samedi 20 octobre 2012

SOS - Stan Maillaud, mon compagnon, disparu après un problème avec les gendarmes.



(22/09/2012) - Stan Maillaud à DISPARU...
Les faits
Samedi, 22.09.2012 :
Pendant que Stan, moi et notre équipe faisait une enquête sur les réseaux pédophiles et sataniques dans la région de Besançon, le fourgon de son équiper dans laquelle Stan se trouvait se faisait suivre par deux voitures de gendarmes vers 15 heures. J’ai vu les feus bleus et j’ai entendu leur sirène.
Ce que j’ai appris plus tard, c’est que Stan a pu s’échapper, comment je ne le sais pas exactement. Son équipier était bloqué avec les gendarmes jusqu’à 20 heures.
Il a vu que des équipes avec chien était envoyer derrière Stan. Un hélicoptère était commandé, puis annulé à cause du brouillard.
Notre équipe a essayé de retrouver les deux, puisque tout contact était interrompu. Vers 19 heures on a retrouvé le fourgon de son équipier à la gendarmerie d’Amancey.
Vers 20h20 l’équipier nous appelle pour dire qu’il est sorti. Il nous demande si nous avons des nouvelles. Nous sommes surpris, c’était à lui de nous en donner. Jusqu’à là on était persuadé qu’il était pris par les gendarmes tous les deux.
Vers 20h30 sur la route de rejoindre notre équipier, je suis relativement sur d’avoir vue Stan dans une voiture de gendarmes. J’étais à un stop, il faisait nuit, une voiture de gendarmes passait devant mes fars et je pense que c’était Stan en arrière de la voiture.
Dans le doute que ce n’était pas lui avec les gendarmes ou qu’il arrive de s’échapper ou d’être libérer, quelqu’un l’attendait dans la région à un endroit précis pendant 3 jours. Moi je ne pouvais pas rester parce que je suis relativement sur que mon véhicule et moi était remarqué.
Depuis on a perdu toute trace de lui.
J’ai appris que Stan n’a pas pu s’enfuir avec son téléphone, mais que c’est les gendarmes qu’ils l’ont pris. Je sais aussi qu’il n’avait pas d’argent sur lui.
Il n’a pas de moyen de se déplacer, de me contacter ou quelqu’un d’autre, puisque j’ai son carnet d’adresse.
Je n’ai pas de doute qu’il est arrêté.
J’ai appris également que les gendarmes ont appelé le dimanche matin l’équipier de Stan, qui était rentré chez lui. Ils ont demandé des choses incroyablement débile par exemple, si Stan ne lui as pas contacté, si il n’a pas prévue de lui rendre ses affaires etc…
S’ils n’avaient pas attrapé Stan ils surveilleraient son équipier tout simplement. Pourquoi cet appel ? Ca ressemble que Stan a pu s’échapper au début, puis il était attrapé. Ca me semble logique, avec tous ces moyens. On n’est quand même pas dans un film avec Rambo ! Mais qu’ils veulent nous faire croire que non. Ça, c’est très inquiétant, parce que là, ils peuvent même le tuer sans l’amener à la gendarmerie, puisque on sait qu’il y a aussi les gendarmes qui protègent les réseaux et qui ont font partie.
Ils ont mis des moyens pour l’attraper, comme pour quelqu’un de « dangereux », mais pas un mot dans la presse.
Qu’est-ce qu’ils essayent de casher ?
Je suis mort d’inquiétude.
Je fais un appel un appel ici à tout le monde de s’activer pour retrouver Stan. A tous les journalistes de faire une enquête, à tous les gendarmes qui ne sont pas pourri, à tous les activistes de diffuser l’information et d’aller voir en bloc qu’est-ce qu’il se passe à la gendarmerie d’Amancey, faire des manifestations là-bas pour les obligé de dire la vérité !!! A toutes les mères que Stan a déjà aidées et toute les gens qui ne supportent pas que les enfants sont violés, torturer et sacrifier.
Je vous prie de faire vite et en bloc !!!
Janett Seemann"

(04/10/2012) - Le ministère de la justice française promet d'enquêter sur la disparition de San M.
Après une vigoureuse protestation par l'ASBL Werkgroep Morkhoven au ministre de la Justice en France à propos de la disparition de l'activiste dans le combat de la disparition d'enfants, le ministrère de la justice à répondu par fax au groupe de travail Morkhoven qu'elle allait dans l'urgence enquêter sur cette affaire.

Pendant ce temps, des dizaines d'associations en France sur leurs sites à l'appel de Morkhoven se mettent en place et une équipe spéciale (extra ? = spécial ? sais pas bien) est envoyé en France.
M.

Soutien à Stan Maillaud : https://www.facebook.com/StanMaillaudUnHommeUnAmi


Ou est Stan Maillaud ?

Alerte Enlevement - RRR - STAN MAILLAUD.

(05/10/2012) - Un groupe de soutien se crée sur Facebook.
Mobilisation pour retrouver Stan Maillaud !

(05/10/2012) - Une page de soutien se crée sur Facebook.
Stan Maillaud un Homme, un ami.
https://www.facebook.com/StanMaillaudUnHommeUnAmi





(05/10/2012) - 
ON A PERDU DE VUE LE ZORRO BLANC DANS LE DOUBS
Un homme au parcours étrange a disparu il y a deux semaines dans le Doubs. Ses amis soupçonnent les gendarmes qui, eux, font tout pour le retrouver. Il est recherché par la justice.

Il fut un temps ou Christian Maillaud, alias Stan, pesait six pages dans Paris Match, sous le titre « Kidnapping au nom de l’amour ». L’amour d’une mère privée de ses enfants par leur père, une femme belle et émouvante pour laquelle cet ancien gendarme, ancien parachutiste et ancien garde du corps a monté une véritable opération commando à La Réunion qui s’est soldée par un flop et son arrestation le 14 janvier 2004.

MANDAT D’ARRÊT
Ce premier épisode rocambolesque, qui a donné à Stan Maillaud ses galons de « Zorro blanc » n’a pas découragé cet esprit chevaleresque en lutte contre la violence faite aux enfants et en particulier la pédophilie. Le problème c’est que Stan Maillaud ne fait confiance ni à ses anciens collègues qu’il pense infiltrés, ni aux juges qu’il estime corrompus, encore moins aux hommes politiques qu’il considère, si l’on en croit les longues vidéos qu’il poste sur le web, au minimum du minimum complices.

En avril 2009, Stan Maillaud a trouvé de quoi alimenter sa paranoïa à travers une condamnation à purger une peine d’un an de prison pour soustraction d’enfants prononcée par le tribunal correctionnel de Perpignan lors d’une audience à laquelle il n’a pas fait l’honneur de participer.

C’est donc un homme en cavale qui s’est évanoui, samedi 22 septembre vers 14 h 45, dans un champ de maïs situé en bordure de la départementale 32 à Bolandoz, sous le nez des gendarmes d’Amancey.

Ce jour-là, une patrouille repère une camionnette arrêtée avec deux hommes à bord devant une maison isolée. Elle redémarre à leur approche ce qui suffit à éveiller l’attention des militaires qui, confrontés à une vague de cambriolages importante, décident de contrôler ce véhicule. Ils le rattrapent et pendant que le conducteur leur présente ses papiers, son passager s’esbigne, augmentant la suspicion des pandores.

Un mini-plan de recherche avec chien pisteur ne permet cependant pas de retrouver le fuyard qui est rapidement identifié comme la cible d’un mandat d’arrêt mais rompu aux méthodes commando. Depuis, Christian Maillaud, n’a ne semble-t-il pas reparu ni donné de nouvelles à ses proches.

Du coup ses amis se déchaînent sur le web où ce personnage haut en couleurs fédère une partie de la toile complotiste à travers son site RRR ou Ralliement des résistants pour la révolution. Une lettre, datée de jeudi et signée par Janett Seemann, la compagne de Stan Maillaud, accuse à mots couverts la gendarmerie de l’avoir fait disparaître, avant de disparaître elle aussi si l’on en croit une page Facebook ouverte récemment. (Pas trouver sur Facebook)

Devant ce fatras d'événements et d’élucubrations, les gendarmes lèvent les yeux au ciel et se refusent à entrer dans le jeu. D’après la compagne de Maillaud, celui-ci enquêtait sur « les réseaux pédophiles et sataniques dans la région de Besançon » quand il a disparu. « Qu’il vienne nous voir s’il a des informations à ce sujet, c’est encore la meilleure chose à faire pour que la justice s’en empare. »

Fred JIMENEZ
Souce : http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2012/10/05/ona-perdu-de-vue-le-zorro-blanc-dans-le-doubs



(05/10/2012) - Le blog de Marie ROCA.Disparition de Stan Maillaud : des pistes. Le trouver.

  Enlèvement de Stan Maillaud mise au secret de Stan Maillaud grave atteinte aux droits de l'Homme en France
la dictature française



Disparition de Stan Maillaud : des pistes. Le trouver.


A transmettre très largement, en toutes langues, par tous moynes et sur tous supports, car je donne des pistes de recherche et d'action internationale.


Merci à toutes les personnes qui m'ont signalé cette disparition du fait de l'Etat monstrueux.

Depuis des années, Stan Maillaud dénonce les réseaux pédophiles dont les "F-M I" sont les principaux utilisateurs et générateurs. Stan est un saint des temps modernes, un juste au-dessus de la plupart des justes.


Il vient de disparaître dans des conditions faisant intervenir des moyens au moins préfectoraux, donc d'Etat, ce qui implique bien le fait que les politiques sont partie prenante de ces réseaux;. Sur le site dont je vous place le lien en fin d'article, vous pouvez lire le récit de la chasse à l'homme de Stan sous les yeux de sa compagne, suite à laquelle chasse à l'homme, Stan Maillaud est porté disparu.


Ce que je peux conseiller est d'envisager les pistes et actions suivantes :

Pour la compagne de Stan et pour sa famille, ses proches, voici une piste, et quelques moyens à mettre en oeuvre.

En France, les personnes qui dérangent peuvent se retrouver très abusivement internées d'office, et je connais quelques cas. Il est même possible d'interner une personne qui dérange, sous un faux nom ou sous "x". Ensuite, camisole chimique, destruction de la personnalité, voire, lobotomisation. Dans certains cas qui me furent rapportés, la mise en scène de la personne à internet peut-être incoryable, comme décoiffer totalement la personne en la secouant dans tous les sens et, pour les femmes, leur enlever les barettes des cheveux, etc... Vous n'avez pas idée de ce qu'il se passe dans notre pays à ce sujet, et qui va à l'encontre de tous les droits de l'Homme et de la femme bien entendu !

Il y a eu clairement ici intervention préfectorale, puisqu'il y avait des hélicos de la protection civile.

Pour interner une personne, voici comment cela se passe, et les gendarmes sont très souvent à l'origine de ces internements abusifs, surtout lorsque l'hôpital psychiatrique se situe sur la commune de la gendarmerie ou sur son canton.
1) Les gendarmes arrêtent la personne, et ont souvent rédigé à l'avance un procès-verbal qu'ils tentent par tous moyens  de faire signer à la personne qui dérange, et en vociférant à quatre ou cinq, plus en exerçant certains sévices physiques sur cette personne, comme torsion des bras, ou encore coups d'annuaires sur le sommet du crâne, ce qui ne laisse pas de marque extérieure, et de toutes façons, ils se fichent des marques laissées, puisque l'individu ne pourra pas faire relever les traces de violence sur son corps, étant interné ou emprisonné.
Si la personne refuse de signer le PV sur lequel on lui impute des violences et déprédations, délit de fuite, insultes et menaces et agents (du classique) pouvant justifier une peine immédiate d'emprisonnement, ils font appel à un médecin, pour faire signer à ce dernier le papier demandant l'internement. Le médecin se sent piégé et signe. S'il voit bien de quoi il s'agit et refuse de signer, il sait qu'on lui fera rapidement de gros ennuis, donc il signe.
Ensuite, les gendarmes font appel au marie ou au premier ou second adjoint, qui doit se déplacer lui aussi pour signer. Si ce dernier s'aperçoit du caractère abusif de l'internement demandé, on fait aussi pression sur lui, d'une manière ou d'une autre, et il est obligé de signer.
La demande signée par médecin et élu est faxée, signé par le préfet et retournée signée; l'ambulance arrive, et vous voyez la suite.
Une personne peut ainsi disparaître durant des mois, des années, sans que sa famille ne soit avisée de l'endroit où elle se trouve, de ce qu'on lui fait subir.
Avec le traitement qu'on lui fait, sa personnalité et ses fonctions cérébrales et physiques sont altérées !
C'est du camp de concentration, du goulag.
Que peut faire sa compagne, assistée des proches et des amis ?

1)Saisir un avocat et porter plainte contre le préfet du département et contre la gendarmerie pour chasse à l'homme contre une personne n'ayant pas commis de crimes, mais les dénonçant; 2) Saisir la haute cour de justice Européenne et la commission des Droits de l'Homme (mettre photo dans le journal et distribuer le papier à la sortie des personnels de l'hôpital psychiatrique) , 3) lancer une recherche dans l'intérêt des familles, invitant les personnels des services hospitaliers et ou psychiatriques qui auraient vu cet homme à en témoigner secrètement auprès du numéro d'appel de l'avocat ou du détective privé. Se rendre dans les hôpitaux psychiatriques en comité, jamais seul, et avec avocat si possible, pour demander à voir la liste des admissions; repérer toute admission énigmatique, sans vraie identité indiquée, car elle peut être indicative. 4) Contacter FR3 pour lancer un appel sur toute la France, en racontant tout des circonstances et de l'action de cette personne.
En fait, tout cela doit être effectué à la fois, donc il faut que la famille de Stan Maillaud s'y mette.
Il faut aussi dénoncer la chose dans la presse belge, suisse, et de tous les pays voisins.

Il faut vraiment y aller très fort et ne pas se laisser intimider.

Voir le témoignage du témoin de la disparition :
Source : http://marie.roca.over-blog.com/m/article-110903246.html
(06/10/2012) - Stan est toujours vivant...
La quête du militant des droits de l'enfant français Stan Maillaud est depuis cet après-midi à une accélération de l'écoulement. Les équipes d'Isny assistés par deux équipes suisses ont  trouvé un premier signe de vie de l'activiste français.
À quel personnage, c'est que les équipes provisoirement ne pas perdus. Nous continuerons les recherches également au cours du week-end. C'est important, a déclaré le Isny groupe de travail que nous savons maintenant que Stan est toujours vivant.
Nous vous tiendrons informés.
M. (Traduit par Bing)

(07/10/2012) - Stan is alive.
Une nouvelle terriblement attendue. Il est vivant.
D’après le Morkhoven, l’activiste Stan Maillaud pour les droits de l’enfant est en vie. Le collectif de Marcel Vevloesem a reçu cette communicaiton de deux équipes d’activistes suisses. En début de semaine, il devrait se publier d’autres informations.
Il est en vie.
La conclusion la plus remarquable à la suite de cette disparition qui devrait rencontrer une heureuse issue, sera certainement la capacité de tous les collectifs européens de se regrouper en quelques heures en cas de danger.
Il s’agit-là d’un mouvement de réaction qui ne s’est jamais rencontré auparavant. Je n’ai pas le sentiment que si la justice enfermait à nouveau Marcel à Bruges, par exemple, cela puisse se passer sans vives réactions de soutien et de combat.
Patrick Vanden BERGHE
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3295

Justice Française pour Stan.
Isny/France-Stan Maillaud.
Juste confirmé celle du groupe de travail, qu'il y a maintenant un message français Isny, un avocat a été activé par le groupe de travail afin d'avoir accès à la justice française visitez officiéél en défenseur des droits de l'enfant français Stan Maillaud. Cela met le groupe de travail juridique, une première étape à la Justice française pour obtenir plus de clarté, après que deux institutions différentes sont tracées dans le matin où l'activiste est resté dans la dernière période. La quête de la Morkhovense et la Suisse des équipes à Stan Maillaud puis commence également à connaître ses premiers résultats.
Tant la Morkhovense que les équipes de suisses est entrée aujourd'hui dans leur quête pour les deux institutions, mais obtenu l'interdiction. Dans le même temps un déni de la justice qui l'activiste français ce qui est arrivé. Dans le même temps, la quête elle-même également au défenseur des droits de l'enfant comme Janet Seeman. Nous vous tiendrons informés. (Traduit par Bing)


Disparition de Stan Maillaud et de Janett Seemann : que s’est-il passé le 22 septembre 2012 ?
Le 4 octobre dernier, un SOS de Janett Seemann, authentique, annonçant la disparition inquiétante de Stan Maillaud lors d'une enquête à risque, est publié en masse sur le web . Il peut-être utile de les présenter pour ceux qui ne les connaissent pas.

Dans sa dernière vidéo, Stan Maillaud revient sur les circonstances étranges du meurtre des deux gendarmes de Collobrières. Comme dans ses vidéos de début d’années, dans ses vœux où il appelle gendarmes et policiers à rejoindre ses  idéaux, il ne mâche pas ses mots.

(image extraite du reportage "Les réseaux de l'horreur")

Depuis sa rencontre avec Janett, une jeune activiste d’Allemagne de l’Est venue passer une année en France, ils n’ont jamais cessé d’agir contre les réseaux pédocriminels, dont ils ont aujourd’hui une réelle connaissance.

C’est d’ailleurs à cause de ses engagements pour la protection de l’enfance que Stan a été condamné à un an de prison ferme en 2009 par le tribunal correctionnel de Perpignan. Le dossier du petit Vincent lui était confié par l’association politique de vie, dont il s’était rapproché suite à ses problèmes outre-mer.

Ses déboires commencèrent alors que, gendarme en fonction en Guyane, il voulut dénoncer les mauvais traitements que faisaient subir  à un jeune réfugié des collègues de son unité…

Déboires qui continuèrent ensuite, à l’île de la Réunion, où il monta une société de protection civile, qui fit rapidement preuve de son professionnalisme mais qui emmena Maillaud sur de houleux conflits sociaux… A cette époque, il sera condamné pour avoir formé un groupe de combat, à lui tout seul…

Alors qu’il prépare la défense de son dossier, un de ses clients lui demande d’agir pour sa femme, qui désespère de revoir un jour ses deux fillettes, enlevées par son premier mari malgré la décision de justice qui lui en donne la garde… Face à une telle injustice, Maillaud n’est pas du genre à refuser de l’aide. Mais l’opération se solde par un échec. (voir article Paris Match de Janvier 2004)

Maillaud revient donc sur le continent pour s’occuper de ses affaires judiciaires. C’est là qu’il fait la connaissance de Janett Seemann, une jeune femme engagée, brillante. A la vie à la mort, les amoureux ne se quittent plus. Ils rencontrent Christian Cotten, président de l’association politique de vie, qui leur confie des dossiers sensibles. Stan s’y plonge corps et âme : il ne fait rien à moitié. Avec l’affaire du petit Vincent, Maillaud touche du doigt l’horreur à l’état pur. Quand la justice décide, malgré les nombreux signes de maltraitance subie par l’enfant, de confier la garde au père, petite frappe notoire avide d’argent, le sang de Maillaud ne fait qu’un tour. Et c’est avec sa mère et sa grand-mère qu’il décide d’ « extraire » Vincent, et le placer en lieux sûrs…

L’exil n’est pas facile. La mère du petit ne tient pas longtemps et accepte finalement de se rendre.

Maillaud ne se présente pas au tribunal de Perpignan, le jour du procès. Une trentaine de personnes est venue le soutenir. Il est condamné à un an de prison ferme pour « soustraction de mineur ». Mais on peut imaginer que c’est la mobilisation autour de cette affaire qui a permis à la mère de récupérer la garde de Vincent… Une victoire, finalement, que Vincent racontera peut-être un jour…

Désormais officiellement en cavale, Stan cherche des solutions. Il décide de mettre en ligne sur internet le témoignage de la petite victime. Chacun pourra ainsi se faire sa propre opinion, avant d’ironiser sur le justicier Maillaud, le zorro blanc, le Don quichotte…

Car Maillaud est de l’étoffe rare des vrais résistants, comme le furent ses deux grands-pères. Pierre Maillaud, de son pseudonyme Pierre Bourdan, s’illustra dans ses actes de bravoure pendant la deuxième guerre mondiale. C’était lui, le journaliste de Radio Londres, la voix qui parle aux français. Pierre Maillaud fut ensuite nommé Ministre et  mit en place la loi sur la liberté de la presse. (voir biographie de Stan Maillaud)

Maillaud sait qu’il dérange, pas seulement la justice. Les prédateurs capables de s’en prendre aux enfants sont bien plus cruels, et prêts à tout pour que ça ne se sache jamais. En toute logique, Maillaud ne veut pas courir le risque de se retrouver « suicidé » en prison…

Pour le couple, c’est le début d’une longue cavale. Maillaud n’a rien à perdre à dénoncer tout ce qu’il sait. Janett partage les mêmes convictions. A deux, ils mènent l’enquête sur les fichiers de Zandvoort et mettent en ligne une vidéo très complète de cette affaire.

Marcel Vervloesem est l’une des personnes les plus intègres, les plus courageuses qu’ils aient jamais connues. Ils le filment encore quelques heures avant son arrivée en prison, où Marcel faillit laisser la peau. Leur documentaire « les réseaux de l’horreur » analyse sans complaisance les faiblesses et la lâcheté d’un système qui n’ose pas s’attaquer de front à l’un des pires fléaux de notre temps : la traite humaine sur des enfants, dont chacun sait qu’elle génère énormément d’argent…

Stan et Janett n’ont, depuis, jamais cessé leur combat. Leurs recherches sur les réseaux pédocriminels les ont conduit à rencontrer de nombreuses personnes et à obtenir des informations essentielles… Pour les activistes, il ne fait pas de doute que les réseaux veulent leur peau.

Ce 4 octobre, lorsque Janett lance son SOS, cela fait déjà 13 jours que Stan n’a plus donné signe de vie.

Le couple était, d’après ce qu’elle nous dit dans son SOS, sur la piste d’un réseau pédocriminel et satanique dans la région de Besançon… Arrêté dans le cadre d’un simple contrôle routier, comme nous dit le journaliste de l’Est Républicain, Stan a pris la fuite à travers champ. Il n’avait rien sur lui, ni argent, ni téléphone.

Il sème les gendarmes qui lui courent après, mais des renforts, avec chiens et hélicoptère, sont appelés. Janett, elle, reste à l’écart sans savoir ce qu’il se passe. La nuit tombée, elle croise un fourgon de gendarmerie où elle est quasiment sûre de reconnaître son compagnon, à l’arrière… C’est pourquoi elle est partie le soir même de cette région, sûre que Stan avait été pris.

Etait-ce vraiment lui à l’arrière du fourgon ? Le journaliste de l’Est Républicain nous affirme que Stan n’a pas été officiellement arrêté. A la gendarmerie, on donne la même réponse aux activistes qui leur pose la question.

Alors, où est Stan ? Aurait-il pu, en se cachant ou en fuyant, de nuit, être accidenté dans cette région connue des spéléologues pour la présence de nombreuses cavités, qui peuvent être traitres, d’après les spécialistes.

Aurait-il pu se cacher sans donner de nouvelles à sa compagne, « morte d’inquiétude », « terrorisée » ? Ce n’est en tout cas pas l’idée de ceux qui connaissent son attachement à Janett.

Serait-il en prison, ou peut-être même en asile, comme le pense Janett ? Les autorités auraient-elles pu décider de tenir son arrestation secrète pour faire réagir Janett et leur équipe ? Nous n’avons pas réussi à entrer en contact avec des membres de la famille de Stan qui auraient pu avoir des informations plus fiables.

Et si, poussant la logique de Stan jusqu’au bout, les réseaux avaient infiltré certaines administrations, et qu’on avait pas tout simplement cherché à le faire taire ? Définitivement ?

Le silence de la presse est pour le moins surprenant, à moins que les faits divers d’Amancey, près de Besançon, une bourgade de 600 habitants, soient si importants que les journalistes du coin n’ont pas eu la place pour un petit encart… 13 jours après, et sur la pression de ses amis qu’il qualifie de paranos, le journaliste pond une page pour se moquer du zorro blanc. Le parti pris nous oblige à nous questionner. Pourquoi le journaliste n’explique-t-il rien sur les opérations de recherches ? Pourquoi ne dit-il pas qu’il tient l’info du procureur ? Pourquoi ne mentionne-t-il pas le nom  de ce procureur ? Les gendarmes ont-ils poursuivis leurs recherches les jours suivants, sur le terrain ?

Inquiets, comme Janett, des activistes discrets de France, de Suisse et de Belgique, s’organisent pour savoir la vérité.

Nous rappelons que ce genre de d’enquêtes, très périlleuses, entre familles isolées terrorisées et tueurs d’enfants organisés, ne s’entreprend pas sur Internet. Celà explique en partie la lenteur des communications, et le delais très long avant publication du SOS. De plus, nous pouvons constater une fois encore la léthargie habituelle du grand public, et la difficulté de la dissidence française à s'organiser et à se mettre en mouvement terrain sur une opération inattendue.

Des personnages tels que Stan Maillaud, Janett Seemann, Marcel Vervloesem, Laurent Louis, etc, sont, au péril de leur vie, l'avant-garde de la lutte contre la barbarie faite en permanence aux enfants, qui pourraient être vos enfants, il est incompréhensible que vous ne les protégiez pas au quotidien.

