement, ce n'est pas difficile.

« Ce guide était littéralement vendu sur Amazon pendant un certain temps », a déclaré Nicholson. « Ces guides et guides semblables sont publiés sur des sites Web."

Ce guide particulier va dans des de grands détails sur la différence dans la manière d’obtenir  des relations sexuelles avec un bébé en opposition à une école maternelle. Il énonce mot-à-mot des dialogues spécifiques que vous pouvez avoir avec les enfants pour leur faire croire que les expériences sont toutes ok. Mais la partie la plus étonnante est peut-être celle où le guide enseigne aux prédateurs comment entrer d’abord en contact avec les parents, afin d'obtenir leurs enfants.

« Ce n'est pas le « étranger-danger », auquel vous pensez peut-être », a dit Nicholson, qui a travaillé sur de nombreux cas de ces cas pendant sa carrière de plus de 25 ans à l’ICE [Immigrations and Customs Enforcement]. « Ce sont des enseignants, des entraîneurs, des ministres, des politiciens, même des représentants de la loi. C'est tous les couches de la société, toutes les races. Ce sont généralement des hommes qui agissent comme des prédateurs, mais pas toujours. »

Par exemple, le guide dit: « Si vous avez des enfants dans votre famille, mais vous n'avez pas encore une relation étroite avec eux, cela peut être une bonne idée de commencer prudemment à visiter ces gens et commencer à montrer un intérêt amical dans cette famille-là. Mais ne commencez prudemment et évitez de le faire de façon trop évidente, comme aller directement vers leurs enfants et jouer - construisez la confiance et l'amitié avec les parents pendant un certain temps, et voyez où cela vous mène. »

Le baby-sitting, dit le guide, donnera parfois l'occasion de faire des « nuits passées chez un ami ». Si cela ne fonctionne pas, le guide indique aux prédateurs comment « établir une garderie », « mettre en place un groupe de sport », « lancer un camp d’été ou d'hiver » ou « créer un orphelinat ».

Dans une autre section de ce guide, l'auteur, qui est encore un pédophile notoire, énumère les quatre avantages importants qu’offrent certains « atouts essentiels pour tous les adultes qui sont en quête d’un enfant et de l'amour d’un enfant : 1) L'avantage de posséder un animal, 2 ) L'avantage de chercher dans les communautés pauvres, 3) l'avantage de trouver des enfants tristes et solitaires et 4) L'avantage d'utiliser les écoles comme points de départ. »

« Obtenir vous-même un animal devrait être la toute première chose à considérer si vous êtes sérieux sur la question de trouver un candidat au « child love » [abus sexuel d’un enfant], indique le guide. « Ou si vous envisagez que des enfants viennent à votre domicile ou de rechercher à l'extérieur. Les animaux sont ce que nous aimons appeler des aimants à enfants. »

Nicholson a dit avoir découvert, il y a environ six mois, des prédateurs d'enfants qui s'identifient parfois à un morceau particulier de bijoux ou de tatouage.

« Quand j'ai découvert cela, » a-t-il dit, « il m'a complètement bluffé ! Tout comme nous le voyons avec les membres de gangs, ils ont leurs propres signes de qui ils sont. Avec les garçons, s'ils aiment les garçons, ils ont un triangle dans un triangle. S'ils aiment les fillettes, ils ont un cœur dans un cœur. Soit tatoué ou porté en collier ou bracelet. Ensuite, quand ils sont rencontrés, ils vous diront aux forces de l’ordre, ‘Oh, cela appartenait à ma fille qui est morte il y a des années et que je le porte pour cette raison ...’. »

Pour obtenir un autre avis sur le « guide de grooming », nous l'avons envoyée au Dr. Sharon Cooper, un expert dans le diagnostic de l'abus sexuel sur enfants. Elle est pédiatre en médecine légale et conseillère pour le National Center for Missing & Exploited Children [Centre National pour les Enfants Disparus et Exploités] qui est basé à Chapel Hill exploité, mais largement reconnu dans tout le pays pour ses livres, ses conférences et ses travaux sur des cas individuels.

« Il est très détaillé et très inquiétant », a déclaré Cooper. « Ce que suggère ce pédophile dans le guide fonctionnerait. Ce genre de récompense pour un enfant sur une base récurrente, leur disant combien ils sont importants, cela ferait qu’un enfant répond à la demande - surtout de jeunes enfants. »

Pour voir l'intégralité du rapport spécial qui a été diffusée dans notre journal télévisé 23h00 le 3 mai, cliquez sur la vidéo ci-jointe [la vidéo n’est plus disponible].

Pour voir plus des experts que nous avons interrogés, cliquez sur le lien « web extra » [ce lien n’est plus disponible].
Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-ferrieres/200613/strategie-des-pedocriminels-pour-pieger-les-enfants

AVoir :
Guide de la protection judiciaire de l’enfant. Quatrième édition.
Notre approche de la pédophilie ne fonctionne pas.
Sandrine Gachadoat Victime.