Faites donc ce que vous pensez être juste

Merci pour Stan et Janett.
Source : http://www.pedopolis.com/blog/disparition-de-stan-maillaud-et-de-janett-seemann-que-s-est-t-il-passe-le-22-septembre-2012.html

Un communiqué de Morkhoven / France : 
TENSION DANS L’AFFAIRE DE LA DISPARITION DE MAILLAUD.
Dans un fax adressé au groupe Morkhoven, la justice française a demandé aux équipes de recherche internationales qui sont à la recherche d'un militant de défense des droits des enfants Stan Maillaud et de son assistante Janett Seeman, de ne pas se mêler de ce qui se passe dans leur pays.
Selon la justice française, cette recherche est inutile. Maillaud dépend du droit français et a d’ailleurs été puni par un tribunal français. Après sa condamnation, Maillaud est devenu insaisissable, jusqu'à récemment, où il a eu la police à ses trousses. C’est une procédure légale en France.
Pendant ce temps, les « équipes d’amis » ont récupéré , la nuit dernière, le véhicule avec lequel Stan et Janett s’étaient déplacés.
Les équipes belges et suisses de Morkhoven ne vont pas recommander à leurs équipes de France de se retirer.
Pendant ce temps, les teams ont quitté l'hôtel où ils ont séjourné et ont maintenant établi leur QG dans les locaux d'une organisation française des droits humains, ce qui représente une belle aide pour les équipes de recherche.
La gendarmerie française suit les mouvements des équipes internationales en catimini, mais les laisse tranquilles. Nos équipes iront soutenir celle de France, de plus en plus.

(09/10/2012) - Stan Maillaud serait enfermé secrètement en France d'après le Groupe Morkhoven

Attention: Nous n'avons pas confirmation de cette information.


Stan Maillaud mis au secret en France

Une réédition du « Masque de Fer » ?

Le Werkgroep Morkhoven vient de confirmer qu’il a engagé un avocat pour demander officiellement un droit de visite de l’activiste pour les droits de l’enfant Stan Maillaud.

Il s’agit de demander des explications aux autorités françaises, après que le collectif belge ait pu tracer deux institutions différentes où aurait été isolé Stan Maillaud, l’ennemi public n°1 d’une certaine caste française.

Les recherches concertées de Morkhoven et d’activistes suisses ont ainsi donné de premiers résultats. Aussi bien l’un que les autres ont débarqué hier dans les deux institutions, mais se sont entendu refuser le droit d’accès.

Entre-temps, la justice française dément qu’il soit arrivé quoique ce soit à l’activiste français.

Les collectifs s’inquiètent par ailleurs aussi sur le sort de la compagne de Stan, Janett Seeman. Celle-ci ne donne pas de nouvelles, de sorte qu’une action de recherches vient également de s’entreprendre pour la retrouver, ou pour renouer le contact avec elle.

Les collectifs concernés diffuseront d’autres communiqués.

Patrick Vanden BERGHE
Source: http://www.cineyrgie.nl/?id=3297

(10/10/2012) - Le gouvernement français déstabilisé par les collectifs.
Les dossiers qu'il semblait falloir enterrer - comme les enfants qui sont cités dans ces dossiers - semblent aujourd'hui vouloir exp(l)oser (à) la figure d'une bande de politiciens, de magistrats et de gendarmes malfaiteurs, ou protecteurs de la pédocriminalité européenne...

D’après Marcel Vervloesem," la France a engagé son ambassade en vue d’une discussion introductive avec le Morkhoven, dans le contexte de l’affaire Stan Maillaud.
La présence d’équipes de recherche de collectifs belges et suisses, lesquels diligentent des enquêtes sur les dossiers de Stan Maillaud et de sa compagne collaboratrice Janett Seeman en France, irrite les autorités françaises. 
Après que les français aient exigé le départ des équipes belge et suisses, ce que ces derniers ont refusé d’accepter, le gouvernement français veut aujourd’hui mettre sur pied une conversation avec les collectifs sur l’affaire Maillaud. 
Et de fait, une invitation de l’ambassade de France est parvenue au Morkhoven. Des représentants des équipes qui enquêtent en ce moment, ont accepté cette invitation.
Entretemps, ces équipes continuent leur action, cette fois à partir des locaux d’une ONG française active dans la protection des droits de l’homme. Cette ONG s’est alliée à l’action des équipes suisses et belge qui recherchent Stan et Janett". 
Contrairement à une traduction parue sur Facebook, il est donc faux que ceux-ci seraient libres et auraient résidé dans un hôtel… Veuillez s’il vous plaît arrêter de vouloir traduire une langue germanique en lanque latine, avec un instrument de traduction anglo-saxon.
Mireille, une enquêtrice multilingue de Cineyrgie, m'aidera désormais à traduire les informations communiquées en néerlandais par Marcel Vervloesem,... qui les reçoit lui-même en français : bonjour les dégâts de communication sur Facebook...
Ce qu'il faut en conclure, c'est que le gouvernement français est mort de trouille, et que nous allons expliquer à ces Messieurs, qu'ils ont déjà commis un pas de trop en dictant aux pourritures de notre gouvernement et de notre parlement (avec un très petit "p"), une loi d'amnistie fiscale pour leurs marchands d'armes résidant en Belgique pour les mêmes raisons que Monsieur Pinault.
Le dossier des pédos du Var est bien plus grave que l'affaire Dutroux : 3 enfants violés, sans doute 16 assassinés, et d'après Stan 4 gendarmes assassinés, dont deux femmes et deux officiers supérieurs. 
On se demande par ailleurs comment le gouvernement français justifie la disparition de Janett, en prétextant une condamnation ancienne et truquée du seul Stan Maillaud.
Il est vrai que ce dernier mettait directement Monsieur Sarkozy en cause, cet que ce pauvre con de Stan n'a donc plus qu'à se casser... ... la gueule.
Messieurs les français, nous tirerons les premiers.
Patrick Vanden BERGHE
Source : 
http://www.cineyrgie.nl/?id=3298


(11/10/2012) - Morkhoven - France : Tension dans le dossier de disparition de Stan Maillaud.
Un Stan Connerotte français ? Traduction fidèle du dernier communiqué du Morkhoven.
D'après un nouveau communiqué de Marcel Vervloesem, "La justice française a demandé dans une télécopie adressée au Werkgroep Morkhoven, que les équipes de recherche internationales qui recherchent aussi bien le militant des droits de l'enfant français Stan Maillaud que sa collaboratrice Janet Seeman, se retirent du pays.
Selon la Justice française, ces recherches sont superflues. L’affaire Mallaud ne concernerait que la justice, depuis que l'activiste français a été condamné par un tribunal français. 
Après sa condamnation Maillaud était insaisissable, jusqu'à ce que récemment les services de police soient parvenus à retrouver sa trace, et sont intervenus en toute conformité avec la loi. Voilà ce qu’en dit la France.
Entretemps, les équipes ont retrouvé hier soir le véhicule avec lequel Stan et Janett se déplaçaient. Aussi bien Morkhoven que la Suisse ne sont d’avis de retirer leurs équipes de France. 
Depuis, ils (Ndlr : ces enquêteurs des collectifs) ont quitté l'hôtel où ils séjournaient, et établi leur quartier général dans les locaux d'une association française des droits de l'homme, qui accorde maintenant son soutien aux équipes d’enquêteurs. 
La gendarmerie française suit les mouvements des équipes internationales à la trace, mais elle leur fiche la paix. Les enquêteurs reçoivent par ailleurs de plus en plus de soutien en France". 
Patrick Vanden BERGHE
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3299

(11/10/2012) - Morkhoven : Stan Maillaud .. APPEL ...!
La recherche de Janett a pris fin. La militante des droits de l'enfant est en relation avec Marcel.
Janett est toujours à la recherche de Stan ! Dans ce contexte, nous relayons son appel.

Janett va bientôt effectuer une action à la gendarmerie Amency afin d'obtenir des éclaircissements au sujet de Stan. Elle demande de l'aide aux groupes de militants et associations pour son action. Elle aimerait également rencontrer des journalistes pour se concentrer sur Stan et les allées et venues étranges autour il à la gendarmerie de Amency.

Les données seront communiquées ultérieurement.
Les commentaires etc .. peuvent être envoyées par e-mail: vt6788107@base.be

(11/10/2012) - Janett Seemann.
"je suis toujours là, je ne peux pas toujours communiquer!!!
J'ai préparé un petit texte à diffuser:

« Bonjour à tous,
Je suis très sensible à votre soutien qui me donne courage !
J’ai décidé d’aller vers vous pour mettre la lumière sur la disparition de mon compagnon, Stan Maillaud. Il y a beaucoup de choses qui circulent sur internet et aussi des choses fausses.
J’ai hésité beaucoup parce que j’ai peur, effectivement. Mais je n’ai pas le choix !!!
Je vais aller très bientôt à la gendarmerie d’Amancey pour faire sortir la vérité. C’est très dangereux pour moi car je sais à quoi j’ai à faire et j’ai besoin de ne pas être seule pour aller là-bas. Je vous appelle de venir nombreux avec moi.
J’appelle aussi les gendarmes honnêtes d’être là ce jour-là.
Merci de diffuser ce message en attendant que je fasse une vidéo pour vous assurer que c’est moi, Janett Seemann.
Je réfléchis comment organiser ça vite, j’espère beaucoup de réponses et de propositions de vous tous.
Merci."

Janett Seemann.

Sur Twiter :
Fred Jimenez
@eyejim
Journaliste à L'Est Républicain et mes touittes n'engagent que moi... pigé ?
Besançon : https://twitter.com/eyejim

(11/10/2012) - La compagne de Stan Maillaud, Janett Seemann appelle à la mobilisation générale.

(…)Janett appelle à l’aide. Elle veut réunir le plus grand nombre possible de gens décidés, pour exiger de la gendarmerie d’Amencey qu’elle dise la vérité sur ce qui est arrivé à Stan Maillaud, son compagnon d’armes.   Janett souhaite que des journalistes soient présents, pour publier la manière peu orthodoxe dans laquelle se sont produits l’interception, l’arrestation, l’incarcération et la mise au secret de celui que notre journal a qualifié de « Masque de Fer ».   Elle souhaite également rassembler les groupes d’action français, belges, suisses et allemands qui la soutiennent, pour la soutenir dans son action.   Marcel me communique également que l’ambassade française prépare un entretien sur cette incarcération à la fois rocambolesque et tragique : quelles que soient les raisons invoquées, les autorités françaises se sont rendu coupables d’une disparition qui a inquiété des centaines de personnes.   J’invite les membres de nos collectifs belges antipédocriminels Morkhoven, NNSPMDF, Cineyrgie, LL, Kinderberg et les autres, à me contacter, à contacter Marcel ou à s’organiser pour être immédiatement mobilisables dans le contexte d’un déplacement à Amencey, avec la possibilité de loger à mi-chemin chez un sympathisant cineyrgien.   Les mêmes appels à la mobilisation générale sont transmis en ce moment aux collectifs allemands, suisses et français.(…)  »  (Janett Seemann) 
Source: http://www.cineyrgie.nl/?id=3304

(11/10/2012) - 14h30 : 
Une nouvelle page Facebook " je viens à Amancey" c'est créer pour Janett.
Si tu viens clique et dit le...
https://www.facebook.com/pages/Je-viens-%C3%A0-Amancey/287713671339770

(11/10/2012) - 16h30 : 
Une page Anonymous  #OpStanMaillaud Amancey.
http://legion-5-9.blogspot.fr/2012/10/opstanmaillaud-amancey.html

(11/10/2012) - Un évènement est crée sur Facebook.
Welcom to Amancey.



(12/10/2012) - MOBILISATION GENERALE !
Janett est libre.
Aussi charmante dans la justice que féroce dans l'injustice, elle a pris le mors au dents. Nous aussi.

Je viens de m’entretenir longuement au téléphone avec Marcel Vervloesem, suite au courriel que j’avais reçu de sa part ce matin.
Janett Seeman est libre. Elle a adressé un courriel à son ami Marcel, qu’elle avait si bien soutenu avec Stan lorsqu’il se trouvait incarcéré à Bruges, dans le même contexte et pour les mêmes raisons que Stan l’est aujourd’hui à Besançon.
Nos deux grands amis ont ensuite pu communiquer par téléphone. Elle recherche encore toujours Stan, qui devrait se trouver enfermé dans l’un des deux établissements pénitentiaires qui ont été localisés par nos alliés des collectifs flamands et suisses.
Janett appelle à l’aide. Elle veut réunir le plus grand nombre possible de gens décidés, pour exiger de la gendarmerie d’Amency qu’elle dise la vérité sur ce qui est arrivé à Stan Maillaud, son compagnon d’armes.
Janett souhaite que des journalistes soient présents, pour publier la manière peu orthodoxe dans laquelle se sont produits l’interception, l’arrestation, l’incarcération et la mise au secret de celui que notre journal a qualifié de « Masque de Fer ».
Elle souhaite également rassembler les groupes d’action français, belges, suisses et allemands qui la soutiennent, pour la soutenir dans son action.
Marcel me communique également que l’ambassade française prépare un entretien sur cette incarcération à la fois rocambolesque et tragique : quelles que soient les raisons invoquées, les autorités françaises se sont rendu coupables d’une disparition qui a inquiété des centaines de personnes.
J’invite les membres de nos collectifs belges antipédocriminels Morkhoven, NNSPMDF,Cineyrgie, LL, Kinderberg et les autres, à me contacter, à contacter Marcel ou à s’organiser pour être immédiatement mobilisables dans le contexte d’un déplacement à Amency, avec la possibilité de loger à mi-chemin chez un sympathisant cineyrgien.
Les mêmes appels à la mobilisation générale sont transmis en ce moment aux collectifs allemands, suisses et français.
J’ai bien insisté auprès de Marcel, pour qu’il propose à Janett de mobiliser les collectifs européens un week-end.
Vous pouvez soutenir directement Janett au courriel suivant :  vt6788107 (at) base.be
Vous pouvez vous inscrire au déplacement à Amency en adressant un message à Walthère Causette ou à Mireille Lefoin sur Facebook.
Par ailleurs, il a été décidé ce matin de créer un syndicat européen de l’antipédocrime, qui se réunira pour la première fois soit à Amency, soit au Kinderberg.
Courage, Stan. Courage, Janett qui me lisez.
Cette arrestation qui a provoqué des réactions internationales d’une intensité inouïe, servira notre cause bien au-delà du désespoir qu’elle a pu susciter.

Patrick Vanden BERGHE
Source : http://2012lavoixdupeuple.over-blog.com/article-stan-maillaud-mobilisation-generale-111140068.html

Attention une erreur c'est glisser dans l'original de ce texte sur l'adresse (Amancy qui est Amancey), que j'ai rectifié sur ce texte.

(12/10/2012) - Ecrire à la Mairie de Amancey :
Maire: Monsieur Philippe MARECHAL
Place de la Mairie
25330 - Amancey

N°s tarif normal
Tel 03 81 86 61 73
Fax 03 81 86 61 83

mairie.amancey@wanadoo.fr


Courrier de PVdB à Monsieur le Maire d'Amancey

15/10/2012 ( 215 views / 0 reacties) 

Des sympathisants de Stan Maillaud sont sur la ligne de départ. Notamment ceux de Cineyrgie, de NNSPMDF, et de RRR. Chers amis, écrivez à votre tour un me
ssage à la mairie, en vous rappelant qu'elle n'est en rien responsable de ce qui se produit, mais qu'elle dispose du pouvoir de nous aider...

mairie.amancey@wanadoo.fr

Monsieur le Maire,

Votre cité devient célèbre dans toute la France, mais aussi en Belgique, au Grand-duché, en Allemagne, et aux Pays-Bas.

Depuis de nombreux jours, Monsieur Stan Maillaud a disparu aux environs de votre village. Sa compagne Janett Seemann le recherche, mais elle n’est pas seule à s’inquiéter terriblement : nous sommes des milliers de sympathisants à nous soucier de lui.

Où est-il ? Pourquoi le garde-t-on au secret ? Et si tel n’est pas le cas, quels sont les moyens qui sont mis en œuvre pour le retrouver, tout en assurant sa sécurité ?

Stan Maillaud est un personnage controversé par certains qui ne le connaissent pas. Les autres qui le connaissent, éprouvent une grande admiration pour ses enquêtes et ses reportages. Ceux-ci concernent essentiellement la pédocriminalité.

Qu'il fasse l'objet d'un mandat d'arrêt justifié, quod non, ne lui ôte pas le droit humain et constitutionnel de communiquer avec son entourage. Cette privation des droits civiques semble se dérouler sur le territoire dont vous être l'élu le plus proche et le plus populaire de la population. Aussi ne puis-je fonder mon espoir que sur vous.

La présente ne vous est pas adressée par un farfelu, mais par un citoyen responsable. Personnellement, j’observe attentivement le parcours de Monsieur Maillaud depuis des années, étant moi-même l’expert-comptable administrateur d’une fiduciaire internationale honorablement connue, mais aussi un journaliste spécialisé dans les affaires de corruption politique en Belgique. Cette dernière occupation m’a conduit à m’intéresser à la pédocriminalité, dont il est l’un des grands enquêteurs en France, avec une réputation de grande loyauté. Sa ténacité lui a attiré de nombreux ennemis, dont certains en veulent à sa vie depuis des années.

Il semble que la gendarmerie l’ait intercepté, et qu’il soit tenu au secret dans votre région.

Je vous invite à vous documenter au sujet de sa disparition sur mon site www.cineyrgie.nl, et à prendre cette disparition très au sérieux. J’ai de bonnes raisons d’avoir publié que pluisuers gendarmes français loyaux auraient déjà pu perdre la vie pour avoir enquêté sur les viols et les meurtres d'enfants auxquels s’intéresse Monsieur Maillaud, et vous êtes la seule personne à laquelle je puisse m’adresser pour pouvoir avoir des nouvelles de lui.

Fort étrangement, la presse demeure silencieuse. Un seul quotidien régional français a signalé son arrestation, mais ces informations publiées se sont révélées inexactes.

Il semble que l’ambassade de France en Belgique ait donné des nouvelles rassurantes à ses sympathisants, tout en demandant aux collectifs belges qui soutiennent Monsieur Maillaud, de quitter le pays et de ne pas s’ingérer dans cette affaire.

En attendant, la compagne de Monsieur Stan Maillaud, Madame Janett Seemann, n’a eu depuis une semaine aucun contact avec celui dont on lui assure qu’il se porte bien. Elle est terriblement inquiète. J'observe que le délai spécial de garde à vue qui s'applique en France pour les faits de terrorisme est dépassé, ce qui ne peut rassurer après un si long silence.

Contre toute attente, des collectifs allemands, belges, néerlandais et luxembourgeois se préparent à gagner votre belle localité, en vue de faire le siège de sa gendarmerie pour obtenir des explications. Ce sont gens décidés, qui ont tout intérêt à alerter la presse de la seule manière possible. Ma présente intervention cherche à trouver une solution apaisante, à une situation qui ne l'est certainement pas.

Je me prépare quant-à-moi à partir dès que l’instruction sera donnée par Monsieur Marcel Vervloesem, qui coordonne l’action internationale qui a permis de le localiser chez vous.

Puis-je vous demander de vous enquérir sur cette situation, et à m'informer pour que les inquiétudes puissent s’apaiser sur le sort de notre protégé ?

Si l'utilité s'en révèle, seriez-vous prêt à m'accorder un rendez-vous à la mairie d'Amancy, dès ce samedi après-midi ?

Croyez en ma parfaite gratitude si telle est votre réponse, qu'elle puisse nous apaiser,


Patrick Vanden BERGHE
Editeur du Megazine Cineyrgie
4 Rue de la Chapelle
L-9656 Harlange
00 352 26 91 72 20
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3307

 Attention une erreur c'est glisser dans l'original de ce texte sur l'adresse (Amancy qui est Amancey), que j'ai rectifié sur ce texte.



(12/10/2012) - Compte rendu sur l’affaire de la disparition de Stan le samedi 22 septembre vers 15 heures, par Janett Seemann.
•octobre 12, 2012 • Laisser un commentaire
Ce jour là, j’étais avec Jerry dans un véhicule, et Stan avec Toff dans son fourgon.

On se rendait tous à Bolandoz pour travailler sur le réseau satanique pédophile de la région.

Il y a un témoin, victime de ce réseau, qui était en contact avec Jerry depuis plusieurs mois, et qui lui avait fait des déclarations terrible par e-mails.

C’est une affaire de soirées dans des villas avec des notables, et des enfants qui sont violés et torturés. Le témoin-victime a fini par déclarer avoir aussi vu un enfant mourir pendant les tortures.



Il y avait suffisamment d’éléments et de noms de personnes impliqués pour faire une enquête plus profonde sur le terrain. Il était question de rencontrer le témoin pour avoir encore plus d’éléments, et surtout de l’aider à en sortir, car il est en danger de mort actuellement!

D’après des déclarations de ce témoin-victime le réseau est protégé par des gendarmes.

Jerry était arrivé à convaincre le témoin-victime de cette rencontre, dans le but de l’aider.

Nous sommes donc parti en équipe avec deux véhicules. Chaque équipe avait un walkie-talkie.

La première équipe, Jerry et moi, avec notre véhicule, devait aller à la rencontre du témoin-victime, sur le rendez-vous pris à Bolandoz.

La deuxième équipe c’était Stan et Toff, dans le fourgon de Toff. Ils devaient assurer notre protection, en cas de piège. Dans les histoires de réseaux avec un témoin plus ou moins découvert, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber.

Quand nous sommes entré dans le village mon véhicule a été suivi par une voiture de gendarmes, ce qui commençait à m’inquiéter. La deuxième équipe qui était passé devant s’était arrêté au niveau d’un carrefour pour nous attendre, et chercher où se trouvait le point de rendez-vous à Bolandoz.

Au moment où nous sommes passés devant l’endroit où était arrêté la deuxième équipe, les gendarmes qui nous suivaient ont repérer alors le fourgon de Toff.

A ce moment, les gendarmes ont fait demi tour derrière moi pour suivre le fourgon de Toff qui repartait.

Quand j’ai moi-même fait demi-tour j’ai vu que le fourgon de Toff était suivi par deux véhicules de gendarme. Un  deuxième véhicule était arrivé subitement.

Celui qui était juste derrière le fourgon avait son gyrophare et sa sirène.

Jerry et moi avons compris qu’il avait danger, surtout pour Stan, et que le fourgon risquait de se faire contrôler.

Le dernier sms que j’ai reçu de Stan disait : « on coupe radio ». Puis, plus rien.

Nous ne nous sommes pas arrêté pour observer, par peur de nous faire contrôlé et fouillé avec tout le matériel et les dossier sensibles a bord.

J’espérais aussi que seulement Toff, le conducteur du fourgon, serait contrôlé.

A ce moment, sans savoir comment se qui se passait avec les gendarmes, nous avons reçu un sms du témoin-victime qui nous attendait. Il fallait continuer ce qu’on était venu faire venu malgré tout. On verrait plus tard pour le reste.

Jerry et moi avons donc rencontré le témoin-victime au point de rendez-vous.

Nous l’avons fait rentrer dans notre véhicule pour discuter tranquillement.

Toutes les informations sensibles sont depuis en sécurité auprès de plusieurs activistes.

Pendant ce temps on remarquait beaucoup de véhicules de gendarmerie qui circulait. Ça nous inquiétait beaucoup Jerry et moi. Peut-être que tout ça pour Stan, et que donc il avait été identifié et arrêté? Mais il fallait que je garde mon calme et que je continue l’entretient avec le témoin.

Après avoir quitté le témoin, vers 17 heures, nous avons chercher la deuxième équipe. Nous n’avons plus eu de contact ni avec Stan, ni avec Toff.

Nous avons trouvé la gendarmerie la plus proche qui est à Amancey. Nous sommes passé devant et avons vu le fourgon de Toff sur le parking. A ce moment là, nous avons compris que le contrôle de gendarmerie c’était mal passé. Malgré tout, j’espérai que Stan avait pu s’échapper, mais ça paraissait quand même peu probable. Il y avait eu deux patrouilles derrière eux, ça fait beaucoup de monde. Selon moi, si il était en fuite, il aurait emporté au moins son portable avec lui pour me prévenir. Cette absence de communication me confirmait qu’il avait bien été arrêté aussi.

Vers 20 heures 20, après tout ce temps à reflechir quoi faire nous avons reçu un appel de Toff. Il quittait la gendarmerie, était relâché. Il a alors demandé si nous avions des nouvelles! Pour nous, c’était lui qui devait en avoir! On lui a demandé alors de se rendre à un endroit précis de la ville d’Ornans où on a fait le point avant de partir et qu’on connaissait tous.

On voulait faire le point avec lui. Mais cela ne l’enchantait pas, et il était pas content de devoir faire demi tour; il était déjà sur la route de Besançon, pas du tout préoccupé de nous informer! Il nous a semblé affolé et disait qu’il avait « des flics partout » et qu’il devait partir au plus vite.

Au moment de reprendre alors la route en quittant Bolandoz pour aller retrouver Toff, je me suis arretée à un stop et j’ai vu arriver sur ma droite un véhicule de gendarmerie. Il faisait déjà nuit mais il avait les gyrophares, sans sirène. Il est passé juste dans mes phares, et il m’a semblé, en une fraction de seconde, reconnaître Stan à l’arrière du véhicule de gendarmerie!

Sur le coup, j’en était sûre. Plus tard, en y réfléchissant, j’avais un doute. Peut-être que je m’était monté la tête par l’émotion? En plus, Jerry a seulement vu la voiture passé, rien de plus.

Mais le soir en question, j’étais bouleversée. Persuadée que c’était Stan, j’ai décidé de ne plus aller à la rencontre de Toff. Il m’énervait par son comportement, et surtout je me demandais pourquoi il avait été relâché si vite. J’ai eu peur que se soit un piège tendu par les gendarmes pour attraper toute l’équipe. Car je savais qu’ils avaient dû trouver le walkie-talkie de Stan dans le fourgon de Toff et comprendre qu’il y avait donc une deuxième équipe. Aussi avec nous les éléments de notre enquête sur le réseau qu’ils protègent.

J’étais certaine que les gendarmes qui nous avaient suivis au début avaient bien repéré notre immatriculation en nous suivant avant de changer de direction. En plus, je me rappèle que Toff avait envoyé un sms quelque jours avant sur le portable de Stan pour savoir si on avait ce véhicule là pour le voyage.

Donc, je savais que si on était tous arrêtés, ça n’aurait pas aidé Stan, mais empiré la situation.

Jerry et moi nous avons roulé pour sortir de la zone dangereuse. On est allé à Besançon pour trouver un coin où essayer de dormir tranquilles. Je n’ai bien sûr pas pu fermer l’œil de la nuit, et j’avais déjà alerter des activistes de l’arrestation de Stan.

J’ai essayé d’appeler un ami fiable qui habite Grenoble pour qu’il nous rejoigne et nous aide à réfléchir à ce qu’il fallait faire, mais il était sur messagerie.

Le lendemain, un autre copain me rejoint à Besançon. Il accepte d’aller à Ornans pour attendre Stan le temps qu’il faut au cas ou. Jerry avait déjà dû partir de son côté et moi, je suis parti pour la Suisse pour trouver de l’aide pour la suite.

Une amie activiste qui était en contact avec Toff m’expliqua qu’il avait vu Stan s’enfuire en courrant au moment du contrôle de gendarmerie, et qu’en suite il avait assisté au déploiement de forces de la gendarmerie ; équipe avec chiens et hélicoptère!(L’hélicoptère avait été annulé en raison du brouillard.)

Avec de tels moyens, je voyais mal comment mon compagnon avait pu s’en sortir, sans argent sur lui, sans moyen de communication, dans une région qu’il ne connaît pas et où il n’a aucun contact. Mais d’après notre amie, Toff croyait malgré tout que Stan avait pu s’en sortir. Il disait qu’avant d’être relâché par les gendarmes, il avait vu les équipes « rentrer bredouille ». J’espérais alors que j’avais mal vu en croyant reconnaître Stan dans la voiture de gendarmerie.

En Suisse, j’espérais trouver de l’aide pour revenir très vite dans la région de Bolandoz –Amancey-Ornans, et prendre la place du copain venu attendre Stan à Ornans.

Il fallait revenir sans mon véhicule qui était « grillé ». Donc, j’ai perdu quelques jours en attendant des rendez-vous qui n’ont rien donné. Les amis et activistes de la région se dégonflaient ou était injoignable, comme trop souvent quand on a besoin d’aide. Entre temps, le copain qui attendait à Ornans avait dû repartir chez lui. Il avait tenu près de trois jours, sans résultat. J’étais de plus en plus inquiète.

Sans solution, j’ai réessayé de contacter l’autre ami qui habite à Grenoble. Il n’était plus sur messagerie et je lui ai expliqué la situation. Il m’a rejoint en Suisse et m’a accompagné à la suite en Italie et ailleurs. J’ai  contacté aussi des proches de Stan pour les informer et trouver de l’aide. J’ai eu du mal à m’organiser et le temps passait. Je savais qu’il fallait retourner dans la région d’Amancey à tout prix et j’imaginais qu’il était peut-être toujours dans la nature pourchassé par les gendarmes. J’ai décidé de faire croire que lui et moi, nous sommes déjà loin.

Ce que m’a redonner espoir c’est que j’ai appris par Jerry que les gendarmes sont allés voir le témoin entre temps, comme si ils cherchait Stan ! Ils lui ont même dit que Stan est un assassin en cavale! J’étais sure à ce moment là, qu’il n’était pas pris par les gendarmes. Sinon il n y avait pas d’explications. Ou alors, les gendarmes avait bien attrapé Stan et voulaient faire croire que c’était pas le cas!?

Effectivement ce qui était bizarre aussi, qu’il n’avait rien dans la presse local.

Mais j’espérais que l’explication c’est qu’ils n’avaient pas attrapé Stan. Il fallait alors essayer de faire croire qu’il était déjà loin et de les mettre sur une mauvaise piste. Ca me permettait de revenir le chercher avec de l’aide et un autre véhicule à l’endroit ou il y avait un espoir qu’il se cache en attendant le secours.

Comme j’étais chez des proches de Stan, j’ai demandé à eux de faire la désinformation si des policiers venaient questionner. Aussi de téléphoner avec des amis à eux en France pour parler de Stan et donner des fausses informations. Car je suis sûre que ces proches sont sur écoute, et qu’il est très facile aux autorités de les trouver.

Les proches de Stan ont accepté de faire croire qu’ils nous avaient vu ensemble, lui et moi, passer dans le coin pour aller vers la Croatie.

Je suis alors reparti avec le copain de Grenoble, qui m’avait accompagné jusqu’à là pour retourner dans la région dangereuse, même si j’avais très peur pour moi aussi de me faire attraper et de « disparaître » aussi.

Quelques jours plus tard, j’ai décidé de faire une communication sur Internet. Jusque là, j’avais le problème qui si je parlais de la disparition de Stan avec l’épisode des gendarmes qui l’avaient arrêté, le témoin-victime serait démasqué, et alors en danger de mort. Mais là, je savais que de toute façon le réseau avait compris que si Stan était venu dans le coin s’était pour faire une enquête et le rencontrer lui. Le seul moyen de protéger le témoin aussi était alors comme pour Stan, de faire beaucoup de bruit, mais sans encore parler du témoin avec trop de détails.

Là c’était impossible pour moi de communiquer avec les activistes sans de donner ma position. Ils ont pensé pendant quelque jours que j’avais aussi disparue. Malheureusement nos recherches pour retrouver Stan n’ont rien donné.

Mais quelque jours plus tard le groupe d’activistes de Morkhoven a annoncé une dure nouvelle : Stan avait bien été arrêté, et était tenu au secret. Un avocat avait été engagé par le groupe pour assister Stan.

Le ciel m’est tombé sur la tête. Mais au moins, Stan est en vie!!! J’avais également redouté le pire pendant tout ce temps, car je sais à quoi nous avons a faire.

Je dois dire que j’ai aussi peur pour moi. Je dois sortir au grand jour pour faire une action avec tous les activistes, et avant, pour ma sécurité je communique ce message, même si ça prend encore un peu de temps.

A partir de maintenant, si vous n’avez plus de nouvelles de moi non plus deux jours après la publication de mon message, c’est qu’il c’est passé quelque chose et que j’ai besoin de secours aussi!

Aujourd’hui, je prépare une confrontation publique avec les autorités.
Il y a des gendarmes d’Amancey qui mentent depuis le début et qui cachent beaucoup de choses!
Il y a aussi des gendarmes qui sont obligés de se taire, mais ils doivent maintenant dénoncer les vrais criminels!
Je vais faire une conférence en publique, devant la gendarmerie d’Amancey, avec le soutient et la protection de tous les activistes!
Je compte sur tout le monde pour venir avec moi, pour faire sortir la Vérité! Je suis en route maintenant et je vous donne rendez-vous très bientôt.
Publié dans : Uncategorized

(14/10/2012) - Entretien téléphonique avec Janett Seemann (Disparition de Stan Maillaud).



Interrogée à propos de la disparition de Stan Maillaud:
* Tu n'as pas peur d'être arrêtée lors de cette conférence ?
Janett Seemann: "Le temps passe vie. Il faut qu'on retrouve Stan : je n'ai pas le choix"

(14/10/2012) - Les collectifs antipédocriminels s'activent dans la région de Besançon pour retrouver Stan Maillaud.
 From enfantsjustice.wordpress.com - October 14, 10:00 PM
(...)Ce sont précisément les autorités françaises, et elles seules, qui sont responsables de ce qui se passe depuis qu’elles ont pris Stan Maillaud sous leur tutelle, le jour de l’interception.(...)

Quelles sont les données publiables, par les collectifs et les équipes d’intervention qui recherchent Stan Maillaud depuis sa disparition ?

 1.Stan a été intercepté par la gendarmerie à Amencey : il n’a donc pas été arrêté à Amency, une autre localité située également à la frontière Suisse, mais beaucoup plus au Sud. Le lieu de cette arrestation, qui avait été annoncé lors d’un SOS vers la Belgique, a donc été publié d’une manière inexacte sur les écrans du Megazine. Une lettre d’excuses sera adressée à Monsieur le Maire d’Amancy, qui n’est évidemment pas le maire d’Amancey, un peu plus au nord…

2.Stan aurait réussi à échapper aux gendarmes, après avoir été aperçu par des témoins dans un de leurs véhicules. Des recherches auraient été entreprises, mais aucun appel public n’a été lancé…

3.Aucune communication n’est faite par les autorités françaises, aussi bien sur la question de la prétendue évasion, que sur le lieu où il aurait pu être enfermé.

4.Janett Seemann est libre. Elle redoute d’être liquidée par le réseau sataniste au sujet duquel elle enquêtait dans la région.

5.Les autorités centrales et les réseaux liés à celui de Besançon prennent leurs distances, effarés par les milliers de réactions que suscite cette disparition, et le risque imminent d’une explosion dans la presse, qui se tait encore pour le moment.

6.C’est à Besançon que se trouvent les centres de décision, Amancey est dépassé depuis longtemps.

 (...)Pendant ce temps, les encouragements affluent, qui montrent que Janett et que Stan ne sont pas seuls au monde, mais entourés par une foule nombreuse de citoyens de toutes origines, et de tous les milieux. «   Patrick Vanden BERGHE
Source : http://www.scoop.it/t/stan-maillaud-enqueteur-et-resistant-francais/p/2979283436/les-collectifs-antipedocriminels-s-activent-dans-la-region-de-besancon-pour-retrouver-stan-maillaud-14-10-12

(14/10/2012) - Plus de 20 jours de détention pour Stan Maillaud : A quoi sert encore le CNR ? Allôo ?
Il y a près de 2 ans, le CNR (Conseil National de la Resistance) par la voix d’un de ses porte-parole donnait encore le La, en prononçant un voeu plein de bonnes intentions à propos de la nécessité désobéissance civile lorsqu’elle est légitime :

" Il y a une différence radicale entre ce qui est légal et ce qui est légitime. Et quand quelque chose apparait comme légal et nous apparait comme illégitime, il faut avoir où qu’on soit le même réflexe que nous avions eu du temps de Vichy : de dire la légalité ne nous concerne pas, nous résistons ! Et donc c’est la légitimité qui compte pour nous ! Et donc quand il y a des valeurs légitimes et qui ne sont pas appliquées légalement, il faut savoir désobéir… et d’ajouter  « (…) nous avons un gouvernement qui est manipulé par les puissances d’argent et qui ne fait pas le travail qu’on devrait lui demander de faire pour plus de justice (…) nous avons là beaucoup de raisons de nous indigner (…) » (Stéphane Hessel CNR, dec. 2010)

Hors aujourd’hui, cela fait plus de 20 jours que Stan Maillaud, fils de résistant, premier maquisard français et enquêteur du réseau pédophile qui gangrène nos institutions, est retenu en otage sans que personne ne puisse savoir où.

Pas une seule déclaration du CNR  mais le pire, c’est qu’il est fort probable que ce « conseil » ne se soit endormi sur ses lauriers jusqu’à finir par devenir l’ombre de lui même ?  Sur twitter – @CNR_Resistance comptabilise seulement  3 tweets en 2 ans, dont le plus récent date de mai 2011 !  Leur site internet http://www.cnr-resistance.fr/  met encore en avant la « journée de résistance du 9 juillet 2010 (!) à Saint André les Alpes«

« Allo Londres ? Les carottes sont cuites.  Je répète : Les lilas ne fleuriront plus au printemps ! La dernière heure a sonné. Nous disons : Le gigot est cuit. La cruche n’ira plus à l’eau. La bibliothèque est en feu 2 fois ! "

(14/10/2012) - Lettre envoyer à la Mairie de Amancey par Yan Lopez.
Bonjour,
J'ai recu aujourd'hui à 13h10 la réponse Philippe Marechal maire de Amancey.. Si ce n'est pas de la langue de bois alors c'est quoi ?

Je poste également le mail original envoyé ce dimanche à 12h31
-----------
La réponse
--------------
Bonjour Monsieur,
Une nouvelle fois, au niveau municipal, je ne comprends pas votre demande. Je n'ai aucune information sur ce sujet.

Cordialement
Philippe Maréchal
Maire d'AMANCEY

-----------------
Mail original
-----------------

> Message du 14/10/12 12:31
> De : "yanlo"
> A : mairie.amancey@wanadoo.fr
> Objet : STAN MAILLAUD
>
>

A l'attention de Monsieur Philippe MARECHAL

Maire de Amancey
> Monsieur le Maire,
>
> Votre cité devient célèbre dans toute la France, mais aussi en Belgique, au Grand-duché, en Allemagne, et aux Pays-Bas.
>
> Depuis de nombreux jours, Monsieur Stan Maillaud a disparu aux environs de votre village. Sa compagne Janett Seemann le recherche, mais elle n’est pas seule à s’inquiéter terriblement : nous sommes des milliers de sympathisants à nous soucier de lui.
>
> Où est-il ? Pourquoi le garde-t-on au secret ? Et si tel n’est pas le cas, quels sont les moyens qui sont mis en œuvre pour le retrouver, tout en assurant sa sécurité ?
>
> Stan Maillaud est un personnage controversé par certains qui ne le connaissent pas. Les autres qui le connaissent, éprouvent une grande admiration pour ses enquêtes et ses reportages. Ceux-ci concernent essentiellement la pédocriminalité.
>
> Qu'il fasse l'objet d'un mandat d'arrêt justifié, ou non, ne lui ôte pas le droit humain et constitutionnel de communiquer avec son entourage. Cette privation des droits civiques semble se dérouler sur le territoire dont vous être l'élu le plus proche et le plus populaire de la population. Aussi ne puis-je fonder mon espoir que sur vous.
>
> Il semble que la gendarmerie l’ait intercepté, et qu’il soit tenu au secret dans votre région.
>
> Je vous invite à vous documenter au sujet de sa disparition sur mon site www.cineyrgie.nl, et à prendre cette disparition très au sérieux. J’ai de bonnes raisons d’avoir publié que pluisuers gendarmes français loyaux auraient déjà pu perdre la vie pour avoir enquêté sur les viols et les meurtres d'enfants auxquels s’intéresse Monsieur Maillaud, et vous êtes la seule personne à laquelle je puisse m’adresser pour pouvoir avoir des nouvelles de lui.
>
> Fort étrangement, la presse demeure silencieuse. Un seul quotidien régional français a signalé son arrestation, mais ces informations publiées se sont révélées inexactes.
>
> Il semble que l’ambassade de France en Belgique ait donné des nouvelles rassurantes à ses sympathisants, tout en demandant aux collectifs belges qui soutiennent Monsieur Maillaud, de quitter le pays et de ne pas s’ingérer dans cette affaire.
>
> En attendant, la compagne de Monsieur Stan Maillaud, Madame Janett Seemann, n’a eu depuis une semaine aucun contact avec celui dont on lui assure qu’il se porte bien. Elle est terriblement inquiète. J'observe que le délai spécial de garde à vue qui s'applique en France pour les faits de terrorisme est dépassé, ce qui ne peut rassurer après un si long silence.
>
> Contre toute attente, des collectifs allemands, belges, néerlandais et luxembourgeois se préparent à gagner votre belle localité, en vue d'obtenir des explications. Ce sont gens décidés, qui ont tout intérêt à alerter la presse . Ma présente intervention cherche à trouver une solution apaisante, à une situation qui ne l'est certainement pas.
>
>
>
> Puis-je vous demander de vous enquérir sur cette situation, et à m'informer pour que les inquiétudes puissent s’apaiser sur le sort de notre protégé ?
>
>
>
> Croyez en ma parfaite gratitude si telle est votre réponse, qu'elle puisse nous apaiser,
>

Yan LOPEZ

(15/10/2012) - Tous à Amencey ce samedi 20 pour écouter le récit de Janett !
J’annonce aux journalistes de la presse écrite, télévisée et numérique, que le scoop en vaudra la peine. Et à tous les autres, que Stan compte sur eux et a besoin de leur soutien.

La réunion en Flandre de ce vendredi soir a provoqué une forte accélération dans l’affaire de la disparition de Stan.

Les plans secrets d’appui logistique qui y ont été élaborés par Morkhoven et Cineyrgie, commencent à porter leurs fruits. La situation reste délicate et complexe. Nous nous excusons de la discrétion qui nous est nécessaire.

Le Werkgroep Morkhoven et Cineyrgie demandent cependant dès aujourd’hui, à tous les sympathisants et à tous les activistes, de se préparer à entourer Janett Seemann ce samedi 20 à Amancey, et surtout d’alerter tous les journalistes qu’ils connaissent en France, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg.

Que ces journalistes lisent Cineyrgie pour s’informer des faits introductifs incroyables du scoop colossal qui les attend.

Je demande aussi à chaque lecteur du Megazine de consacrer 1 Euro à téléphoner à la rédaction du journal quotidien et du journal télévisé qu’il consulte chaque jour, ou bien de leur adresser un courriel, pour les inviter à participer à l’événement.

Pour les persuader de l’utilité de leur présence, le lecteur peut leur proposer d’encoder www.cineyrgie.nl sur www.alexa.com, pour constater la progression exponentielle de l’audimat du Megazine, ce qui est de bonne augure pour les journalistes et les pigistes qui feront le déplacement.

Qu’ils n’oublient pas non plus de lire les informations publiées par le Dr. Roger Morelle, qui concernent le dossier d’instruction de l’affaire Dutroux, reçu et étudié par les membres du collectif NNSPMDF qui ont participé aux travaux du Kinderberg. Une conférence de presse aura lieu après celle de Janett Seemann sur cette question qui est secondaire en ce moment, parce qu'elle concerne malheureusement des enfants qui sont déjà morts, même si ce n'est pas de faim. Les preuves en seront disponibles sur place.

J'invite le Dr. Roger Morelle à convoquer le collectif NNSPMDF, en vue de préparer cette conférence de presse sur les travaux du premier Kinderberg. Je dois pour ma part exécuter certains devoirs qui concernent le Morkhoven.

La suite des informations sur l'organisation de cet événement sera disponible sur le mur Facebook de Marcel Vervloesem, et aussi sur le Megazine, en fonction de la stratégie logistique, médiatique et juridique qui a été adoptée.

Je propose à Mireille Defoin de traduire la présente et la suite dans son impeccable néerlandais, pour éviter le brouillage de l’information par les trop opportuns moteurs de traduction.

Et j’invite chacun à disperser le présent message Urbi et Orbi, en France, en Belgique, en Suisse et au Luxembourg.

Je communiquerai davantage d’informations, lorsque Janett m’y autorisera.

Il faut insister sur le fait que Janett reste en danger, même si les correspondances que nous avons reçues, la protègent déjà. Elle remercie chaleureusement tout le monde du soutien moral qu’elle a reçu.

L’optimisme reste de mise, et le soutien de la population n’y est pas étranger.

J’inviterai par ailleurs Monsieur le Maire d’Amancey, à préparer une salle communale et un podium pour que la conférence de presse puisse se dérouler dans le calme, dans la sécurité et dans la dignité.

Ses services communaux peuvent m’appeler au 00 352 26 91 72 20 (sauf le mercredi), mon secrétariat est informé dans le cas de mon absence. Les journalistes peuvent contacter Marcel Vervloesem sur son mur Facebook.

Courage, Janett et Stan, les renforts arrivent.

Patrick Vanden BERGHE
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3314

(15/10/2012) - Cineyrgie et Marcel Vervloesem communiquent en ce moment avec Janett Seemann, pour déplacer des équipes sur place à partir de la Flandre, de la Région Francophone et du Luxembourg. Marcel ne peut quitter le pays, mais les paras attendent le signal de Janett pour décoller... D'après la dernière communication téléphonique entre Marcel et PVdB, de nouvelles complications surgissent en France, de sorte que des interventions individuelles sont en cours.

Je suis toujours là, je ne peux pas toujours communiquer!!!
J'ai préparé un petit texte à diffuser :

« Bonjour à tous,

Je suis très sensible à votre soutien qui me donne courage !

J’ai décidé d’aller vers vous pour mettre la lumière sur la disparition de mon compagnon, Stan Maillaud. Il y a beaucoup de choses qui circulent sur internet et aussi des choses fausses.

J’ai hésité beaucoup parce que j’ai peur, effectivement. Mais je n’ai pas le choix !!! Je vais aller très bientôt à la gendarmerie d’Amancey pour faire sortir la vérité. C’est très dangereux pour moi car je sais à quoi j’ai à faire et j’ai besoin de ne pas etre seule pour aller là-bas.

Je vous appelle de venir nombreux avec moi. J’appelle aussi les gendarmes honnêtes d’être là ce jour-là.

Merci de diffuser ce message en attendant que je fasse une vidéo pour vous assurer que c’est moi, Janett Seemann.
Je réfléchis comment organiser ça vite, j’espère beaucoup de réponses et de propositions de vous tous.

Merci."

Janett Seemann


(15/10/2012) - Le tribunal de Besançon pris pour cible par de mystérieux tags.Publié le 15 octobre 2012 à 18:38 Mis à jour le 16 octobre 2012 à 09:20

THÉORIE DU COMPLOT

Un tag attribué à la mouvance de Stan Maillaud a été inscrit dans la nuit de dimanche à lundi sur l'entrée principale du tribunal de Besançon. Les proches de ce personnage rocambolesque recherché par la justice, accusent les autorités de sa disparition. "Marana tha RRR – W: France danger viols tous concerner vidéo – W: Stan Maillaud RRR"  : ce mystérieux message de lettres rouges barrait la façade du tribunal de grande instance de Besançon lundi matin. Vers 10 heures, il était déjà nettoyé.

Stan Maillaud, Christian Maillaud de son vrai nom, est un ancien gendarme au parcours étrange, se déclarant en lutte contre les violences faites aux enfants et contre la pédophilie. L'homme de 44 ans ne fait confiance ni à la justice, ni aux forces de l'ordre pour secourir les victimes.

Il rend donc la justice lui-même, notamment en aidant des personnes qui veulent récupérer leurs propres enfants,  quitte à enfreindre la loi. En avril 2009, le «justicier» a d'ailleurs été condamné à un an de prison pour «soustraction d'enfants» par le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales) dans une affaire de ce genre.

Sur le net, certaines personnes de cette mouvance appellent à manifester dans les jours qui viennent à Amancey. En attendant de savoir ce qu'est devenu Stan Maillaud, une enquête pour «dégradation par inscription sur un monument historique» a été ouverte pour identifier l'auteur des graffitis du tribunal.

Source : http://www.macommune.info/article/le-tribunal-de-besancon-pris-pour-cible-par-de-mysterieux-tags-74771







(16/10/2012) - Besançon. Des tags sur le mur du palais de justice.
Marana tha RRR – W : France danger viols tous concerner vidéo – W :
Stan Maillaud RRR
Un impressionnant graffiti, attribué à la mouvance d’un énigmatique « justicier antipédophile », en fuite et recherché, a été peint sur la façade du tribunal de Besançon et effacé dès lundi matin.
« Marana tha RRR – W : France danger viols tous concerner vidéo – W : Stan Maillaud RRR »… Ce mystérieux message barrait de ses lettres rouges la façade du tribunal de Besançon lundi matin. Vers 10 h, il était déjà nettoyé.
Stan Maillaud, Christian Maillaud de son vrai nom, est un ancien gendarme au parcours étrange, se déclarant en lutte contre les violences faites aux enfants et contre la pédophilie. L’homme de 44 ans ne fait confiance ni à la justice, ni aux forces de l’ordre pour secourir les victimes.
Il rend donc la justice lui-même, notamment en aidant des personnes qui veulent récupérer leurs propres enfants.
Quitte à enfreindre la loi.
En avril 2009 il a en effet été condamné à un an de prison pour « soustraction d’enfants » par le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Depuis cette date, Stan Maillaud est en fuite, sous le coup d’un mandat d’arrêt.
Le 22 septembre 2012, vers Amancey, dans le Doubs, il était repéré par la gendarmerie lors d’un contrôle routier de routine.
Les deux occupants d’un fourgon ont bien donné leurs papiers aux militaires mais, le temps de la vérification, le passager a disparu dans la campagne environnante. D’après ses papiers d’identité, il s’agissait de Christian Maillaud.
Depuis ce jour, ses proches affirment ne plus avoir de ses nouvelles et crient au complot sur Internet en soupçonnant les gendarmes de l’avoir fait disparaître.
« M. Maillaud, qui est recherché pour sa condamnation à Perpignan, s’est enfui et on ne sait pas où il se trouve », indique une source proche du dossier, considérant ces allégations comme « ahurissantes ».
Sur le site de la mouvance de M. Maillaud, RRR (Ralliement des résistants pour la révolution), une femme, se présentant comme sa compagne, explique qu’ils « se rendaient tous (quatre personnes dont M. Maillaud) à Bolandoz [vers Amancey] pour travailler sur le réseau satanique pédophile de la région ». De quoi laisser les enquêteurs de la gendarmerie perplexes. Sur le net, certaines personnes de cette mouvance appellent à manifester dans les jours qui viennent à Amancey. Une enquête pour « dégradation par inscription sur un monument historique » a été ouverte pour identifier l’auteur des graffitis du tribunal.

16/10/2012 à 05:00 par Pascal Busy
Source : http://www.lepays.fr/doubs/2012/10/16/des-tags-sur-le-mur-du-palais-de-justice



(16/10/2012) - LES AMIS DU « ZORRO BLANC »
Les amis de Stan Maillaud, disparu du côté de Bolandoz (Doubs) depuis trois semaines, se déchaînent.

Qu’est devenu le « Zorro blanc » ? Christian Maillaud, dit Stan, disparu dans un champ de maïs à Bolandoz, dans l’après-midi du 22 septembre (notre édition du 6 octobre). Pour mémoire, l’homme avait tout intérêt à s’éclipser ce jour-là, au moment ou les gendarmes s’apprêtaient à contrôler le véhicule dans lequel il se trouvait, car il est sous le coup d’un mandat d’arrêt l’invitant à purger une peine d’un an d’emprisonnement, pour soustraction de mineur, prononcée par le tribunal correctionnel de Perpignan en avril 2009.

Bien qu’il se revendique comme descendant du « dernier bandit corse », Stan Maillaud n’est pas un dangereux criminel. Plutôt un « chevalier blanc », soldat (ancien gendarme, ancien para) perdu dans les limbes de la théorie fumeuse du grand complot mondial où se mêlent lutte contre la pédophilie et soupçons de collusion à l’encontre des élites de tous poils. Une thématique qu’il développe longuement à travers un site Internet baptisé le « ralliement des résistants pour la révolution » ou « R.R.R » et des billets ou vidéos enflammé (e) s de l’Organisation clandestine universelle de lutte contre le terrorisme d’État (OCCULTE).

Christian Maillaud serait né le 7 janvier 1968, soit « un peu trop tard pour pouvoir s’opposer comme il l’aurait souhaité à l’imposture de Mai 68 plus qu’en balbutiements rageurs que ses parents ne pouvaient interpréter », dixit son autobiographie qui se réfère également au « Protocole des Sages de Sion », dénonce la franc-maçonnerie, abhorre l’homosexualité et profère moult autres anathèmes… Ce personnage haut en couleur et probablement charismatique a donc disparu corps et biens, après quatre ans d’une cavale bien organisée et les amis qui partagent ses funestes visions de la société s’en inquiètent beaucoup.

ACCIDENT OU STRATAGÈME
Pour eux, si l’on en croit les messages postés sur Internet par celle qui se déclare comme sa compagne, Janett Seeman, et relayés par quelques autres, en particulier d’extrême droite, il aurait été fait prisonnier par la gendarmerie d’Amancey et mis au secret, voire bien pire.

Depuis, ils se déchaînent, usant de tous les stratagèmes comme celui de tenter de se faire passer pour journaliste du « Parisien » auprès du procureur de la République de Besançon afin de lui soutirer le moindre renseignement.

Le problème étant que tout le monde aimerait bien que l’on retrouve Stan Maillaud en un seul morceau. La justice en particulier, pour le soumettre tout bonnement à son jugement. Ce dont les amis de Stan Maillaud, qui ont tagué dans la nuit de dimanche à lundi les belles pierres de façade du palais de justice de Besançon d’un long anathème de couleur rouge débutant par le mot « Maranatha » («Viens seigneur » dans la Bible) ne semblent pas intimement persuadés.

Qu’est donc devenu Stan Maillaud ? La débauche d’activité autour de sa disparition est-elle une minutieuse entreprise de désinformation pour accréditer son évaporation de la surface de la Terre ? Ou, dans sa fuite, le quadragénaire s’est-il fourvoyé dans un des nombreux gouffres qui parsèment le plateau et rejoignent parfois le réseau du Verneau ? La seconde hypothèse serait évidemment la pire.

Samedi, les amis de Stan Maillaud, qui se disent « des milliers » mais ne seraient en réalité que trois ou quatre selon diverses constatations, annoncent une conférence de presse à Amancey de sa compagne, qui dit avoir assisté à sa disparition.

Suspense.

Fred JIMENEZ
Source : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/10/16/les-amis-du-zorro-blanc


(16/10/2012) - L’avocat belge Roger Chaidron mandaté par Cineyrgie. Derniers événements. 
Malgré les délais extrêmement courts, la protection de Stan et de Janett s'accélère d'une manière fulgurante...
Colette, une tigresse qui défend son petit.

Colette, la maman de Stan, est bien celle qui a donné son sang à son fils.  Elle s'est rendue à la gendarmerie de son domicile afin de lancer une procédure de Recherche dans l'Intérêt des Familles, démarche qui a avorté : les gendarmes lui ont opposé qu'ils recherchaient déjà activement son fils. La gendarmerie affirme ne pas le détenir et être à sa recherche.

Cette information de la gendarmerie en contredit cependant une autre : d’après d’autres instances officielles, Stan aurait été arrêté. C’est Marcel qui rapporte cette dernière nouvelle, en me demandant de ne pas la publier comme établie. Demain, nous devrions avoir d’autres nouvelles du Morkhoven, qui a pris en charge les communications avec les autorités françaises.

Depuis l’île de la Réunion, la maman de Stan, 85 ans et toute sa tête, se propose d'ameuter de son côté la presse - Paris Match, voire l'AFP - mais elle craint de se heurter au peu d'éléments qu'elle est en mesure d'apporter à ses interlocuteurs, qu'elle peut tout au plus diriger sur Cineyrgie. Elle pense qu'il en irait autrement si elle pouvait les aiguiller sur Janett.

En fait, ces journalistes pourront rencontrer Janett ce samedi 20, qui sera entourée d’une série de gardes du corps : il serait très imprudent d’exposer Janett en communiquant la manière de la tracer. Aussi les journalistes peuvent-ils s’adresser directement à l’éditeur du Megazine, au 00 352 26 91 72 20, ou sur le mur Facebook de Marcel Vervloesem (qui s’exprime cependant difficilement en français).

Quant à la documentation parue en direct, jour après jour sur le Megazine, elle constitue une bonne manière d’informer la presse… et même les avocats.

Pedopolis entre en scène, avec ses chars d’assaut. 
Frédéric, le webmaster de ce site qui compte parmi les mieux documentés en Europe sur la pédocriminalité, a été contacté ce matin par Janett Seemann. La communication téléphonique, qui a été enregistrée, a été publiée sur Pedopolis, et relayée dans les minutes qui ont suivi par Cineyrgie.

Dans la journée, Pedopolis et Cineyrgie ont fait jonction.
Compte tenu de la popularité du député Laurent Louis en France, où il est fort connu, et aussi de celle de Marcel Vervloesem dont l’interview par Stan Maillaud et Janett Seemann a fait le tour de l’hexagone, Frédéric invite Laurent et Marcel d’adresser à Cineyrgie une vidéo invitant la population à se rassembler ce samedi 20, c’est-à-dire dans quatre jours, à Amencey.

Une enquêtrice du collectif NNSPMDF, dont trois activistes se sont réunis en quartier général pour quelques jours dans la région de Tongres pour coordonner le soutien logistique de NNSPMDF aux actions secrètes de Morkhoven et Cineyrgie qui agissent sur place dans le Doubs, se rendra ce mardi 16 octobre au Parlement Belge pour interviewer le député Laurent Louis, ou pour obtenir un message de mobilisation de sa part. Elle est aussi porteuse d’un message personnel commun des éditeurs respectifs de Pedopolis et du Megazine.

Cineyrgie demande quant-à-elle à Kamal de procéder à l’interview bilingue de Marcel Vervloesem, compte tenu de ses excellentes connaissances linguistiques, et s’excuse de ne pouvoir y participer en raison du départ imminent de l’éditeur du Megazine.

Maître Roger Chaidron, l’avocat de Cineyrgie, au secours de Stan Maillaud. 
Ce matin, malgré toute l’énergie que lui a pris la défense actuelle d’un justiciable devant la Cour d’assises de Liège, l’avocat belge Me Roger Chaidron a accepté d’assurer la protection juridique de Janett Seemann, à la suite de la demande qui lui en a été faite par l’éditeur du Megazine, qui l’en remercie respectueusement.

Maître Roger Chaidron, Bâtonnier du Barreau des Avocats de Dinant, prendra contact avec l’avocat suisse de l’ONG internationale de lutte contre la pédocriminalité, qui a été mandaté il y a quinze jours par Morkhoven, en vue de pouvoir mettre en œuvre la stratégie juridique de défense de Stan Maillaud sur le plan international.

En raison de son allergie bien connue à l’écriture numérique, l’avocat belge Roger Chaidron a demandé la production d’un rapport complet et imprimé sur l’affaire Maillaud, avant d’entrer en action. Ce dossier sera constitué en urgence d’ici mardi soir par les juristes du groupe belgo-néerlando-luxembourgeoise Juridical dirigé par Patrick Vanden Berghe, qui reste en communication permanente avec Janett Seemann, et a été chargé par Morkhoven de renforcer l’action des activistes qui se trouvent déjà secrètement sur les lieux.

La préparation du grand rassemblement et de la conférence de presse. 
Dans ses communications avec Frédéric, Marcel et Patrick, Janett insiste en premier lieu sur la réussite du rassemblement de ce samedi prochain. Des discussions auront lieu ce mardi matin entre les quatre collectifs Morkhoven, Pedopolis, NNSPMDF et Cineyrgie, en vue d’examiner l’organisation médiatique et pratique de ce rassemblement.

Dès que les décisions seront prises en commun et acceptées par Janett, il sera nécessaire que nos lecteurs et que les réseaux sociaux prennent le relais. Il faut également appeler les journalistes à communiquer la préparation de ce rassemblement, et à en dresser le rapport dans la presse.
Nous y reviendrons.

Patrick Vanden BERGHE
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3318

(16/10/2012) - L’ambassade de France exige la présence de Marcel Vervloesem aux discussions avec le Werkgroep Morkhoven. 
Aujourd'hui, les autorités françaises devraient enfin donner des informations sur ce qui est arrivé à Stan depuis son arrestation d'il y a presque un mois, le 22 septembre... Les envoyés du Morkhoven n'ont pu obtenir que des bribes d'information, l'ambassade ne veut discuter qu'avec Marcel...

Morkhoven / Zwitserland / Frankrijk - zaak Maillaud .

Terwijl de zoektocht naar de Franse kinderrechtenactivist ononderbroken verder gezet wordt en de complicatie's rond deze zaak stuk voor stuk opgehelderd worden . Heeft in de voormiddag een eerste gesprek plaatsgevonden tussen de leiding van de Zwitsers en de Morkhovenaren en werden beider standpunten toegelicht .
Morgen worden de gesprekken verder gezet , omdat de Ambassade wenste dat de Morkhoven onderzoeker Marcel bij de gesprekken aanwezig zou zijn . Marcel heeft intussen nu tijd vrijgemaakt om op het Franse verzoek in te gaan .

Morkhoven / Suisse / France - affaire Maillaud .


Tandis que les recherches pour retrouver l'activiste français des droits de l'enfant se poursuivent sans interruption et que les complications autours de cette affaire s'éclaircissent une à une, une première rencontre a eu lieu cet avant-midi entre les dirigeants des mouvements Suises et Morkhoven lors de laquelle les deux points de vue se sont exprimés.
Les discussions se poursuivront demain, car l'ambassade désire que Marcel du Werkgroep Morkhoven soit présent lors des débats. Marcel a entre temps pu libérer de son temps afin de satisfaire à la demande française.

Marcel Vervloesem

Traduction Mireille Lefoin
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3319

(16/10/2012) - RRR Video Janett Seemann 16 Octobre 2012 Disparition Stan Maillaud

Message Vidéo de Janett Seeman, appel à rassemblement pour retrouver Stan Maillaud, ex- gendarme en cavale, enqueteur sur la pédocriminalité sataniste et le terrorisme d'état, disparu dans des conditions mystérieuse le 22 Septembre 2012 + conférence France/Belgique/Suisse -
RDV le 20 oct à Amancey - 
https://smrrr.wordpress.com/


(17/10/2012) - Réunion au grand complet du directoire du collectif NNSPMDF.
Jour « J – 3 »…

Diverses décisions ont été prises ce mardi soir à Tongres par les cinq membres du directoire du collectif, en communication avec Pedopolis, le Morkhoven et Cineyrgie, avec vidéoconférence pour faciliter certains échanges vers l’extérieur.
Pendant la réunion, c’est un Marcel Vervloesem plutôt optimiste qui nous a dressé un exposé long et précis à son retour à Anvers, sur les trois heures de réunion qu’il a passées à l’ambassade de France à Bruxelles, laquelle s’est mise en communication avec le Ministère de la Justice à Paris pendant l’entretien.
Ce que je retiens pour le moment de la longue communication de Marcel Vervloesem avec l’éditeur du Megazine, c’est que Paris prend au sérieux ce qui se serait produit à Besançon. Notre médium Turquoise a donc prédit juste pour la troisième fois.

Dès demain matin, l’inusable rebelle du Morkhoven publiera le communiqué officiel de ces négociations. Mireille Defoin, la linguiste de Cineyrgie qui traduit plus vite que son ombre, en fera la traduction pour nos lecteurs francophones.


Pendant cette réunion, une coordination a eu lieu avec Pédopolis, mais aussi avec les quatre éclaireurs de Cineyrgie qui se préparent à partir les premiers à Amencey, en vue de préparer le terrain pour la cohorte décidée qui va suivre ce samedi 20.

Cette première équipe permettra de préciser l’heure et le lieu de la première rencontre européenne des collectifs, des activistes et des sympathisants de la lutte contre la pédocriminalité; Elle consolidera la protection de Janett, et préparera le terrain pour les sympathisants qui viendront la soutenir dans son interpellation officielle et publique de la gendarmerie d’Amencey sur ce qu'il est advenu de Stan depuis son arrestation du 22 septembre. Janett y prononcera non seulement un appel à son compagnon Stan Maillaud, mais aussi un discours fort attendu.

La plupart des collectifs européens ont répondu présent, de nombreuses victimes silencieuses ont décidé d’y former également un syndicat, et last but not least, la vérité sur le dossier Dutroux sera prononcée par le Docteur Roger Morelle d’une part, et par le député belge Laurent Louis d’autre part, preuves inédites à l'appui. D'autres collectifs prendront la parole. L’editeur du Megazine assurera la présentation des différentes allocutions.

Au terme de ces discours et de ces interventions, diverses décisions seront prises en commun d’une manière démocratique, en vue d’un premier conclave que l’éditeur du Megazine propose d’inviter chez lui, à l’abri des murs sécurisés du Château du Kinderberg : il s'agirait vraisemblablement de décider d'une sorte de Constitution.

Comme il a été prévu lors de la réunion secrète d’Anvers de ce vendredi dernier, Morkhoven assume en ce moment les relations diplomatiques, Cineyrgie la couverture juridique et médiatique, NNSPMDF l’action opérationnelle, et le député Laurent Louis la jonction avec le Parlement Belge, qui pourrait bien s’attendre à de nouvelles surprises. Monumentales.

Tout ce boucan devra cependant servir la cause prioritaire et urgente des retrouvailles de Stan Maillaud, que les collectifs belges sont d’avis de désigner comme premier président de l’action anti pédocriminel européenne qui est aujourd’hui décidée. On présume que les autres seront du même avis, mais la question n'a pu leur être posée en raison de l'heure très tardive de la fin de cette réunion.

Le député belge Louis Laurent a fait savoir pendant cette réunion, qu’il publiera une vidéo sur sa page Facebook dans les heures qui suivent, et qu’il sera évidemment présent à Amencey pour assurer une observation politique de cette action citoyenne. Les observateurs s’attendent à ce qu’il prononce une allocution sur les similitudes de la pédocriminalité en France et en Belgique.

L’éditeur du Megazine propose au Docteur Roger Morelle, de contacter Mediapart et le Canard Enchaîné, et de leur transmettre quelques zakouskis de sa plume en guise d’apéritif sur la disparition de Stan et sur les réseaux pédocriminels,puisque la presse traditionnelle préfère commenter, semble-t-il, la pêche au pélamide en Corse atlantique.

 Patrick Vanden BERGHE
Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3322

(17/10/2012) - Patrick Vanden BERGHE, éditeur de mégazine cineyrgie.be n'a plus la possibilité de publier un article. 
Je me permet de vous partagez un article fraîchement écris par cineyrgie, étant donné le sabotage des FM dans l'action de mobilisation pour Stan.

Patrick Vanden BERGHE, éditeur de mégazine cineyrgie.be n'a plus la possibilité de publier un article.

La loge maçonnique est à ses trousses !!
Pendant que d'un côté elle tente de le fait passer pour un illuminati, de l'autre elle lui bloque l'accès à son propre site !
C'est dire si nos actions dérangent ! Cela à la veille de notre départ pour répondre à l'appel de Janett !!

C'est donc avec un plaisir certain que je vous transmet son article fraîchement écrit. Bonne lecture.
_____ _____ ______ _____

Tentative de déstabilisation des collectifs européens.

Soyez désormais attentifs aux communications sur Cineyrgie, Pedopolis et RRR Wordpress… : PVdB part à Amancey. Quant aux collectifs belges, ils subissent tout d’un coup les pires diffamations.

L’éditeur de Cineyrgie prend la route demain matin à l’aube, pour Amancey. Accompagné d’une équipe de soutien, il part rejoindre Janett pour renforcer sa protection, pour s’occuper des aspects pratiques de la conférence de presse européenne, et pour l’assister dans sa recherche de la Vérité, après la très étrange disparition de son compagnon le militant Stan Maillaud.

Les dernières semaines ont été harassantes, le lecteur de Cineyrgie s’en sera rendu compte. Pendant toute la journée, Janett est restée en communication avec PVdB, alors que Marcel Vervloesem s’occupait des relations avec l’ambassade de France.

Et pourtant, depuis la disparition de Stan Maillaud, des attaques de plus en plus pernicieuses ont tenté de stopper le regroupement européen des réseaux de lutte contre la pédocriminalité. Des attaques qui ne se sont jamais produites par le passé, et qui fort étonnamment s’engagent au moment précis auquel les réseaux européens sont déstabilisés par l’énorme indignation qu’a provoqué l’étrange arrestation de Stan.

Des rumeurs affolantes ont par exemple été dispersées par la franc’maçonnerie satanique, fort opportunément ces trois derniers jours. D’autres tentatives ont visé à décrédibiliser aussi bien Cineyrgie que le Morkhoven, dont les deux fondateurs ont pour point commun d’avoir fait de la prison en raison de leurs militantismes respectifs contre la corruption et contre la pédocriminalité.

Dans tous les collectifs, les agents infiltrés se sont mis en action pour empêcher le grand rassemblement qui s’annonce à Amancey : leur travail n’est pas que d’espionner, mais aussi de déstabiliser.

Le mot d’ordre est lancé : il s’agit aujourd’hui de faire croire que ce regroupement des collectifs européens est organisé par… les illuminati !

D’après ces rumeurs, Marcel Vervloesem ne serait pas fiable, tandis que PVB serait un envoyé des illuminati, et aussi un ami intime d’un certain Nihoul.

Une telle « révélation » est étonnante, dès lors qu’il s’agit précisément pour ces deux personnes de libérer Stan, mais également de publier les articles redoutables de Roger Morelle sur la manipulation gravissime du dossier Dutroux : il ne s’agit pas précisément d’agissements qui servent la cause criminelle de ceux que nous pourchassons depuis des années et des années…

Ces révélations qui sont annoncées à Amancey, ainsi que le collectif antipédophile qui est en train de se constituer sur le plan européen, sont extrêmement redoutés par les sectes sataniques, pédocriminelles et politiques. Chacun s’en est rendu compte.

Comme l’affirmait Janett Seemann, qui s’est confiée à Marcel Vervloesem et à Patrick Vanden Berghe dont elle a pu apprécier le secret, l’efficacité et la loyauté dans la préparation de ce sauvetage, Amancey constitue la première conférence européenne de la lutte contre la pédocriminalité.

Madame Ingeveld, par exemple, a dû se faire exclure par le groupe NNSPMDF en raison d’un violent sabotage de la préparation de l’opération Stan Maillaud : elle a tenté de faire exploser le collectif NNSPMDF en accusant insidieusement PVdB d’être un ami de Nihoul,… quelques jours avant le 20 septembre.

Je lui pose une simple question, qui mettra rapidement fin à cette diffamation qui aurait évidemment abandonné Janett à son sort, ce qui constitue l’objectif des réseaux transversaux des francs’maçons… dont elle fait partie :

Si l’éditeur du Megazine était un traître à la bonne cause, aurait-il mené des enquêtes redoutables pour certains des frères maçons de Madame Ingeveld - dont son ami frère maçon Zicot - et publié sur son Megazine des centaines d’articles meurtriers tels que ces deux derniers ?

Ouvrez les yeux :

http://www.cineyrgie.nl/?id=3302 : EXCLUSIF DUTROUX ! Les étranges protections maçonniques de l'inspecteur Zicot.

http://www.cineyrgie.nl/?id=3303 : EXCLUSIF DUTROUX : les inimaginables tortures corporelles de Julie et de Melissa.

Comment cette diffamatrice de la dernière heure explique-t-elle donc que PVdB serait un grand ami des pédophiles ? Des centaines d’articles ont été écrits par l’éditeur du Megazine, qui a fait de la prison parce qu’il a précisément eu affaire à ces réseaux.

Madame Ingeveld a exigé l’exclusion de PVdB du groupe qu’il a fondé, en invoquant ses amitiés inventées avec Monsieur Nihoul. Mais elle oublie de préciser qu’elle volé à l’éditeur du Megazine, un dossier qui décrit tous les réseaux de la pédocriminalité dans la région de Charleroi…

Elle s’est évidemment fait remballer.

C’est ainsi que le collectif s’est rendu compte de ses intentions de faire capoter la révélation du dossier satanique de Besançon. C’est ainsi que Madame Ingeveld a été exclue par les membres du collectif NNSPMDF, qui compte certes cinq membres visibles, mais un nombre inimaginable de sympathisants et d’informateurs.

Ce coup d’état franc’maçon sur le collectif NNSPMDF a échoué, et Madame Ingeveld est furieuse.

A propos, qu’a-t-elle jamais produit ni publié, à part des dossiers étrangers qui ne nuisent pas à la franc-maçonnerie de Charleroi, alors qu’elle prétend détenir depuis des années des dossiers susceptibles de tout faire exploser ?

Qu’a-t-elle fait exploser ? Où sont ses résultats, alors qu’elle dispose de fichiers et de dossiers sur des centaines de citoyens qu’elle pourrait faire chanter si elle en faisait mauvais usage ?

Dans cette lutte ou des personnes risquent leur vie, il faut s’en tenir aux faits, et non aux sympathies : tous les escrocs sont sympathiques, sinon ils ne gagneraient pas leur vie.

Moi, je veux libérer Janett. Mais Mme Ingeveld s’en fiche comme un poisson d’une pomme : elle joue sa dernière carte pour saboter des semaines de travail collectif des réseaux européens. Il en va de la traquilité de ses frères maçons, et de leurs complices.

De même, le comte Louis de Jonghe, qui est un grand ami d’Aimée Ingeveld, évoque d’invraisemblables histoires sur son site, qu’il serait évidemment incapable de prouver parce qu’elles ont été inventées, ou plutôt transformées.

Notre cher Louis sème aussi le doute sur Marcel Vervloesem, dont l’entourage ne serait pas fiable : et pourtant, les enquêteurs du Werkgroep Morkhoven sont les plus redoutés par ces sectes pédophiles, qui ont valu à mon ami Marcel trois années de prison, pour avoir révélé l’affaire des CD de Zandvoort.

Dans cette affaire, qui implique un commerce mondial d’enfants, apparaît à nouveau le nom du meilleur ami franc’maçon de Madame Ingeveld, un certain… Zicot : j’ai publié que ce dernier est l’un des relais européens de ce dossier, que traite précisément Marcel Vervloesem. Voir à ce sujet le moteur de recherche du Megazine.

Dans ce contexte précis d’un Zicot exposé dans le dossier Dutroux, je poserai donc aussi une question à mon cher Louis, au nom des collectifs qui sont tellement redoutés par ceux qui, ces derniers jours, craignent par-dessus tout que Janett parle, que le Dr. Morelle publie les dossiers que toute la Belgique attend, et que les collectifs deviennent une force active européenne :

Monsieur de Jonghe a peut-il confirmer ce que j’ai découvert, à savoir que le gendarme Michaux aurait disposé, pendant l’affaire Dutroux, d’un bureau secret dans lequel il conservait notamment certaines cassettes video ? Ce bureau se trouvait dans l’une des tours de son château de Rhode-Saint-Genèse : il a oublié de préciser cette question que je lui ai posée par MP sur Facebook.

Je comprends que nos copères s’évertuent à semer la zizanie en prétextant qu’ils disposent de dossiers qui suffisent à faire exploser l’Etat belge, alors qu’ils n’ont jamais rendu ces prétendus dossiers publics.

Qu’ont-ils donc fait de mieux que Marcel Vervloesem et que Patrick Vanden Berghe, que pour oser une telle tentative de diffamation ? Il s’agit de semer la zizanie à chaque instant critique, qui menace leurs donneurs d’ordre.

L’exclusion d’Aimée Ingeveld, ce mardi soir, fut une déception immense,… alors qu’elle n’avait assisté qu’à trois réunions du collectif, qui a travaillé des centaines d’heures. Elle n’a pas participé aux travaux du Kinderberg, qui avaient pour objectif d’étudier en commun les 620.000 pages du dossier Langlois. Elle ne se rendra pas non plus à Amancey.

Mon cher Louis affirme que le conclave que j’avais réuni au château du Kinderberg n’avait pour objet que de s’emparer de ses dossiers fantômes, que personne n’a jamais vu et qui n’ont jamais servi qu’à attirer les sympathies les plus crédules : il s’agissait au Kinderberg d’examiner le dossier Langlois de 620.000 pages, et j’avais cru avoir besoin de son aide. Les articles du Dr. Morelle ont prouvé que le Kinderberg n’est pas une dictature bananière, mais a atteint son objectif : démanteler les mensonges de la justice belge dans le dossier Dutroux.

Ces deux personnes qui deux jours avant Amancey se mettent à diffamer, n’ont jamais osé passer à l’action véritable jusqu’à exposer leur vie comme Marcel et moi nous le faisons. Elles ont cependant dit vrai une seule fois : tous les collectifs sont infiltrés par leurs compagnons qui ont infiltré la franc’maçonnerie, par les satanistes, par les partis politiques, ou par les sectes pédophiles et leurs valets.

Je comprends dès lors qu’ils se réveillent dans les collectifs qu’ils infiltrent comme des rats paniqués par le matou : dans trois jours une foule de militants couleront la barque pernicieuse à Amancey.

Ce ne sera pas grâce à eux.

Comme Marcel Vervloesem qu’on attaque aussi injustement que moi, j’accomplirai mon devoir du militant que je suis depuis 1992, quatre années avant l’affaire Dutroux.

Si on me laisse faire.

Patrick Vanden BERGHE
Source : https://www.facebook.com/groups/388813627857247/permalink/393469564058320/

(17/10/2012) - Alain Soral la disparition de l'activiste Stan Maillaud.
Extrait de l'entretien vidéo d'Alain Soral pour Egalité & Reconciliation (Octobre 2012), il y parle de la pédocriminalité des élites ainsi que de la disparition de l'activiste Stan Maillaud.

(18/10/2012) - Appel de Laurent LOUIS suite à la disparition de Stan Maillaud.


(18/10/2012) - Précision Rassemblement européen à Amancey • Du Samedi 20 octobre 2012 • 

Pour ne pas semer la confusion concernant le rassemblement à Amancey le 20 octobre 2012, je vous confirme qu’une conférence de presse est également bien organisée. Preparez les T-shirt, dénoncez de ce que vous voulez dénoncer à votre façon! Soyez creatif! C’est le moment de tout dire!

Le lieu du point de rassemblement ainsi que l’heure vous sera communiqué demain.
A samedi,

Janett Seemann
Source : http://smrrr.wordpress.com/

(18/10/2012) - Amancey : plus un hôtel de libre à 30Km, le réveil des sectes, la mis en panne du Megazine, le départ de VdB.
Dernières nouvelles…

Après avoir eu divers contacts avec une équipe qui se trouve sur place à Amancey, je pars ce matin à 4h00 pour Bruxelles, aller chercher trois membres du Morkhoven. De là, je prends le départ pour une durée indéterminée à Amancey.

Christian Naniot (Nounours) me remplacera pour relayer l’information : notamment le lieu et le moment précis de la conférence, puisqu’il est question d’une conférence plutôt qu’une manifestation, au terme des conversations que j’ai eues avec Janett, et que je relaie aux collectifs.

Il sera possible à tous mes contacts de me joindre par téléphone dans la voiture, à partir de 13h00. J’ai en effet travaillé toute la nuit sur la préparation, et le collectif NNSPMDF aussi. Depuis Bruxelles, je me laisse conduire en raison de ma maladie, puisque je ne peux pas encore supporter de tels efforts physiques.

Mireille Defoin et Nounous assureront aussi la traduction et les publications de Marcel Vervloesem, puisque ses négociations avec l'ambassade de France à Bruxelles ne sont pas encore publiées en raison des urgences qui se sont présentées. Et des manipulations qui soudain viennent sonner à la porte, pour déstabiliser l'extraordinaire action que nous avons lancée ensemble, Marcel Vervloesem et moi, lors de la réunion à Anvers de ce vendredi dernier.

D’étranges attaques et désinformations ont en effet été signalées cette nuit sur Facebook… J’y ai répondu, et cette réponse paraîtra sur Cineyrgie : certains militants, souvent les plus bavards mais les moins actifs, attaquent violemment NNSPMDF, Cineyrgie et le Morkhoven, qu’ils accusent notamment de représenter ou d’être contrôlés par les illuminati. Du délire...

C’est un peu comme si le jour du débarquement, des citoyens britanniques accusaient De Gaulle d’être l’espion des nazis. Cette attaque pernicieuse, qui tombe vraiment à un mauvais moment : c'est cela qu'il faut surtout retenir.

Il est vrai que les réseaux sataniques auxquels s’attaquaient Janett et Stan sont très puissants, et prennent des formes inattendues ; cela on le savait. Elles paniquent chaque jour un peu plus, en remarquant sur la toile l’importance du mouvement européen qui est en train de se créer. Et elles se lancent dans une dernière bataille possible, qui est celle de la rumeur et de la décrédibilisation des mouvements qui travaillent dur en ce moment : il faut qu’Amancey échoue.

Nous, on avance et on agit. Il s'agit de s'occuper de Stan, qui se fiche de ces balivernes...
J’ai pris des RDV avec la presse à Besançon, NNSPMDF négocie en ce moment les autorisations nécessaires avec le pouvoir local, et communiquera à Nounours les informations qui sont nécessaires aux sympathisants, victimes et militants qui prendront la route demain ou samedi.

La mauvaise et bonne nouvelle, est que tous les hôtels se sont réservés comme un éclair ces derniers jours : prévoir tentes, duvets et le reste… L'excellente nouvelle, c'est que sur place il fait très beau, on annoncerait 23°…

Aujourd'hui, des équipiers de NNSPMDF qui assurent la centrale belge à Tongres, s'occuperont des autorisations officielles, si celles-ci sont nécessaires : il s'agit en effet d'une conférence, d'une délégation à la gendarmerie, et non d'une manifestation.

Il s’est produit une panne étrange sur le backoffice du Megazine, qui m’a empêché de publier sur le site. Cette panne est réparée, nous avons switché de serveur, puisque nous en avons deux. Notre informaticien localisera le hacker qui a réussi ce coup, juste au moment auquel la communication est essentielle avec nos lecteurs.

A nous revoir à Amancey, sans trop écouter les histoires invraisemblables que ceux qui veulent faire échouer cette conférence européenne et surtout la libération (ou la retrouvaille) de Stan, font pernicieusement circuler sur le net. C'est tout simplement scandaleux.

Janett, qui a pu compter sur notre appui, doit se rassurer. Nous arrivons en force.

Nous réussirons envers et contre tout.

Patrick Vanden BERGHE
Source : http://cineyrgie.nl/?id=3325

(18/10/2012) - Une question à moi se pose???
Depuis le temps que Stan a disparu tout le monde fantasmes sur  les plus morbide des sorts, mais deux personnes sur la toile se sont posés une question importante à mes yeux, où est Stan ?
Savez-vous que c’est une région avec pleins de trous, si il s’est enfuit peut être qu’il est tombé dans un de ses trous et qu’il nous attend…
Peut-être qu’il faudrait demandé à la gendarmerie d’organiser une battue pour dimanche 21 octobre 2012 dans les environs de sa disparition, puisque nous sommes « légion »…
Réfléchissiez à la question :
Ne serait-il pas dans un trou à nous attendre ???
JP Source : http://pedocriminel.blogspot.fr/2012/10/ou-est-stan-peut-etre-dans-un-trou.html




(18/10/2012) - Facebook mobilisation.

A Partager pour aider ce libérateur Tan !
URGENT A PARTAGER EN MASSE :
Connaissez vous cette homme ?
C'est Stan Maillaud
Si vous l avez vue dans les 2 derniere semaine,si vous savez ou le contacter Merci de me contacter HORS FACEBOOK paspas.bonnet@laposte.net
C est tres importent il en va de vie ou de mort...

Stan Maillaud :http://nopedo.canalblog.com/archives/2012/10/17/25351504.html


nopedo.canalblog.com
 Message vidéo d’appel à mobilisation le 20 octobre 2012 à Amancey pour exiger la vérité sur la disparition de Stan Maillaud +...



(19/10/2012) - 14h30 au stade d’Amancey.
Le rassemblement aura lieux le 20 octobre 2012 à 14h30 au stade d’Amancey, rue de la Lavière.

Vous allez à l’église d’Amancey, puis vous continuez la route de l’Église vers la caserne des Sapeurs Pompiers.

Vous êtes arrivés au stade.

Je vous attends avec impatience et je précise que je n’ai pas une armée de gardes du corps autour de moi. J’ai vraiment besoin de chacun de vous pour ma protection, ainsi que Stan et les enfants en danger.

Nous avons une logistique pas très loin, pour pouvoir tenir sur place tous ensemble le temps qu’il faut!

Merci et à demain,

Janett Seemann

(19/10/2012) - 14h50 Facebook Live.
yuyuyuyyyyyyyyyyyyyyyy appel de MAYA SUR PLACE AUTORISATION ACCEPETER POUR LE RASSEMBLEMENT DIEU ACCOMPAGNE NOUS T ES LA ON SAIS

    (19/10/2012) - 14h50 Facebook Live.




    il y a 3 heures, à proximité de Nivelles · 

    • Mon combat contre la pédophilie se poursuit. Prochain épisode demain...


    (19/10/2012) - Conférence de presse – disparition de Stan Maillaud, samedi 20 octobre – Amancey (stade à 14h30).

    J’annonce aux journalistes de la presse écrite, télévisée et numérique, que le scoop en vaudra la peine. Et à tous les autres, que Stan compte sur eux et a besoin de leur soutien.
    La réunion en Flandre de ce vendredi soir a provoqué une forte accélération dans l’affaire de la disparition de Stan. (…)

    Le Werkgroep Morkhoven et Cineyrgie demandent cependant dès aujourd’hui, à tous les sympathisants et à tous les activistes, de se préparer à entourer Janett Seemann ce samedi 20 [octobre 2012] à Amancey, et surtout d’alerter tous les journalistes qu’ils connaissent en France, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg.

    (…) Je demande aussi à chaque lecteur du Megazine de consacrer 1 Euro à téléphoner à la rédaction du journal quotidien et du journal télévisé qu’il consulte chaque jour, ou bien de leur adresser un courriel, pour les inviter à participer à l’événement. (…)

    Qu’ils n’oublient pas non plus de lire les informations publiées par le Dr. Roger Morelle, qui concernent le dossier d’instruction de l’affaire Dutroux, reçu et étudié par les membres du collectif NNSPMDF qui ont participé aux travaux du Kinderberg. Une conférence de presse aura lieu après celle de Janett Seemann sur cette question qui est secondaire en ce moment, parce qu’elle concerne malheureusement des enfants qui sont déjà morts, même si ce n’est pas de faim. Les preuves en seront disponibles sur place.

    J’invite le Dr. Roger Morelle à convoquer le collectif NNSPMDF, en vue de préparer cette conférence de presse sur les travaux du premier Kinderberg. Je dois pour ma part exécuter certains devoirs qui concernent le Morkhoven. (…)

    Il faut insister sur le fait que Janett reste en danger, même si les correspondances que nous avons reçues, la protègent déjà. Elle remercie chaleureusement tout le monde du soutien moral qu’elle a reçu.

    L’optimisme reste de mise, et le soutien de la population n’y est pas étranger.

    J’inviterai par ailleurs Monsieur le Maire d’Amancey, à préparer une salle communale et un podium pour que la conférence de presse puisse se dérouler dans le calme, dans la sécurité et dans la dignité.

    Ses services communaux peuvent m’appeler au 00 352 26 91 72 20 (sauf le mercredi), mon secrétariat est informé dans le cas de mon absence. Les journalistes peuvent contacter Marcel Vervloesem sur son mur Facebook.

    Courage, Janett et Stan, les renforts arrivent.

    Patrick Vanden BERGHE, Cineyrgie.
    Source : http://enfantsjustice.wordpress.com/2012/10/15/invitation-a-la-conference-de-presse-sur-la-disparition-de-stan-maillaud-ce-sam-20-octobre-a-amancey/

    (20/10/2012) - 19:34 Amancey : Surprenante révélation sur un prétendu réseau pédophile (avec reportage).
    Stan maillaud avait faussé compagnie aux gendarmes en traversant ce champs de Maïs
    © Plein Air / Jérôme Bolard
    Doubs

    Surprenante mobilisation ce samedi après midi à Amancey (25). Une trentaine d’activistes, venus de France, de Suisse et de Belgique, se sont rassemblés  ce jour pour dénoncer l’inertie de la justice française dans le domaine de la pédophilie.

    Les propos tenus par ces responsables sont pour le moins étonnants. Selon eux, « un réseau pédophile satanique » serait en action dans le secteur  d’Amancey, Ornans, Besançon. Selon Janette Seeman, l’organisatrice de l’évènement, une victime serait en danger de mort sur ce territoire. Toujours selon elle, malgré les nombreuses plaintes effectuées,  la justice serait inactive. « Un témoin, victime de ce réseau, était en contact avec nous depuis plusieurs mois, il nous a fait des déclarations terribles par emails » explique t’elle. « C’est une affaire de soirées dans des villas avec des notables, et des enfants qui sont violés et torturés. Le témoin-victime a fini par déclarer avoir aussi vu un enfant mourir pendant les tortures » ajoute t’elle.


    Stan Maillaud en cavale depuis septembre dernier. 
    Tout a commencé à Amancey en septembre dernier. Stan maillaud, un ancien militaire, qui combat la pédophilie, fuit les gendarmes lors d’un simple contrôle routier. L’individu est recherché pour soustraction d’enfant dans le Sud de la France. Convaincu que celui-ci se trouve en danger de mort dans sa famille, Maillaud l’avait enlevé. Il doit purger une peine d’un an de prison pour ce délit. Le collectif entend poursuivre sa mobilisation. Janette Seeman devrait être entendue par la justice ce lundi. Ce soir, sur France 3 Franche Comté, la gendarmerie a annoncé que suite à ces dires, elle avait lancé une enquête. Affaire à suivre.
    Conférence à Amancey du 20/10/2012 (Stan Maillaud).

    (20/10/2012) - Amancey (25) : Rassemblement pour Stan Maillaud, le "zorro blanc" disparu à Bolandoz.
    Une soixantaine de personnes venue de toute la France et de l'étranger a répondu à l'appel de la compagne de Stan Maillaud. Elle réclame la "vérité" sur la disparition de ce pourfendeur des réseaux pédophiles et sataniques.
    Celui que l'on appelle le "zorro blanc" est en cavale depuis 2009. Cet homme, âgé d'une quarantaine d'années, est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour purger une peine d’un an d’emprisonnement, pour soustraction de mineur. Il a été condamné par contumace par le tribunal correctionnel de Perpignan en avril 2009 car il ne s'est pas présenté à l'audience. 
    Christian Maillaud, alias Stan est un ancien gendarme dont la vie a basculé quand il a voulu dénoncer en Guyane des éventuels abus sexuels sur mineurs par des gendarmes. Il a fait de sa vie une lutte contre les réseaux pédophiles et sataniques en devenant hors-la-loi. Il n'a pas hésité à enlever un enfant à sa famille paternelle pour le rendre à sa mère. Un enlèvement qui lui vaut sa condamnation. L'homme, proche aussi bien des milieux d'extrême-droite que d'extrême-gauche et d'autres mouvances associatives, semble également adepte de la théorie du complot. 
    Stan Maillaud a disparu le 22 septembre à Bolandoz en tentant d'échapper aux gendarmes. Cet activiste de la lutte contre les réseaux pédophiles était dans le Haut-Doubs pour tenter de recueillir le témoignage d'une victime de ces réseaux quand un de leur véhicule a été contrôlé par des gendarmes. Pendant cette vérification de routine, Stan Maillaud prend la fuite à travers un champ de maïs. Une fois son identité connue, un vaste dispositif est mis en place mais en vain. Depuis, ses amis persuadés d'être victimes d'un éventuel complot, se mobilisent. Mais la possible victime que devait rencontrer Stan Maillaud et ses amis, refuse de porter plainte à la gendarmerie pour dénoncer les violences qu'elle aurait subies.
    Source : 
    http://franche-comte.france3.fr/2012/10/20/amencey-25-rassemblement-pour-stan-maillaud-le-zorro-blanc-disparu-bolandoz-123399.html

    (21/10/2012) - Jannet Seemann & Jérémy Léhut : texte de la conférence de presse du 20 octobre.
    Voici - retardé par les évènements qui se sont produits depuis - le texte de la conférence de presse de samedi dernier à Amancey...

    Janett Seemann : Je remercie de tout mon cœur tous les activistes qui ont suivi mon appel dans un très bref délai et qui sont venus de tous les coins de la France, de la Belgique et de la Suisse pour nous soutenir samedi dernier à Amancey. La présence physique de chacun de vous a eu et a toujours beaucoup de valeur pour moi, car cela garantissait un déroulement positif de la journée pour moi personnellement (ma protection), Stan et toute la cause qu’on défend tous ensemble.
    Un grand merci encore à tous ceux qui se sont déplacés !
    Nous avons eu un entretien avec le lieutenant-colonel Burlet avant la conférence de presse au cours de laquelle il nous expliquait que Stan n’était pas arrêté par ses hommes et qu’ils étaient toujours à sa recherche. Je l’ai demandé expressément que je souhaitais qu’il soit présent à la conférence pour pouvoir lui permettre de répondre à mes accusations, mais malheureusement il n’a pas voulu.Pendant la conférence de presse j’ai parlé de mes craintes et des sérieuses questions que je me pose concernant la disparition de Stan, qui n’ont pas été relayées par la presse.
    1. Pourquoi les gendarmes mentent-ils sur l’affaire de la poursuite et de la disparition de Stan ?
    2. Pourquoi la presse n’a rien voulu dire concernant la chasse à l’homme du 22 septembre dernier, malgré l’importance des moyens déployés ?
    3. Pourquoi les gendarmes ont-ils cru devoir traquer mon compagnon comme une bête sauvage, ce samedi 22 septembre ? Où, pourquoi Stan a-t-il un mandat d’arrêt ?
    4. Pourquoi Stan est-il emprisonné au secret ? Si c’est vraiment le cas…
    D’après moi, il y a une réponse évidente :
    Les autorités concernées veulent cacher tout ce qui est en rapport avec Stan dans cette région ce jour-là. Il y a ici un réseau criminel qui est protégé par certaines autorités, et ces autorités ne voulaient pas de publicité sur cette affaire. C’est raté !
    Mais, il y a autre chose en plus : la « justice » ne veut pas que Stan passe dans une audience publique, suite à son arrestation ! Il n’est pas question pour la « justice », que nous pouvons aussi bien appeler « imposture », que Stan puisse user de ses droits, c’est-à-dire de faire opposition au jugement qu’il a pris en 2009 pour « soustraction de mineur » !
    J’ai parlé de l’affaire Vincent, bien sûr, et de cette condamnation à un an de prison ferme. Stan a été condamné en son absence, par défaut, cela veut dire qu’il ferait opposition et qu’on ne peut pas lui refuser ! En théorie !
    Aussi qu’il exigerait un procès public, sans avocat, puisqu’il ne leur fait plus confiance !
    Parce que si Stan devait passer en « justice », dans un procès public, avec le soutien énorme qu’il a aujourd’hui avec vous tous, ça ferait un bordel qui traumatiserait les imposteurs !
    Il balancerait tout ce qui a été étouffé le jour où il a été condamné !
    Car en plus, il y a de nouveaux éléments concernant le dossier qui vont obliger la « justice » que l’on recommence tout à zéro !
    Pour la question : pourquoi Stan a un mandat d’arrêt ? Elle doit être vue avec les trois autres, donc.
    Pour cette confrontation de l’imposture judiciaire qui couvre le réseau de la région, j’ai fait deux chapitres : le premier sur l’affaire Vincent, et le deuxième sera de vous dire ce que nous avons sur le réseau de cette région !
    Et quand j’aurai fini, les responsables politiques devront répondre à mes accusations, et expliquer ce qui s’est passé avec Stan, et qu’est-ce qu’ils comptent faire maintenant pour lui !!!
    Et aussi pour que la justice soit rétablie sur ces deux histoires de réseau, pour commencer !
    Parce que, aujourd’hui, j’ouvre en réalité le premier rassemblement, un colloque européen de lutte contre la criminalité en réseau sur enfant, et quand j’aurai fini, je laisserai la parole à tous les activistes et de tous les mouvements qui se sont déplacés ici aujourd’hui !
    Nous allons tous, tout déballer en public, devant les journalistes, et nous exigerons des comptes de ceux qui prétendent aujourd’hui diriger ce pays !
    Maintenant, je reviens sur la première question que je veux traiter ici : pourquoi mon compagnon a-t-il un mandat d’arrêt, comme un criminel, alors qu’il n’a fait que son devoir d’humain pour aider un enfant en 2006 ?
    Je vais donc vous faire un récapitulatif de cette histoire :
    Stan a été arrêté, avec son protégé, qui s’appelle Vincent, et la grand-mère.
    Il a été enfermé en prison trois semaines, en toute illégalité ! Car il a été dit et écrit que son incarcération s’imposait pour mettre fin à une infraction grave, pour éviter son aggravation et sa persistance !!
    Ce sont des mensonges lancés sans que Stan soit en mesure de se défendre !
    Premièrement, il n’y avait pas d’infraction du côté de Stan ; il n’a jamais fait de soustraction de mineur – dans cette affaire – : il a fait son devoir de citoyen, en essayant de protéger un mineur victime de réseau pédophile satanique, et en cherchant de l’aide dans la justice…
    Sans résultat !
    Vincent avait témoigné ! Son témoignage tourne toujours sur internet, grâce à Stan. Et avec toutes les accusations de cet enfant, les gendarmes avaient toujours refusé de l’entendre, et le procureur avait au contraire décidé de le rendre à son bourreau, et d’enfermer sa mère en prison deux mois pour la punir !
    Alors, où est l’infraction ?!
    Il a été dit qu’il fallait mette fin à la persistance et à l’aggravation de l’infraction fantôme : mais, malheureusement, à cause d’un président d’association, Vincent avait été récupéré en même temps que Stan, par les gendarmes !
    Comment il pouvait y avoir une persistance et une aggravation de leur invention d’infraction de soustraction de mineur ?
    Comment est-il possible que l’on jette des gens qui font leur devoir en prison, en inventant des infractions et en se servant de mensonges ?!
    Alors, quand Stan est sorti de prison, trois semaines plus tard, avec quinze kilos en moins parce qu’il avait fait la grève de la faim, il a décidé que c’était une mauvaise idée de continuer de se soumettre à des menteurs et des tricheurs, qui protègent les criminels et enferment les bons citoyens.
    Il a pris ses responsabilités, et a mis le témoignage de Vincent en ligne, parce que c’était tout ce qu’il pouvait faire pour lui ! Et il a accepté de payer le prix de la cavale pour ça !
    Il a surtout accepté le risque de disparaître, comme le 22 septembre dernier, si un jour il était repris !!
    Car il m’a toujours dit que si ça arrivait, ce qui s’était produit, tout serait fait pour qu’il soit interné et détruit, au minimum, et qu’il ne puisse jamais avoir un procès équitable et public ! Il avait raison !
    En 2009, Stan a été condamné, bien sûr. On lui a tout mis sur le dos. Les magistrats, c’est-à-dire les imposteurs, ont dit que c’était lui le principal coupable de la « soustraction de mineur » ; et il n’y a eu personne pour faire remarquer que c’était impossible !
    Que Vincent avait toujours été en compagnie de sa mère ou de sa grand-mère pendant tout le temps où Stan s’occupait d’eux !! Que si il y avait eu cette infraction, il ne pouvait qu’être complice, et non pas l’auteur principal ! Comme s’il avait pris en otage la mère et la grand-mère de Vincent ! Elles sont quand-même majeures, non !?
    Et cette femme magistrat, qui a aidé Stan et a gardé l’enfant un mois et demi chez elle ? Cette femme qui a été balancée par le président d’association, parce que lui, il était accusé d’être le complice de Stan.
    Comment ça se fait qu’elle n’a même pas été mise en examen ? C’est super pour elle, parce qu’elle est un exemple de courage pour tout le monde. Mais à part ça, vous voyez de la justice dans tout ça ?
    Mais revenons plutôt à ces deux dames, la mère et la grand-mère de Vincent, pour qui Stan avait tout fait : elles l’ont roulé dans la merde et lui ont tout mis sur le dos !
    Bien sûr, madame Myriam Roig, la mère de Vincent, avait passé un contrat avec l’imposture judiciaire ; elle pouvait récupérer l’enfant si elle obtenait son silence et si elle enfonçait celui qui avait tout fait pour les aider ! Elle a obtenu une promotion dans son travail, à la mairie, appuyée par un sénateur maire. Qu’est-ce que vous pensez de ça ?
    Normalement, cette femme aurait dû être encore plus sévèrement condamnée que la première fois, non ?
    Mais curieusement, du coup, elle n’a eu que du sursis. Pendant que Stan prenait un an au moins de prison ferme !!!
    On sait aujourd’hui que c’est loin d’être tout, et qu’elle a même accepté que Vincent subisse le pire plus tard. Nous sommes certains qu’elle a livré son fils au réseau par la suite, alors qu’elle en avait récupéré la garde officielle.
    Si, nous allons rouvrir ce dossier et ça va faire très très mal !
    Pour revenir à l’infraction que Stan aurait commise en 2006 : qui y avait-il, ce jour du jugement à Perpignan, pour faire remarquer qu’il n’y avait aucun élément moral pour constituer l’infraction ?
    Pour dire que sans cet élément moral, il n’y avait qu’une illusion d’infraction, sur la base d’une véritable bonne action pour aider un enfant victime ?!
    Pourtant, il y avait bien du monde ce jour-là avec des diplômes de droit et des belles robes noires, non ?
    Alors, puisqu’on est tous là pour régler les comptes avec l’imposture judiciaire et l’imposture politique, acceptez-vous que Stan subisse encore plus longtemps cette condamnation criminelle, et qu’il soit traité comme un danger public qu’il faut lobotomiser ??
    Je vous demande alors, pour commencer, de vous joindre à moi pour faire les pressions qui s’imposent, et exiger à ceux qui prétendent diriger ce gouvernement et cette justice, afin que cette condamnation soit déclarée nulle et non-avenue, que tout l’affaire soit révisée et surtout que Stan soit immédiatement libéré !!!
    Mais si la justice pense aujourd’hui bien faire en coupant la tête de Stan pour écraser toute résistance, vous vous êtes trompés. C’est le contraire qui se passe. Ils ont provoqué l’effet inverse.
    Si vous ne me rendez pas Stan, s’il ne sort pas rapidement au grand jour, en état et en plein santé physique et psychique avec les honneurs et réhabilitation de sa situation citoyenne, nous n’allons pas en rester là.
    Vous êtes allés trop loin, déjà trop longtemps. Il arrive un moment où tout explosera et je pense que nous n’en sommes pas très loin.
    Alors, si vous ne nous rendez pas Stan, je ne sais pas quelle conséquence cela aura pour la paix sociale et si elle va survivre l’hiver 2012.
    Nous avons compris aussi que la paix sociale était quelque chose de sacré dans ce pays, ici comme ailleurs.
    Et pour la paix sociale la « justice », c’est-à-dire l’imposture judiciaire, ment et triche et ne laissera pas sortir la Vérité sur la réalité de ces réseaux criminels de notables en France qui violent, torturent et met à mort des enfants. Parce que si les braves gens qui travaillent tous les jours pour une misère étaient au courant de la réalité de ce qu’il se passe sous leurs yeux, partout dans ce pays avec des enfants, c’est sûr que la paix sociale serait en grand danger !
    Parce que c’est insupportable ce qui se passe !
    Le « problème » que nous avons, moi comme tant d’autre, c’est que nous ne faisons plus confiance à cette « justice », car nous avons des preuves dans des multiples dossiers de ce genre.
    Et si vous vous intéressiez à ces dossiers et que vous alliez jusqu’au bout pour la Vérité, vous allez comprendre !
    Nous sommes tous là pour finir le travail de Stan. Un seul homme, ou une seule femme, ou même un seul homme avec une seule femme, ne peuvent pas porter une guerre comme celle-là, tout seuls, sur leur dos. Il fallait que je le dise, et il fallait que ce qui est arrivé à Stan dernièrement donne enfin vie à cette résistance pour laquelle il a tant donné !
    Après on est passé au deuxième chapitre :
    L’autre bataille pour laquelle on est là maintenant.
    Comme je disais, il y a un réseau criminel ici qui est protégé par certaines autorités.
    Je vais laisser parler Jérémy sur cette affaire, car c’est lui qui est en contact avec le témoin-victime depuis plusieurs mois.
    Le récit de Jérémy
    X, 20 ans, est venu à moi il y a 8 mois. Nous avons été présentés par une amie en commun.
    Les faits :
    X est abusée dès son plus jeune âge par son grand-père maternel, qui dit vouloir l’éduquer sexuellement avec son grand frère, Y. Le grand-père s’enferme avec eux dans une chambre et les forces à des pratiques sexuelles, ceci, avec l’accord de la mère, qui deviendra elle aussi bourreau en forçant également X et son grand frère à avoir des relations sexuelles.
    La mère de X vit aujourd’hui avec un homme (le père de X est décédé d’un accident de voiture lorsque cette dernière avait 2 ans) qui a 3 enfants.
    À partir de ses 6 ans, X commence à aller dans des « soirées », pour reprendre ses mots. Des soirées pendant lesquelles des enfants sont attachés, torturés et violés par des hommes et des femmes aux visages masqués. La victime me rapporte ces quelques mots pendant une discussion :
    « Une fois, ils ont tellement frappé un enfant qu’il ne s’est pas réveillé. »
    C’est le beau-père qui emmène la famille dans ces soirées. La victime me décrit sa mère comme étant quelqu’un qui ne croit plus en Dieu et qui possède une figurine à l’effigie de Satan ainsi qu’un médaillon le représentant. Le beau-père de X vend de l’héroïne et en donne régulièrement à cette dernière.
    X me rapporte également qu’elle ne veut absolument pas voir les gendarmes car :
    « Ils me traitent de folle. »
    À ceci j’ai répondu :
    « Les gendarmes font-ils partis de ce réseau ? Sais-tu si l’un d’eux, un haut gradé ou autre, participe à ces soirées ? »
    Sa réponse en dit long : « Pas le droit de parler… »
    X explique qu’il y a deux maisons dans lesquelles se déroulent ces soirées.
    Plus nous parlons, plus je découvre l’horreur que subissent plusieurs enfants dans cette région. Les enfants sont donc frappés, violés, humiliés (attouchements sexuels avec de la nourriture, qui aura par la suite pour effet de dégoûter X de tout aliment) et forcés de boire de l’urine et de manger des excréments, le tout étant parfois filmé.
    La région de Franche-Comté, à part Besançon, ne connait pas de grandes villes, les villages sont séparés par des champs, des forêts, ou des kilomètres de petites routes de campagnes. L’atmosphère est étrange et malgré la nature qui domine, l’endroit qui regroupe ces quelques villes : Bolandoz, Amancey, Ornans et Reugney, est lugubre.
    X est régulièrement attaquée par son grand frère, Y, qui la frappe et la viole dès qu’il en a l’occasion, avec ses copains, ou seul.
    La jeune fille est forcément troublée, terrorisée et ce qu’elle dit à propos d’elle est affreux : « Ce n’est plus mon corps, je veux juste mourir, il n’y a que les scarifications qui me calment. »
    Profondément marquée par ce qui lui arrive, la seule solution pour X de s’en sortir est de faire connaitre cette histoire et de la diffuser partout où nous le pouvons, car le bruit que produira cette histoire permettra sa protection.
    Janett Seemann
    Jérémy Léhut
    Source : 
    http://www.cineyrgie.nl/?id=3342

    (23/10/2012) - Alliance Vita, une association "pro-vie" manifeste à Besançon.
    Comme dans d'autres villes de France, l'association Alliance Vita a manifesté ce midi à Besançon pour s'opposer au mariage homosexuel et surtout à l'adoption d'enfants par  les couples homosexuels.
    Source : http://franche-comte.france3.fr/2012/10/23/alliance-vita-une-association-pro-vie-manifeste-besancon-124765.html

    (23/10/2012) De nombreuses personnes sont mises en garde à vue. 

    Le dossier traverse la France pour échouer en Charente Maritime. Une enquête menée antérieurement par Stan sur le cas de Sandrine Gachadoat sert de prétexte pour justifier de l'arrestation de Janett, de Jeremy, de Sandrine,  et d'autres, juste après la conférence d'Amancey et le départ des derniers soutiens. Les "autorités" avaient pourtant garanti que tout se déroulerait sans problèmes. En outre, Janett et Jeremy devaient de nouveau rencontrer le témoin le lendemain pour la filmer, et le député Laurent Louis était ouvert à une protection belge de ce témoin. Cette victime est adulte, et demeure donc libre de ses mouvements.

    Le message de Jessica X explique très bien les démarches de Stan Maillaud pour recueillir des témoignages d'enfants, et même apporter une conclusion choc à son reportage, une preuve ultime, un flagrant délit filmé de viol. Jessica x se dit préparée à se rendre imminente à la justice pour complicité d'association de malfaiteurs....

    Il serait très facile, pour quelqu'un de malveillant, en traitant le dossier d'un certain point de vue, ou individuellement, de présenter des héros comme une association de malfaiteurs préparant des rapts d'enfants... Mais une vision générale de cette affaire, très complexe montrent bien que Stan et ceux qui l'aident sont très gênants pour les hautes instances, et qu'un tel projet, révolutionnaire, ne pouvait se laisser aboutir...

    (24/10/2012) Un réseau de traite d'êtres humains démantelé, des arrestations à Besançon, Valdahon et Maiche.

    ACHAT ET VENTE DE FILLETTES DES BALKANS.
    Nancy. C’est une affaire hors du commun que viennent de résoudre les policiers du Doubs. Après des mois d’investigations sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Nancy, ils ont démantelé un incroyable réseau de traite des êtres humains. Avec le renfort de la police de l’air et des frontières, ils ont interpellé mardi sept suspects appartenant à une famille originaire des Balkans et installée sur les communes de Valdahon et Maiche.

    Au moment où ces arrestations avaient lieu dans le Doubs, d’autres membres de cette famille installés en Allemagne ont également été arrêtés par les policiers d’Outre-Rhin. Tous sont soupçonnés d’avoir participé à l’achat et la revente de fillettes. « Cette famille était structurée en réseau criminel et revendait les enfants exclusivement à des membres de sa communauté installés en France, en Allemagne ou en Belgique », indique le substitut du procureur de la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée), Grégory Weil.

    Selon une source proche de l’enquête, les enfants étaient achetés à leur famille en Macédoine ou au Kosovo pour 1 000 à 1.500 € et revendu 10.000 €. Toujours selon la même source, il pourrait s’agir, non pas d’un réseau de pédophilie ou d’esclavage, mais d’une coutume locale qui aurait été dévoyée.

    DEUX VICTIMES RETROUVÉES SAINES ET SAUVES.
    Toujours est-il que les enquêteurs ont retrouvé deux fillettes d’une douzaine d’années cédées comme de vulgaires objets. L’une a été découverte en Belgique, près de Gand. Elle se trouvait au domicile de trois personnes qui ont été arrêtées et qui sont en attente de transfert vers la France.

    Une seconde enfant a été retrouvée dans l’Allier, à Montluçon. Là encore, les acheteurs chez qui elle se trouvait ont été arrêtés et ils sont toujours en garde à vue.

    Les deux fillettes étaient saines et sauves. « Nous ne sommes pas dans une affaire d’actes de torture et de barbarie. Les victimes n’étaient ni attachées, ni blessés lorsque les policiers les ont trouvés. Elles ne portaient pas de trace de violences flagrantes. On n’en sait pour l’instant pas plus sur leur sort. On ignore notamment à quoi elles étaient destinées », explique Grégory Weil.

    L’audition des fillettes et les interrogatoires des suspects doivent permettre d’en savoir plus. « L’objectif du juge d’instruction et des enquêteurs est d’arriver à déterminer ce que les deux enfants ont subi exactement et combien il y a d’autres victimes », précise le substitut de la JIRS.

    Aujourd’hui et demain, à l’issue des gardes à vue, les suspects devraient être conduits au tribunal de Nancy afin d’être déférés devant le juge d’instruction en charge du dossier, Fabien Sarthe. Ils devraient être mis en examen pour « traite des êtres humains en bande organisée » et « association de malfaiteurs ». Ce qui leur fait encourir 20 ans de réclusion criminelle et trois millions d’euros d’amende.
    C. G.
    Source : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/10/25/achat-et-vente-de-fillettes-des-balkans

    (25/10/2012) - Charente-Maritime : un homme et une femme préparaient un rapt d'enfants.

    Ils ont été arrêtés mardi à Besançon et doivent être déférés ce jeudi après-midi au parquet de Saintes

    Un homme et une femme ont été arrêtés, mardi, à Besançon par les militaires de la section de recherche de la gendarmerie de Poitiers. Ils étaient suspectés d'être en train de préparer le rapt de trois enfants à Montendre, dans le sud du département de la Charente-Maritime. Un enlèvement qui pourrait être commandité par la mère de ces enfants qui aujourd'hui sont à la garde du père depuis la séparation du couple.

    Cette même mère de famille n'avait pas ramené sa fille et ses deux garçons, en décembre 2009, après un droit de garde. Un avis de recherche avait été lancé. Une association s'était même créée et s'était appelée "Pour le retour de Léa, Andy et Tony." Les deux personnes arrêtées font partie d'un groupe qui affirme lutter contre les réseaux pédophiles et la violence faite aux enfants dont le leader, Christian Maillaud, est en fuite après avoir été condamné à un an de prison pour soustraction d'enfant. 

    L'homme et la femme, compagne de Christian Maillaud, sont déferrées ce jeudi après-midi devant le parquet de Saintes. Une instruction judiciaire a été ouverte.  


    Source : http://www.sudouest.fr/2012/10/25/saintes-un-homme-et-une-femme-peparaient-un-rapt-d-enfants-860691-1531.php#xtor=RSS-10521769?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

    (25/10/2012) - Morkhoven / Suisse / France.
    L'affaire de la disparition soudaine de Janett Seeman et de Jérémy après leur action est éclaircie.
    Il avait été prévu que nos deux amis devaient participer, dans la foulée de leur première action, à une autre manifestation, mais c'était sans compter sur leur soudaine disparition sans laisser la moindre trace.
    Les enquêteur suisses et de Morkhoven découvrirent rapidement que les deux disparus se trouvaient en garde-à-vue à la Gendarmerie de Potiers où il y a quelques temps un dossier d'enquête officiel avait été ouvert sur base de l'enlèvement de mineurs dont on craignait qu'ils étaient destinés à une secte satanique en France, en raison d'informations inquiétantes collectées auprès des membres des familles des victimes.
    Au moment de leur première action, plusieurs mandats d'arrêt dans cette affaire circulaient déjà en France.
    Les équipes d'enquêteurs firent également le lien la semaine dernière avec des Albanais, contre lesquels des mandats d'arrêt avaient déjà été émis.
    La police était déjà entrée en action au moment où les activistes protestaient contre la disparition de Stan Maillaud.
    Tant les activistes que les participants à cette action furent placés sous surveillance par la Police qui elle-même faisait l'objet de l'attention soutenue des équipes de Morkhoven et de Suisse.
    Lors des entretiens diplomatiques à l'ambassade de France, il fut communiqué à Morkhoven que tout ceci se déroule dans le cadre d'une enquête judiciaire.
    Il fut également confirmé que Janett et Jérémy ont été arrêtés et que d'autres arrestations sont encore à prévoir.
    Un membre de la famille de Stan Maillaud a entre temps pris contact avec Morkhoven.
    Les équipes d'enquêteurs s'attendent à recevoir sous peu des éclaircissements autours de la disparition de Stan Maillaud lui-même.
    De nouveaux contacts auront lieu demain entre les représentant de la France et ceux des groupes de Morkhoven et de Suisse à la frontière belgo-française.
    Source : Facebook live.

    (25/10/2012) - Un réseau international de traite d'enfants démantelé.
    Ils achetaient les fillettes en Macédoine ou au Kosovo, pour 1 000 ou 1 500 euros, et les revendaient pour 10 000. Sept suspects d'une même famille originaire des Balkans ont été interpellés mardi à Nancy (Meurthe et Moselle) après des mois d’investigations sur commission rogatoire d’un juge d’instruction. Avec le renfort de la police de l’air et des frontières, les policiers du Doubs ont ainsi démantelé un réseau de traite d'êtres humains.

    Selon l'Est républicain qui révèle l'affaire, d’autres membres de cette famille installés en Allemagne ont été arrêtés par les policiers d’Outre-Rhin. «Cette famille était structurée en réseau criminel et revendait les enfants exclusivement à des membres de sa communauté installés en France, en Allemagne ou en Belgique», explique le substitut du procureur de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS), Grégory Weil. En France, l'antenne de la police judiciaire de Besançon ainsi que les enquêteurs de la Police aux frontières (PAF) sont intervenus dans le Doubs, à Besançon, Valdahon et Maiche, où résidaient les membres de la famille suspectée.

    Une « coutume locale »

    Or plutôt qu'un réseau de pédophilie ou d’esclavage, il pourrait tout simplement s'agir... d'une coutume locale. L’audition de deux fillettes d'une douzaine d'années retrouvées saines et sauves ainsi que l'interrogatoire des suspects devraient permettre d’en savoir plus. «L’objectif du juge d’instruction et des enquêteurs est d’arriver à déterminer ce que les deux enfants ont subi exactement et combien il y a d’autres victimes», précise le substitut de la JIRS. Mais visiblement «nous ne sommes pas dans une affaire d’actes de torture et de barbarie. [...] On ignore à quoi elles étaient destinées», précise Grégory Weil.

    L’une a été découverte en Belgique au domicile de trois personnes arrêtées. L'autre à Montluçon dans le centre de la France. Les «acheteurs» sont toujours en garde à vue. La quinzaine de suspects seront bientôt déférés devant le juge d’instruction de Nancy en charge du dossier, Fabien Sarthe. Ils encourent 20 ans de réclusion criminelle et trois millions d’euros d’amende pour «traite des êtres humains en bande organisée» et «association de malfaiteurs».

    LeParisien.fr Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-reseau-de-traite-d-enfants-demantele-dans-le-doubs-25-10-2012-2264653.php

    (26/10/2012) - Un groupe spécialisé dans les enlèvements d'enfants démantelé.
    Quatre personnes, arrêtées respectivement à Besançon, Agen et dans le sud de la France, ont mises en examen pour un projet d'enlèvement d'enfants. Trois d'entre elles faisaient partie d'un groupe destiné à "enlever des enfants", selon le procureur de Saintes. Un suspect est en fuite.
    Divorces conflictuels, séparations douloureuses, et âpres batailles pour la garde des enfants : bien souvent, lorsqu'un couple éclate, les plus petits deviennent les otages de la guérilla que se livrent leurs parents. Un bras de fer qui peut, parfois, aller très loin... jusqu'à l'enlèvement de l'enfant par l'un de ses parents. Apparemment, c'est un petit groupe destiné à aider certains parents à enlever leurs propres enfants qui a été démantelé cette semaine.

    En tout, quatre personnes ont été mises en examen et écrouées jeudi soir à Saintes, en Charente-Maritime. Elles sont accusées "d'association de malfaiteurs en vue de la préparation d'enlèvement de mineurs". Elles avaient été arrêtées deux jours plus tôt par les gendarmes, respectivement à Besançon, Agen et dans le sud de la France.

    Les enfants déjà approchés début septembre

    Parmi ces quatre suspects se trouvent notamment trois membres d'un groupe autonome qui "se constitue à la demande de parents pour enlever des enfants", a expliqué le procureur de Saintes, Philippe Coindeau. Y figure en particulier une femme d'origine allemande qui change sans cesse de domicile. La quatrième personne arrêtée est la mère de trois enfants qui vivent à Montendre, en Charente-Maritime, avec leur père. En novembre 2009, elle avait déjà enlevé ses enfants. Elle avait alors été incarcérée avant d'être libérée sous contrôle judiciaire en avril 2011. Au moment de son arrestation à Agen, elle aurait, soupçonnent les enquêteurs, orchestré un nouveau projet de rapt.

    Les enquêteurs, qui travaillent sur ce dossier depuis un mois, recherchent d'autres personnes dont un homme, actuellement en fuite et qui a déjà été condamné pour des faits d'enlèvement d'enfant à l'étranger. L'enquête aurait notamment prouvé que les enfants ont été approchés début septembre par un couple, dont la femme d'origine allemande, et que le groupe possédait l'emploi du temps complet des mineurs.
    Source : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/un-groupe-specialise-dans-les-enlevements-d-enfants-demantele-7609109.html

    Voici la réponse que je leurs est adresser :
    Rechercher Stan Maillau, Janett Sherman et Jérémy, dans le sud c'est la maman des enfants, vous allez voir la pilule rouge de Matrix...
    Oui, ce sont des gens qui élèvent des enfants..., des mains de sectes pédophiles et l'obligation de protéger un enfant?
    Le témoignage des enfants est explicite jusqu’à la mise à mort d'autres enfants???
    Mais bon, tout le monde s'en fou de cela!
    Les enfants, de la chair à pervers...
    Mais quand vous allez regarder du côté obscur?
    J'en dors plus la nuit, tous ces enfants entre leurs mains...
    Ma conscience m'oblige à aller les enlevés.
    La loi m'oblige à aller les enlevés...
    La justice va rendre les enfants au père?
    Aller comprendre ? Mais surtout n’allez pas dire que ce sont des kidnappeurs…

    RRR 04
    En ces temps ravageur pour les enfants, nous avons avec plusieurs amis créer la tournée "Notre cause est noble, pas la vôtre" …
    Impliquer dans le monde obscur de la pédocriminalité, avec la disparition de Stan Maillaud et l’enlèvement de la voie publique de nos amis Janett et jérémy, nous avons décider avec dj'ip vidéo jockey des premiers plateaux et Didier El Dislokey, de faire une tournée dont tous les cachets serons reverser pour la défense de nos activistes anti-pédocriminels.
    "Notre cause est noble, pas la vôtre"
    Infopromotion : 0675307556

    RRR 04

    (26/10/2012) - La compagne de Stan Maillaud mise en examen et ecrouée à Saintes.
    Janett Seemann, l'épouse de Stan Maillaud, a été mise en examen et écrouée à Saintes pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'enlèvement de mineurs". Le 20 octobre, elle manifestait à Amancey.

    AFPPublié le 26/10/2012

    Trois autres personnes ont également été mises en examen et écrouées jeudi soir à Saintes en Charente-Maritime. Ces quatre personnes avaient été arrêtées mardi à Besançon, Agen et dans le sud de la France par les gendarmes. Parmi eux figure un homme de la mouvance de Stan Maillaud, originaire de Dijon et soupçonné d'avoir tagué la façade du tribunal de Besançon dans la nuit du 14 au 15 octobre 2012, selon la même source.
    Parmi elles, se trouve la mère de trois enfants qui vivent à Montendre (Charente-Maritime) avec leur père. Elle est soupçonnée d'avoir orchestré ce nouveau projet avant son arrestation à Agen.
    En novembre 2009, elle avait déjà enlevé ses enfants ce qui lui avait valu d'être incarcérée avant d'être libérée sous contrôle judiciaire en avril 2011.
    Les trois autres personnes appartiennent à un groupe autonome qui "se constitue à la demande de parents pour enlever des enfants", a expliqué le procureur de Saintes, Philippe Coindeau. Il s'agit notamment de Janett Seemann et de l'un de ses amis. Tous deux ont été interpellés mardi à Besançon, a indiqué la gendarmerie.
    Mme Seeman est la compagne de Christian Maillaud, dit Stan, qui a "disparu" le 22 septembre en prenant la fuite à travers champs vers Amancey (Doubs)
    en laissant ses papiers d'identité entre les mains des gendarmes qui contrôlaient fortuitement son véhicule, a indiqué le parquet de Besançon.
    M. Maillaud, un ancien gendarme de 44 ans qui dit lutter contre les réseaux pédophiles, a déjà été condamné pour des faits d'enlèvement d'enfant à l'étranger. Il est sous le coup d'un mandat d'arrêt depuis sa condamnation à un an de prison pour "soustraction d'enfants" par le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales), en avril 2009, précise le parquet de Besançon.
    Il y a une semaine, Mme Seemann a réuni, pour une conférence de presse, une cinquantaine de personnes à Amancey (Doubs) pour alarmer l'opinion sur la disparition de son compagnon, a indiqué la gendarmerie.

    L'enquête aurait notamment prouvé que les enfants ont été approchés début septembre par un couple et que le groupe possédait l'emploi du temps complet des mineurs.

    Source : http://franche-comte.france3.fr/2012/10/26/la-compagne-de-stan-maillaud-mise-en-examen-et-ecrouee-saintes-131243.html

    (26/10/2012) - Cortex dénonce un complot contre stan maillaud sa femme et ses amis !!!

    (27/10/2012) - Message à diffuser.
    Categories: mobilisations Tags: 
    Le plus largement possible, par mail, courrier, tract, sur les blogs, sites, réseaux sociaux, aux médias, aux élus, à tout le monde!
    Madame, Monsieur,
    AUJOURD’HUI, EN FRANCE COMME DANS D’AUTRES PAYS, DES RESEAUX PEDOCRIMINELS ENLEVENT, VIOLENT, TORTURENT ET ASSASSINENT DES ENFANTS EN TOUTE IMPUNITE, CAR LA JUSTICE COMPLICE PROTEGE LES COUPABLES ET EMPRISONNE LES DEFENSEURS DES ENFANTS !
    Janett Seemann, compagne de Stan Maillaud disparu le 22 septembre 2012,
    a initié une association de fait, ” les amis de Stan Maillaud”, lors du
    premier rassemblement européen contre la pédocriminalité en réseau tenu
    le 20 octobre 2012 à Amancey, unissant nombre d’activistes  luttant
    contre une justice corrompue dans  la grande majorité des affaires
    reliées à ces réseaux extrèmement bien organisés et très étrangements
    protégés. Ces activistes luttent  à contre courant  de “l’objectivité”
    des médias conventionnels porté sur ces affaires.
    Une semaine est passée, la justice a maintenant emprisonnée Janett
    Seemann et Jérémy Léhut à Saintes, sur des fondements douteux, la
    justice montrant une nouvelle fois son refus de prendre en considération
    la non assistance à personne en danger. La situation devient de plus en
    plus critique et alarmante. Seule une mobilisation massive des médias
    alternatifs et des collectifs militants permettra la vérité de se
    dévoiler au grand jour.
    Nous appelons à une mobilisation générale de tous les citoyens concernés
    et écoeurés par cette “justice” .  Nous vous remercions de relayer cet
    appel et d’inviter vos contacts à se mettre en relation avec “les amis
    de Stan Maillaud”, et de s’inscrire à la newsletter du blog
    http://lesamisdestanmaillaud.wordpress.com/afin de créer une association
    loi 1901, ainsi que de préparer les évènements et l’organisation à venir. .
    Cette cause a besoin de TOUS.
    Vous remerciant par avance pour votre intérêt et soutien,
    collectif “les amis de Stan Maillaud”
    site officiel de Stan Maillaud et Janett Seemann :
    http://smrrr.wordpress.com
    nous suivre sur Facebook : http://www.facebook.com/LesAmisDeStanMaillaud
    sites activistes  :
    http://www.pedopolis.com/
    http://www.cineyrgie.nl
    http://enfantsjustice.wordpress.com/  /
    http://www.facebook.com/Enfantsjustice
    http://affairesfamiliales.wordpress.com/
    http://legion-5-9.blogspot.fr/2012/10/opstanmaillaud-amancey.html
    http://comitecedif.wordpress.com/
    http://dondevamos.canalblog.com
    http://www.scoop.it/t/stan-maillaud-enqueteur-et-resistant-francais

    (27/10/2012) - Association pour la réhabilitation et la révision du procès de Stan Maillaud -
    "Les Amis de Stan Maillaud"
    rejoignez les réseaux de l'honneur

    Site Web:
    Facebook:

    (28/10/2012) - Halloween pour la Cause.
    A faire tournée...
    Je joue en mix live les bénéfices sont pour RRR
    1er concert Mercredi soir à partir de 19 h00 Au Bar l'Etape 04120 Castellane.
    Voici le film...
    Dites moi quoi?
    RRR
    "Notre cause est noble pas la votre"

    (28/10/2012) - #OpTorLoïc.
    Nombre d’entre vous dispose d’une copie du fameux carnet de Jérémy, accompagnée d’une consigne de confidentialité absolue.

    La 12° page expose le coeur de l’enquête .

    Si Dimanche soir 28 Octobre 2012 à Minuit, l’ensemble des prisonniers de l’affaire Stan Maillaud n’a pas été libéré, même les plus discrets, la consigne de confidentialité est levée pour cette 12° page.

    Après, libre à chacun selon sa conscience de partager cette page avec des personnes de confiance, mais comptez que la victime citée (entre autres) est en ce moment même en danger de mort immédiat.

    Pour la suite, munnissez vous de ces 2 petits logiciels très simples et apprenez à vous en servir:

    TOR: permet de surfer anonymement: https://www.torproject.org/
    Aide sur le soft :
    http://legion-5-9.blogspot.fr/2012/05/comment-etre-anonyme-sur-internet-avec.html

    LOIC: Permet de saturer une adresse web par l’envoi de millers de réquètes: http://sourceforge.net/projects/loic/
    Aide sur Loïc :
    http://legion-5-9.blogspot.fr/2012/02/utiliser-loic-sur-windows.html

    Si aucune preuve de liberté des prisonniers n’est donné avant Minuit, tirez-en les conclusions.

    Si aucune consigne ne tombe après, organisez vous selon vos réseaux de confiance habituels pour partager la page 12, et découvrir TOR/LOIC.

    Version caviardée de la 12° page:


    (29/10/2012) - Le dernier témoin.
    Voici le témoignage de celui que nous connaissons comme le brave des braves, celui qui offrit l'hospitalité aux militants privés de Stan, reconnu par ceux qui étaient à Amancey comme étant l'homme à la canne... : celui aussi qui sonna l'alerte à la disparition.
    Je découvre le monde caché des artisans de la sécurité de nos enfants. Quand la justice et le pouvoir exécutif sont incapables de protéger une victime ou que ceux-ci sont corrompus ce sont eux qui interviennent !
    Non je ne parle pas de fiction. Cela existe réellement en France et ailleurs.
    Si déjà cette vérité vous est difficile à concevoir vous pouvez arrêter ici !

    Vous en voulez un peu plus alors sachez que je n'ai pas de grandes connaissances de ces affaires et afin de rester objectif et ne pas sombrer dans des spéculations rocambolesques je m'y refuse. ce qui suit n'est que le récit des derniers jours.

    Dans mon fil d'actualité je lis, un "SOS Stan Maillaud" concernant un résistant qui menait une enquête sur un réseau criminel sur le secteur de Besançon. Étant sur mon secteur je ne peux que me sentir concerné. L'information ne me suffisait pas et j'ai cherché le lien de son site RRR qui n'était qu'un blog. Là je peux lire que Janett, sa compagne, donne quelques nouvelles. Stan alors qu'il devait recueillir le témoignage d'une victime subit un contrôle de la gendarmerie juste avant le village. Hors de question qu'il parte en prison car la justice lui aurait mis sur le dos l’enlèvement d'un enfant alors qu'il le mettait en sécurité de son père, le bourreau. Évidement pour ce que j'en lis je pense qu'effectivement cela était justifié qu'il soit condamné. Mais pas du tout ! renseignements pris il ne s'agit que de mettre à l'ombre un élément gênant. Pour preuve, la mère, la grand mère étaient avec l'enfant et celui-ci chez une magistrate. Les trois femmes n'ont pas été inquiété, toute les charges portées à l'encontre de Stan.

    Quelques jours se passent et je vois car je veillais à en connaitre la suite.

    Un avis de Janett demandant au plus de monde d'être présent à ses coté alors qu'elle viendrait à Amancey pour demander des comptes à la gendarmerie. Gendarmerie qui avait procédé à une battu renonçant à hélicoptère pour cause de brouillard.

    Comme je suis handicapé mais capable d'aider un peu, je me suis immédiatement proposé par mail d'accueillir des personnes afin de favoriser leur venue mais aussi de garder des enfants si des parents souhaitaient s'y rendre. Après tout c'était mon métier avant d'être malade ! Elle me répond qu'elle veut bien profiter de mon hospitalité.

    Arrivée le jeudi, elle s’installe avec Jérémy. je mets à disposition tout ce que je peux du couchage aux peu de vivres que j'ai mais aussi téléphone pour tous les appelles internationaux etc...
    Très vite Janett me fait part de sa gratitude car personne ne fait jamais ça. ce qui est bien dommage !
    L'organisation seule chaotique car au final rien ne semble prêt même si nos amis belges semble s'en préoccuper aussi.
    Je prose alors les services d'un ami qui je pense peut faciliter l’obtention d'autorisation et d'info sur Stan. Comme je le pensais il s’exécute avec une grande efficacité.
    De mon coté je suis resté un peu en retrait ne prenant que les infos importantes car je ne veux pas les gêner.
    Une fois tout réglé pour le samedi et avoir eu du capitaine des RG la garantie d'une entrevue lundi avec le préfet, elle confirme le lieu de rendez-vous.
    Arrive le Samedi 20 octobre, dans une forme plus qu’exceptionnelle je vais même jusqu'à Besançon chercher une militante puis nous voilà partis pour Amancey.
    Entre temps Janett à rencontrée le lieutenant colonel Burnet. Et semble-t-il qu'ils aient convenu d'une rencontre avec la victime, témoin, du secteur afin d'entendre officiellement son témoignage et de la mettre sous protection. Mon cher ami en plus de sécuriser l’événement s'est proposé d'assurer la protection de cette jeune femme. Malheureusement elle refuse de venir car elle est apeuré. Depuis leur dernière entrevue, elle serait même retournée voir les gendarmes. Sans pour autant que cela ne change quoique ce soit !
    La conférence se passe et je vous invite à voir les vidéos sur le site
    http://www.pedopolis.com/blog/stan-maillaud-amancey-20-octobre-2012.html

    Une fois fini nous avons échangé avec le groupe un verre puis un repas. La chaleur humaine des ces gens m'a réconcilié avec le genre humain. j'en ai un peu bavé physiquement mais cela en valait le coup. Nous avons, au retour, fait un convoi de 6 voitures puis 3 ou 4 nous ont rejoint arrivé à Valdahon. Nous avons rempli la maison avant de nous quitter le lendemain.

    Tout c'était bien passé et le sentiment d'insécurité que ressentait Janett et son équipier Jérémy me semblait un peu exagéré. Sans pour autant porter de jugement car l'expérience était de leur coté je trouvais que tout était sous contrôle.

    Seulement le lundi le capitaine commença par refuser l'entretien avec le préfet puis il rencontra Janett et Jérémy dans le café belle vue de Valdahon. Là le malin ne chercha qu'à soutirer des information sur le réseau pédocriminel qui sévissait sur le secteur sans pour autant en échange ne serait ce que garantir que ces information seraient exploités. il s'est présenté comme un journaliste de l'état ne s'occupant que d'informer l'état des tout ce qu'il pouvait... Vexé il était parti avec sa collègue vivement.

    Depuis Janett mit tout en œuvre pour mettre en route la procédure judiciaire qui réhabilitera Stan, s'il est bien vivant et en fuite.

    La victime fini par contacter Jérémy puisque c'est avec lui qu'elle traita durant des mois pour l'informer des soirées et des déroulements, le tout se faisant avec précaution. Elle demanda à rencontrer SEUL Janett et rien qu'elle pas Jérémy. Janett n'étant pas sereine pensait qu'éventuellement la victime ayant été trop exposée s'était finalement résolue sous la pression du réseau criminel à retourner sa veste et tendre un piège. Elle demanda à mon ami d'assurer sa sécurité car elle ne pouvait pas lâcher cette personne si ce n'était pas le cas !

    Je ne peux en dire plus car depuis hier mercredi 23 octobre 2012 à 11h je n'ai de nouvelles de personne. Ni Janett ni Jérémy ne sont rentré à la maison alors qu'ils n'allait que sur Besançon à un rassemblement Alliance pour la protection de l'enfance qui n'était qu'un mouvement contre l'adoption des couples homosexuels.
    Que s'est-il passé ?

    Depuis, après avoir remué les différents officiers de gendarmerie ainsi que les journalistes de l'Est Républicain et de France 3. La seule information que j'ai venant de l'Est républicain de Besançon c'est qu'une interpellation de deux personnes directement par les gendarme de Poitiers a eu lieu car, semble-t-il qu'une opération aurait été en préparation pour mettre à l’abri un enfant victime.

    Toujours est-il que ce sont trois personnes qui ne donnent pas signe de vie Janett Seemann, Jérémy et mon ami...
    Y.R.
    Souce : 
    http://cineyrgie.be/?id=3355

    (29/10/2012) - Soutiens Jérémy Lehut. 

    (29/10/2012) - Johan Livernette sur l'affaire Maillaud, incarcération de Janett seemann et Jérémy Lehut.


    Entretien intégral: "La Vérité qui rend Libre V"Pour écrire à Jérémy Lehut (Djé lePeuple), actuellement en préventive à la Maison d'arrêt de Saintes:Maison d'Arrêt - 59 bis rue Arc de Triomphe - BP 311 - 17107 Saintes CedexPas de confirmation sur l'endroit ou est détenue Janett Seemann.(Probablement au même endroit)Capacité d'accueil à la Maison d'arrêt de Saintes81 places.•quartier hommes majeurs : 76•quartier femmes majeures : 5TéléphoneStandard : 05.46.92.18.04

    Source : http://www.pedopolis.com







    (01/11/2012) Un communiqué réjouissant nous est parvenu aujourd’hui.

    « Plus de raison de se préoccuper de l’activiste des droits de l’enfant Stan Maillaud ! Les gens qui se sont inquiétés durant des semaines à propos de l’activiste français des droits des enfants Stan Maillaud disparu sont informés qu’il n’y a plus de raison de s’inquiéter. L’enquête de recherche de Stan a été terminée il y a quelques heures avec succès par les équipes de Morkhoven et de la Suisse. Étant donné qu’il existe également un mandat d’arrêt contre Stan, aucune autre information ne sera transmise. Nous remercions tous ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, apporté leur aide pour retrouver Stan. »

    Marcel Vervloesem


    (02/11/2012) - Stan is alive : communiqués de Marcel Vervloesem et de Patrick Vanden Berghe.
    Stan est vivant. Aussi bien le Morkhoven que Cineyrgie peuvent le confirmer.

    Nous avions promis le silence sur les ondes de Cineyrgie, quant à l’évolution des recherches entreprises d’une part par la nouvelle équipe d’enquêteurs déléguée par le Morkhoven sur Poitiers, d’autre part par le collectif suisse qui s’occupe de l'affaire Stan Maillaud depuis début octobre.
    La nouvelle équipe du Morkhoven avait adopté une stratégie différente de celle choisie sur Amancey, qui avait pour mission de faire le plus de bruit possible en vue de renforcer la protection de Janett par la population et par la presse : celle du secret absolu.

    Dans ce contexte du compartimentage qui constitue la règle d’or des succès du Werkgroep Morkhoven, le silence radio reste encore toujours de mise, en raison par ailleurs d’une situation très délicate qui sera expliquée et publiée en fin de parcours.

    Je ne donnerai donc pas davantage d’informations sur l'évolution rapide des événements, mais je rassure l’entourage de Stan : les nouvelles sont bonnes.

    En ce qui concerne Cineyrgie, un premier appel est venu de l’île de la Réunion hier matin, que j’ai publié cette nuit : la gendarmerie locale a confié à la maman de Stan, que ce dernier se trouve « logé chez eux ». D’après une autre de nos sources en France, Stan est vivant.

    Au nom du Morkhoven, qui marque un exploit de plus, Marcel vient de publier un premier message codé sur son mur :

     « Morkhoven / Zwitserland . Bericht.

    Géén reden tot ongerustheid meer over kinderrechtenactivist Stan Maillaud ! De mensen die zich wekenlang ongerust hebben gemaakt over de vermiste Franse kinderrechtenactivist Stan Maillaud wordt gemeld dat er géén reden meer tot ongerustheid is. Het opsporingsonderzoek naar Stan is een paar uren geleden met succes afgesloten door de teams uit Morkhoven en Zwitserland . Gezien tegen Stan ook een arrestatiebevel loopt worden er geen verdere details hierover vrij gegeven . Wij danken eenieder die op een of andere wijze hulp en bijstand heeft verleend om Stan terug te vinden.
    Einde bericht.
    Marcel. »

    En l’absence de Mireille Lefoin, la traductrice de Cineyrgie, en voici ma rédaction en français. Elle reste volontairement laconique pour le moment :

    « Morkhoven / Suisse. Communication.

    Il n’existe plus aucune raison de s’inquiéter sur le militant des droits de l’enfant Stan Maillaud !

    Aux personnes qui se sont fait du souci pendant des semaines sur l’activiste français disparu Christian Maillaud, nous annonçons qu’il n’existe plus aucun motif d’inquiétude. L’enquête qui concernait la recherche de Stan, vient de se voir clôturée il y a quelques heures par les deux équipes déléguées par le Morkhoven et par la Suisse.

    Etant compris qu’un mandat d’arrêt continue à s’exercer à charge de Stan, il ne sera livré aucun détail à ce sujet.

    Nous remercions tous ceux qui ont accordé leur aide et leur soutien pour retrouver Stan.

    Fin de la communication.

    Marcel. »

    En raison d'une interprétation approximative du message en néerlandais de Marcel, il vient cependant de s'annoncer sur Facebook que Stan est libre. Après une coordination des informations que détiennent Marcel et Patrick à partir de sources différentes, nous ajoutons ensemble que Stan se trouve en ce moment en détention.

    L’information qu’il est vivant, est absolument confirmée.

    Voilà qui fera plaisir à Colette Maillaud, à Janett, à Jérémy et à tous les autres, en ce jour des... morts.

    Patrick Vanden BERGHE
    Source : http://www.cineyrgie.nl/?id=3359

    Pour notre part nous attendrons encore quelques jours afin de vérifier l'information.
    Ne vous démobilisez pas il y a encore Janett et Jérémy...

    (02/11/2012) Mise à jour du collectif Les Amis de Stan Maillaud.

    « Pour répondre à vos nombreux commentaires, et aux doutes légitimes quant à la validité de l’information, nous pouvons dire que celle-ci vient bien de Marcel, nous l’avons eu au téléphone (à moins qu’un robot du gouvernement ne réponde à sa place au téléphone !). Il y a eu en effet des éléments qui paraissent contradictoires quant au fait de savoir s’il a été arrêté ou non ; cela est dû en partie au problème de langage avec Marcel (qui parle très peu le français), et au fait que les groupes belges et suisses ne semblent pas vouloir dévoiler toutes leurs informations, ce qui est compréhensible dans ce genre d’affaire.


    À l’heure actuelle, il semble donc que Stan soit incarcéré, même si c’est encore à mettre au conditionnel. Comme vous tous, nous attendons une confirmation définitive pour être fixés, même si le fait que Stan soit en vie paraisse d’ores et déjà assuré (ce qui est tout de même le principal !). »




    (13/11/2012) Jéremy Lehut (Djé le peuple) est libre !

    Message posté aujourd'hui sur son facebook.
    Jérémy Lehut est bien sorti de prison aujourd'hui, Mardi 13 Novembre 2012

    N'oublions pas que d'autres y sont encore, continuons à penser à eux.
    Site Web: http://souverainete-du-peuple.blogspot.fr/
    Chaine Youtube: http://www.youtube.com/channel/UCFZkDNxG3BO7QFHI6oMa83g/videos?flow=grid&view=0
    Page Facebook: https://www.facebook.com/dje.lepeuple?ref=ts&fref=ts

    (11/12/2012) Christophe Borja est Libre !

    Mardi 11 Décembre 2012, la libération de Christophe est confirmée, il va pouvoir passer les fêtes de fin d'année en famille.  Enfin une bonne nouvelle. Tof était emprisonné à Rochefort depuis le 23 Octobre 2012, depuis son arrestation dans le cadre de la très complexe et ténébreuse affaire Stan Maillaud / réseau pédo-satanique du Doux / reportage "les réseaux de l'horreur n°2" / Sandrine Gachadoat ...(Lire un résumé de l'affaire). Bienveillant, il a été traité comme un criminel ...

    Nous n'avons pas d'avantage de nouvelles à communiquer, c'était juste un petit mot pour marquer le coup, et souhaiter à Christophe un bon retour à l'air libre :-)

    (09/02/2013) - LIBÉRATION DE JANETT !!!!

    Janett Seemann est LIBRE ! 9 Février 2013
    Mais elle a interdiction d’entrer en contact avec Stan MAILLAUD, Sandrine GACHADOAT, Jérémy LEHUT, Christophe entre autres !
    Elle n’a pas le droit d’utiliser internet et de parler de pédophilie.
    Elle n’a pas le droit d’être sur le territoire français !
    Elle tiens à remercier tout ceux qui l’on soutenu !

    Bien entendu il va falloir affronter le futur procés !


    Qui est Janett Seemann ?


    Militante Allemande Anti-pédophilie

    Compagne de Stan Maillaud

    Jannett Seemann a écrit cette lettre à Angela Merkel et diffusé deux vidéos sur internet en 2008. Merci à elle pour son courage d’avoir dénoncé les faits qu’elle avait découvert au péril peut-être de sa propre vie…

    Traduction réactualisée (merci pour le coup de main!) d’une vidéo de Janett :

    Dénonciation d’un crime contre l’humanité

    Demande d’intervention

    Chère Dr. Merkel, Chancelière au Bundestag ,
    Permettez-moi de me présenter à vous brièvement: je m’appelle Janett Seemann, j’ai 29 ans, je suis originaire de l’Allemagne de l’Est et je suis animatrice sportive.
    La protection de nos enfants, en particulier contre les actes d’abus sexuels et de pédocriminalité, me touche au plus haut point, suite à une expérience personnelle dramatique dont j’ai été le témoin en France.
    J’ai réalisé à cet égard un rapport sur la criminalité sur les enfants en Europe. Ce rapport est destiné pour l’instant à la diffusion sur Internet et par toutes  les voies de communication possibles. Mon expérience par rapports à ces dossiers, et ma conscience morale et civique, m’obligent à ne pas attendre que le film soit terminé et à diffuser le sérieux de la situation publiquement et sans délai.
    Savez-vous que, il a déjà dix ans, plus de 2.100 enfants disparaissaient par année en Allemagne et qu’ils n’ont toujours pas été retrouvés à ce jour ?
    Savez-vous que nos institutions policières et judicaires ne recherchent pas sérieusement les enfants disparus ?
    Savez-vous où ces enfants disparaissent ?
    Savez-vous qu’il existe en Europe des réseaux qui sévissent aussi en Allemagne, lesquels réseaux kidnappent, vendent, et prostituent des enfants et les livrent à des barbares qui abusent d’eux, qui les torturent et les assassinent?
    Je ne pense pas que vous ayez connaissance de ces horreurs. J’ai découvert par moi-même la réalité effrayante de mon rapport. Une horreur qui concerne tous les hommes et toutes les femmes en Allemagne et en Europe.
    Mais pourquoi le peuple n’est-il pas prévenu?
    De plus, pour des raisons obscures, beaucoup de nos autorités font barrière dans toute l’Europe afin de bloquer l’accès à ces informations au peuple, sur la réalité de ce qu’il se passe ici.
    Beaucoup de nos autorités utilisent leur position pour empêcher les médias de répandre ces informations. Et, pire encore, elles leur communiquent de fausses données pour que notre attention soit dirigée vers les réseaux sur Internet. Quelques-unes de nos autorités ont été manipulées sans le savoir dans cette direction.
    Mais ce n’est pas Internet qui kidnappe, vend, torture, abuse et tue les enfants! Ce n’est pas Internet qui fait les photos de toutes ces actions horribles et qui tourne des films! Ces films, dits “snuff-movies”, sont vendus sous le manteau à des prix astronomiques. Ils sont destinés à des projections privées dans des cercles privés et concernent des personnes qui ont la possibilité de payer de telles sommes.
    Pour quelles catégories de personnes, pour quelle catégorie sociale ces performances terribles sont-elles certaines ? Pourrait-il s’agir de personnalités puissantes, respectées et influentes de notre société ? Chaque enfant abusé, torturé et tué de cette manière rapporte une fortune aux réseaux. Quelle relation pouvons-nous établir entre cette fortune et le comportement de nos représentants ?
    Les réseaux possèdent en outre le pouvoir et le contrôle sur l’information, afin que nous ne posions pas de questions et que nous ne connaissions pas la vérité. Pourquoi existe-t-il un unique et puissant courant de pensée qui consiste à tout nous masquer de cette terrible réalité ? Un courant de pensée qui nous interdit d’en voir trop et qui écrit encore et toujours sur les réseaux internet pédophiles? Il s’agit quand même d’abus les plus cruels, de tortures les plus terribles et de meurtres ! L’Internet est virtuel et se trouve seulement à la fin de la chaîne des véritables souffrances de ces enfants.
    Nous avons d’une part, au cœur de nos institutions juridiques et politiques, des personnes qui ont intérêt à diffuser des informations incorrectes, qui ne sont que de la propagande. Par conséquent, ils couvrent des membres, des complices et/ou des clients de ces réseaux. D’autre part, nous avons des personnes dans nos institutions juridiques et politiques dont la bonne foi a été utilisée, de même que celle du peuple allemand en entier.
    C’est si simple, car comment le peuple allemand pourrait-il croire en une telle horreur, en cet holocauste ? (….) Nous sommes régulièrement les victimes d’une propagande terrible ! Cette propagande vient de nos autorités. L’Allemagne se fait, par cette propagande, les complices d’un crime contre l’humanité.
    Concernant la terreur des enfants.
    Ce réseau agit dans l’obscurité. Il est très organisé et semble bénéficier de la bienveillance de l’État, qui permet ainsi  la continuation et l’aggravation de ces crimes. Kidnapping, abus, tortures et meurtres en masse –  il s’agit de Crime contre l’Humanité. C’est le travail du crime organisé.
    L’activiste belge pour les droits de l’homme, Marcel Vervloesem a conduit de nombreuses investigations. Au cours de l’une d’entre elles, il a retrouvé la trace de Manuel Schadwald, le jeune Allemand kidnappé. Ses recherches l’ont finalement conduit à découvrir l’incroyable en 1998. Cet homme a livré la preuve de l’existence d’un réseau international au monde entier. Un réseau par lequel les enfants sont enlevés, prostitués, abusés, torturés et assassinés.
    Marcel Vervloesem a apporté la preuve formelle de l’inimaginable par 21 CD-ROM qu’il a saisis au cours de son enquête à Zandvoort (Hollande). Ces CD ROM centralisent environ 100.000 documents. Il s’y trouve principalement des photos, mais aussi des films, avec des enfants et même des bébés mis en scène. Il s’agit de la mise en scène de poses suggestives pour les pédophiles, de sévices, de viols, de tortures et de meurtres, et d’innombrables autres actes de barbarie.
    Le jeune Allemand, Manuel Schadwald, est également sur un CD-ROM, entouré de plus de 83.000 enfants différents. Ces enfants sont identifiables, ainsi que les criminels. Les autorités allemandes ont été informées au plus haut niveau en 1998 par des preuves sous la forme de CD ROMS. (….)
    L’Allemagne n’a rien fait pour identifier ces enfants.
    L’Allemagne n’a rien fait pour identifier les criminels.
    L’Allemagne n’a rien fait pour neutraliser le réseau.
    L’Allemagne n’a rien fait pour arrêter ce crime contre l’humanité ou le condamner.
    Tous les autres Etats européens ont également été avertis de la même manière et confrontés à l’évidence.
    Eux non plus, n’ont pas réagi correctement.
    La Belgique est même allée jusqu’à poursuivre Marcel Vervloesem en justice : il a été inculpé sous le motif d’avoir apporté tout ce matériel à la justice! Inculpé pour avoir créé une affiche avec quelques photos du CD-ROM et pour l’avoir distribuée afin d’alerter l’opinion publique!

    La Cour de cassation belge décidera le 24.06.2008 d’une peine de une à quatre années de prison avec libération conditionnelle ou non. Le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen ont également été pris dans ce dossier à compléter. Il a été décidé d’organiser des réunions au niveau européen pour discuter de la question. Assez bizarrement, on n’évoquait pas les vraies questions. On a parlé seulement  de la pédophilie et de la lutte contre les réseaux Internet. Aucune parole, aucun document ou texte juridique ne fait référence à la torture et à l’infanticide.
    Et ce depuis les dix dernières années!
    (….) Dix années pendant lesquelles ce comportement irresponsable de la persistance et l’exacerbation de ces horribles crimes contre nos enfants a été admis. Dix années au cours desquelles l’Allemagne a été complice d’un crime contre l’humanité. L’Allemagne ne peut entrer dans la honte d’une éventuelle discussion de savoir s’il n’est pas un crime contre l’humanité ou, car elle combine les principaux éléments ici:
            1) la catégorie de crime: le viol, la torture et l’assassinat d’enfants et de bébés,
            2) l’ampleur: un crime de masse,
            3) le caractère organisé,
            4) la complicité de l’État dans “l’Affaire des CD-ROM de Zandvoort” : 21 CD-ROM contenant environ 100.000 documents se trouvaient dans un endroit sûr, au milieu d’une masse d’autres CD-ROM. Ils ont disparu en raison d’un “échec de la force de police de Hollande”.
    Plus de 2.100 enfants par an disparaissent en ce moment en Allemagne, apparemment sans laisser de traces. Si  2.100 enfants disparaissent dans ce pays, combien y en a-t-il en Europe chaque année? Quel est nombre d’enfants disparus? (…) Il y a eu le projet de loi en 1998, année où nous l’avons officiellement revendiqué, il n’y a pas eu de réaction? (nde: je n’ai pas compris la phrase précédente, traduite automatiquement de l’allemand. Le sens est donc incertain). Même si un seul de nos enfants apparait sur les CD ROM de Zandvoort, au-milieu de plus de 83.000 enfants différents, il s’agit d’un crime de masse. Car ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Un iceberg dans un océan d’icebergs qui émergent depuis une décennie.
    L’organisation mise en place derrière ce crime contre l’humanité est claire et indiscutable. Je crois que personne ne peut prendre le risque de rejeter cette réalité.
    Par rapport à ces faits on ne peut plus précis, le système de la justice belge n’a pas encore expliqué la raison pour laquelle elle a finalement conclu que “les CD-ROM de Zandvoort étaient des documents insignifiants”. C’est ce qui a incité Marcel Vervloesem à créer l’affiche que vous trouverez en annexe. Elle montre quelques unes des photos qui figurent sur ces CD ROM.
    Le peuple doit savoir que la justice belge démontre un non-respect de tous les abus subis par ces enfants torturés et assassinés, et qu’elle les a trahis une seconde fois.
    Permettez-moi de vous décrire, ce que ces photos montrent:
            1) un enfant nu, enchaîné, qui est torturé avec un fer,
            2) Une femme qui met un bébé nu sur ses genoux et lui met un objet dans l’anus,
            3) Un enfant couché sur la paille avec la gorge tranchée,
            4) Un enfant nu, les yeux bandés, suspendu par les poignets,
            5) un enfant nu, bâillonné, les poignets et les chevilles attachées avec des cordes (…)
            6) Un homme qui tient la tête d’un enfant qu’il a mordu au visage,
            7) Un enfant bâillonné avec un accessoire sadomasochiste dans la bouche.
    Veuillez me pardonner de vous décrire ces horreurs, mais je ne vois hélas pas d’autre moyen de lutter contre la puissante propagande qui nous dissimule la vérité choquante et qui permet à ces réseaux d’excercer en toute impunité les crimes les plus horribles de l’histoire de l’humanité.
    Prétendre que le secteur privé veut interdire toute communication sur cette terrible vérité “pour protéger les enfants” est une manoeuvre du crime organisé. Cet argument  protégent les criminels et les malfaiteurs contre les questions sur l’origine de cette horrible injustice vécue par ces enfants aujourd’hui.
    La réalité effrayante, c’est que le crime organisé peut frapper dans n’importe quelle famille allemande, à tout moment. Personne ne peut se considérer en sécurité.
    Mais au lieu de propagation de l’horrible vérité, au lieu d’informer les citoyens, nous sommes coincés dans des polémiques vides et des débats entre croyants et non-croyants. Mais les faits parlent d’eux-mêmes!
    Les preuves disponibles, le fait que le public n’ait pas accès à l’information réelle, le fait de cacher la vérité – tout cela est, au minimum, de l’irresponsabilité pénale.
    Le fait d’entraver la diffusion de cette réalité en Allemagne et en Europe, c’est de la complicité de crimes contre l’humanité.
    En Allemagne et en Belgique, les CD-ROM ont été “perdus” en 1998. S’il vous plaît, laissez-moi savoir si je peux me permettre de vous en faire parvenir d’autres exemplaires.
    En résumé, je vous demande instamment, au nom du peuple allemand,
            1)  d’user de votre autorité pour veiller à ce que la justice allemande examine enfin cette affaire pour laquelle elle a été saisie en 1998. Et qu’elle cesse de prétendre:
    - que les enfants identifiés sont recherchés sérieusement de façon active
    - que les criminels seront identifiés et tenus pour responsables
    - que le réseau est neutralisé dans sa globalité et que ses actions sont terminées.
            2) votre rôle vous donne le pouvoir de communiquer au peuple allemand et de  vous assurer de l’informer sur cette terrible réalité, afin que tous les citoyens en Allemagne sachent qu’ils doivent protéger leurs enfants, ainsi que les mesures de prévention qui peuvent être prises. Rien ne peut justifier que de telles informations soients cachées  au peuple allemand, car ce n’est pas de l’alarmisme disproportionné. Il s’agit d’une réalité très grave qui peut survenir à tout moment dans n’importe quelle famille allemande. Dans ce genre de situation où pèse une telle menace imminente, il y a obligation d’informer le peuple. L’Etat allemand ne peut pas décider de ce que nous devrions savoir ou pas. Cette obligation de l’État doit être respectée et il doit exiger des médias qu’ils diffusent des informations vraies, au lieu de répandre des mensonges et de la propagande.
        3) Je vous demande de dénoncer ce crime à votre niveau et de ne pas permettre que l’Allemagne continue d’agir en tant que complice d’un crime contre l’humanité.
    Je reconnais la gravité de mes conclusions. Je suis une simple médiatrice  de l’information.
    Que la livraison de ce message soit considérée comme un délit ne changera toutefois pas la réalité qu’il véhicule.
    Nul ne peut être trompé au sujet de cette technique criminelle. …
    Dans l’attente de votre réponse, chère Madame la Chancelière,
    je reste,
    Votre Janett Seemann
    PS: Je pars du principe que la publication de photos, qui était une mesure de précaution, ne constitue pas une infraction en soi puisque les visages et les organes génitaux des victimes ne sont pas identitifiables. Si vous n’êtes pas d’accord, faites m’en savoir les raisons s’il vous plaît.
    Source VO : http://zeitwort.at/index.php?page=Thread&threadID=7294

    (03/05/2013) Confirmation de la libération de Sandrine Gachadoat

    Sandrine Gachadoat, libérée sous contrôle judiciaire strict.

    Certains ont dû lire sur le web les bruits selon lesquels Sandrine Gachadoat, 39 ans, mise en examen et incarcérée dans l’affaire dite de la « disparition de Stan Maillaud », avait été libérée.

    Cette information nous est confirmée par la principale intéressée. Sandrine, après avoir été placée 11 jours dans une maison d’arrêt de Poitiers, avait été transférée à d'Angoulème, où elle vient de passer 6 mois. Elle a été libérée le 3 mai.

    Dans l’attente de son procès, Sandrine est contrainte à des règles strictes : interdiction de sortir du département et pointage deux fois par semaine à la gendarmerie.

    Restée non jugée depuis sa mise en examen pour non représentation d’enfants, et après avoir passé plus de 4 mois en prison, puis 2 en HP, Sandrine vient de vivre plusieurs mois éprouvants.

    Pour rappel, Sandrine n’a pas vu ses enfants depuis son arrestation (24 avril 2011).

    Elle a présenté plusieurs demandes auprès du juge d'instruction et du JAF, pour qu’ils puissent venir la voir dans le cadre d’un parloir, ce qui lui a toujours été refusé.

    Selon Sandrine, sa souffrance n’est rien à côté de celle qu’endurent ses enfants », et elle tiendra le coup tant qu’ils tiennent eux aussi.

    A Angoulème, Sandrine estime qu’elle et ses codétenues ont été bien traitées. Elle a pu travailler un peu, et lire. Sandrine remercie vivement les personnes qui lui ont écrit. « On ne réalise pas comme c’est important d’avoir un lien avec l’extérieur »

    Aujourd’hui, Sandrine a besoin de toutes les compétences et les soutiens possibles pour l’aider dans les aspects judiciaires de sa situation.

    Poursuivie dans le cadre de la soustraction de ses enfants pendant plusieurs mois, elle devra également comparaître pour le chef d’accusation d’association de malfaiteur en vue de la soustraction de ses enfants.
    Isa Tivel
    Source: http://www.pedopolis.com/blog/confirmation-de-la-liberation-de-sandrine-gachadoat-le-3-mai-2013.html

    (28/06/2013) Jean Philippe au tribunal.

    Si vous savez, allez soutenir ce Juste au tribunal de Besançon ce vendredi 28 juin 2013 à 8h30, il le mérite !
    Son "délit", avoir tagué : WWW FRANCE DANGER VIOLS TOUS CONCERNER- AFFAIRE STAN MAILLAUD.
    EN FAIT, LUI N' EST PAS COUPABLE DE NON-ASSISTANCE à PERSONNES EN DANGER...
    ... comprendra qui peut...
    Timothé Sacquepey
    Je suis convoqué au tribunal de Besançon le vendredi 28 juin a 8h30 pour avoir tagué ce dernier: FRANCE DANGER VIOLS TOUS CONCERNER- AFFAIRE STAN MAILLAUD
    Vidéo :
    FRANCE*DANGER*VIOLS TOUS CONCERNER*
    http://www.dailymotion.com/video/xy2q8_france-danger-viols-tous-concerner_news#.UbUamdhtbKc
    Médias :
    http://www.lepays.fr/doubs/2012/10/16/des-tags-sur-le-mur-du-palais-de-justice
    Facebook :
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=181420981982494&set=pb.181366158654643.-2207520000.1370822622.&type=3&theater

    (21/11/2013) Photos du rassemblement en hommage à Stan Maillaud (C22S)

    Voici quelques photos du rassemblement du Samedi 21 Septembre 2013 en hommage au camarade Stan Maillaud, disparu depuis un an...

    Il y a tout juste un an, le camarade Stan Maillaud disparaissait....
    Nous sommes aujourd'hui le Dimanche 22 Septembre 2013, c'est à Amancey il y a tout juste un an, qu'un des plus grands Résistants qu'ait connu l'histoire s'est volatilisé pour ne plus réapparaître : Christian (dit Stan) Maillaud.

    Je voudrais rendre hommage à cet homme, qui était Stan Maillaud, tout en espérant qu'il soit toujours en vie quelque part, même si, plus le temps passe et plus cette hypothèse est à écarter, et qu'aujourd'hui, il y a beaucoup de chances que notre camarade se soit fait assassiner par notre chère imposture sociétale.

    Stan Maillaud était le petit fils de Pierre Bourdan (ou Pierre Maillaud), un grand résistant antinazi Français durant la seconde guerre mondiale, que l'on nomma la voix de Londres pour le fait qu'il s'exprimait assez souvent sur les chaines de radio résistantes, comme celle du Général de Gaulle.

    Il fut videur de boite de nuit, para, garde du corps présidentiel (sous Jacques Chirac) et sous officier de gendarmerie.

    Il est d'ailleurs entré dans la gendarmerie par idéal, mais s'est vite rendu compte que cet idéal n'était pas respecté et était même détourné, c'est pour cela qu'il en est sorti.

    Il s'est rendu compte de cela alors qu'il se trouvait en Guyane Française avec son équipe de Gendarmerie, et qu'il a constaté que certaines personnes de cette équipe abusaient de mineurs, et notamment d'un jeune prostitué de 15 ans.

    Il a essayé d'ouvrir les yeux des autorités sur ce fait, mais sans succès : il fut lui même accusé de mythomanie et de paranoïa, alors que les tests le déclaraient psychologiquement parfait.

    Il décida alors de retourner en France Métropolitaine.

    Il fit un temps partie de l'association Politique de Vie, de Christian Cotten.

    Un jour, il se produisit un événement qui bouleversa totalement sa vie :

    En 2006, il reçut une lettre d'un jeune garçon nommé Vincent et qui avait 10 ans à cette époque. Dans cette lettre, l'enfant expliquait qu'il était abusé par son père, et demandait à être entendu par Stan Maillaud.

    C'est ainsi que Vincent témoigna auprès de Stan Maillaud, il lui dit que son père le violait, le forçait à regarder des snuff movies (vidéos pédopornographiques avec mises à mort d'enfants) en lui disant qu'il lui ferait la même chose que la victime si il parlait, faisait du trafic de vidéos pédophiles, de drogue, et le faisait vivre dans des conditions de vie insoutenable.

    Les juges et les gendarmes accusaient Vincent d'être un menteur.

    Avec l'accord de Vincent, Stan décida de filmer son témoignage et de le poster sur youtube et dailymotion. La vidéo fut d'abord censurée, mais grâce au relais de courageux internautes, elle est aujourd'hui toujours visible

    Puis, voyant l'inaction de la justice, Stan décida de retirer illégalement Vincent à la garde de son père et de l'emmener en lieu sur avec sa mère et sa grand mère.

    Suite à cela, Stan Maillaud dut se mettre en fuite et se mettre en cavale, car il était recherché par les services de police.

    Il faisait régulièrement des messages vidéos dans lesquelles il exprimait sa vision de l'actualité. Il publiait ces vidéos depuis des cybercafés.

    Le 22 Septembre 2012, alors qu'il enquêtait sur un réseau pédocriminel et sataniste sévissant en Franche Comté, il se trouvait alors dans une camionette conduite par son ami Christophe Borja, il fut contrôlé par des gendarmes. Ceux-ci lui ont alors demandé ses papiers. C'est alors que (selon la version officielle) il se serait enfui à travers un champ de maïs.

    Des recherches auraient été entreprises, dont l'envoi d'un hélicoptère qui a été annulé à cause du brouillard.

    Puis sa femme Janett Seemann, Jérémy Léhut, Christophe Borja et Sandrine Gachadoat (Une mère dont les enfants sont victimes d'un réseau), ont été emprisonnés pour être libérés en 2013 avec l'interdiction de se rencontrer ou d'enquêter.

    Depuis, plus personne ne parle de Stan Maillaud.
    J'appelle la population à se rassembler en mémoire de Stan Maillaud dans leurs villes ou villages, à informer les maires, ministres etc... à poser des affiches, à distribuer des tracts...
    Source : http://toutlemonde.fr.over-blog.com/tag/RRR/

    (22/04/2014) Jérémy Lehut.

    Après plus d'un an d'attente et de mensonge sur l'affaire Maillaud, ne voyant pas la vérité surgir de la bouche du concerné, je me dois de publier la vérité sur cette affaire de disparition de Stan. De nombreuses personnes me demandent régulièrement de ses nouvelles, les gens le croient mort ou retenu captif quelque part, ce qui n'est pas le cas. Voici donc LA vérité sur cette histoire, pas MA vérité.

    Je suis sincèrement désolé pour tous les torts occasionné par cette sombre histoire.





    (23/04/2015) Quelques précisions avant la réponse – Affaire Maillaud



    Je suis sincèrement désolé de devoir revenir sur un site, et je le suis encore plus car c’est à cause d’une bêtise comme l’affaire Maillaud. Je sais bien que beaucoup d’entre vous sont fatigués par cette triste histoire, mais après les calomnies vient le temps de la réponse, obligée car les propos tenus par Stan Maillaud et Janett Seemann sont gravissimes. Voici donc un texte en forme de réponse avant une interview avec un média qui se fera dans les prochaines semaines.
    Premièrement, il convient de correctement restituer la totalité de cette histoire, car Stan et Janett ne se basent simplement que sur une chose : Amancey. Donc, après ma rencontre avec Stan Maillaud en juillet 2012, nous avions convenu à trois, Stan, Janett et moi de nous orienter sur une affaire pédocriminelle qui touchait la région du sud-est. Nous avions volontairement écarté l’affaire Gachadoat pour de multiples raisons. Nous ne nous revoyons pas jusqu’en septembre 2012. De juillet à septembre je n’ai donc aucune nouvelle si ce n’est un SMS. Vient le fameux jour ou un contact me téléphone pour me dire qu’il est avec « deux amis » et que tous les trois souhaitent m’apporter leur aide sur une affaire se déroulant en Franche-Comté.
    Ce qu’il faut comprendre, c’est que durant le mois d’août, ces trois personnes, Stan, Janett et notre contact commun, sont allés faire des investigations sur l’affaire Gachadoat, Janett a fait l’erreur de parler avec une des filles de Sandrine Gachadoat, cette dernière l’a rapportée à son père qui a aussitôt porté plainte. Ce qui n’aide pas Sandrine puisque cette dernière était déjà la cible de la justice pour avoir pris la fuite avec ses enfants par le passé et ce qui n’aide en rien la suite de ma collaboration avec Stan et Janett puisque c’est de cette enquête mal menée que tout commence.
    Après le fameux coup de téléphone de notre contact commun je suis quelque peu surpris que Stan cherche à me revoir puisque deux mois auparavant il m’envoyait un SMS pour me dire qu’il ne souhaitait plus travailler avec moi. J’ai donc précisé que je voulais bien de l’aide pour la Franche-Comté, mais pas que quelqu’un vienne y mettre le boxon. Je connaissais (et reconnaîtrai toujours) le courage de Stan, mais je savais aussi que partout où il passait, il fallait s’attendre à des complications, complications logiques puisque nous agissons en désaccord avec la justice et ses lois. Nous arrivons donc à ce fameux jour de septembre, en Franche-Comté, durant lequel Stan et notre contact étaient ensembles d’un côté, Janett et moi de l’autre avec la victime. À la fin de notre entrevue avec la personne en question, nous n’avons aucune nouvelle de Stan, ni de notre ami commun. Nous avons fait le tour des gendarmeries du coin et très vite nous avons trouvé le fourgon de notre contact sur le parking d’une des gendarmeries, sans savoir si Stan était à l’intérieur ou en fuite. Petite précision, à ce moment je me sentais plutôt mal, ayant eu l’impression d’avoir mené mes nouveaux amis dans un sale plan, j’en référais mes sentiments à Janett qui me répondit « ce sont les risques ». Alors que nous décidions de nous écarter, nous avons récupéré Stan qui sortait d’un champ, il guettait les véhicules qui passaient car il avait déjà vu le notre et il savait que nous repasserions sur cette route. Il était légèrement blessé au front et était trempé. C’est d’ailleurs lui qui nous a vite conseillé de déguerpir puisque pour ce genre de situation, la gendarmerie déclenche le plan épervier. Ce qui consiste à encadrer la zone sur 50 km, à appeler un hélicoptère et la brigade canine. L’hélicoptère fut annulé en raison du brouillard et les chiens ne trouvèrent rien.
    Après notre départ, Stan savait que les journaux parleraient du contrôle raté de la gendarmerie, en s’appuyant dessus et sur un message que Janett posterait plus tard il voulait faire croire qu’il avait bel et bien disparu, il disait qu’il avait fait un peu n’importe quoi les derniers temps qu’il était sur internet, à faire des vidéos qui ne servaient à rien. Pour lui, cet événement allait attirer les gens vers la lutte antipédocriminelle. Ils eurent donc l’idée de monter une conférence de presse en Franche-Comté, région dans laquelle se déroule l’affaire que je citais plus haut, et évidemment le lieux où Stan a « disparu ». Qu’on ne s’y trompe pas, et les vidéos prouvent que je dis vrai, je n’étais pas dans le Doubs pour Stan, mais pour la victime, qui n’a jamais rencontré Stan, et seulement deux fois Janett, sans avoir accroché avec, car cette dernière, bien que activiste, ne sait pas s’adresser aux victimes de sévices sexuels. La conférence de presse se déroule comme elle devait se dérouler et nous sommes arrêtés quelques jours plus tard sur Besançon, à cause des investigations de Stan et Janett pour l’affaire Gachadoat, car Janett avait approché une des petites et que cette dernière en avait fait part à son « paternel ».
    Premièrement, je n’étais pas présent pendant leurs investigations pour cette affaire, donc les trois semaines de prison sont déjà beaucoup trop, et n’allez pas croire par là que je veuille dire que le temps de prison des autres protagonistes était justifié, pour moi il ne l’était pas. Deuxièmement, Stan raconte que je l’ai balancé et que j’ai organisé son arrestation en Franche-Comté, ma seule réponse est que son accusation est absurde, partout où il passe il a des problèmes, il n’a jamais eu besoin de moi pour s’en attirer, d’ailleurs je n’avais pas de souci avant de croiser la route de Stan et je ne l’en tiens pas pour responsable, car ce n’est pas à cause de Stan mais à cause de mon choix que j’ai eu des soucis, alors qu’on m’avait prévenu que j’allais au devant de nombreux problèmes.
    Dès le début de la conférence j’avais remarqué que Janett voulait s’approprier le dossier de la victime, ou plutôt son affaire. Ils donnent son prénom alors que cette dernière ne le souhaite pas et ils parlent du dossier sans le connaître. Il faut savoir que rapporter une affaire pédocriminelle sur internet peut avoir du bon et du mauvais, c’est à double tranchant, d’un côté on donne de l’exposition à l’affaire et elle devient connue, mais de l’autre on expose également la famille protectrice et les victimes à de sérieux problèmes avec la justice. Et qui récolte les soucis dans ces cas là ? Les familles protectrices et les victimes. C’est le cas de la victime du Doubs, plus il en parlent plus elle a d’ennuis et je ne vous parle pas des visites fréquentes qu’elle a de la gendarmerie ces derniers temps.
    Allons donc, je serai un infiltré qui travaille pour le réseau. Stan, Janett, Tepa de machin TV et Max de Wanted Pedo sont donc tous d’accord pour m’intégrer dans l’organigramme d’un réseau pédophile, c’est une accusation gravissime qui pourrait m’apporter de nombreux problèmes par la suite. Après avoir traité les gens de Meta TV de trous du cul sur leur page FB et par message privé, je ne m’en cache pas, j’ai malgré tout tenté de dialoguer, mais pour eux, c’est clair je suis un infiltré. Il faut savoir que Meta TV m’a par deux fois invité, la première fois je les ai planté la veille de l’émission et par la suite j’ai refusé une nouvelle invitation. Premièrement parce que je savais que j’y allais pour l’affaire Maillaud, et je n’avais pas envie d’en rajouter. Jamais je n’ai été virulent ni insultant envers Stan et Janett, j’ai simplement livré leur plan bidon dans lequel j’avais accepté de marcher un temps. Je n’avais pas envie de mener une campagne anti Stan Maillaud, j’ai bien d’autres choses à faire. et deuxièmement, il faut jouer un jeu dans cette dissidence, à laquelle je n’appartiens pas et à laquelle je ne souhaite pas appartenir, il faut jouer le jeu des interviews, des rassemblements, des photos… Ce qui n’est pas ce que j’aime le plus, excusez-moi de ne pas vouloir manifester devant Facebook pour faire disparaître la pédocriminalité, j’ai autre chose à faire.
    Tepa m’a donc dit (et son équipe) que j’aurai dû venir à leur libre antenne, c’est donc tant pis pour moi, publiquement, Tepa et ses nouveaux amis se sont permis de m’intégrer dans un réseau pédophile. J’en profite donc pour dire à ces hurluberlus que pour des gens qui n’aiment pas se faire insulter (exemple l’affaire Soral VS tout le monde) ils ont la gâchette facile, et donc la mémoire courte.
    Je suis fatigué d’avoir à revenir sur cette histoire débile qui ne fera que diviser et faire oublier la cause première : aider des enfants. Nous en sommes aujourd’hui bien loin et je m’en excuse, le spectacle offert est d’une nullité accablante. Pour terminer, et en passant, tout infiltré que je suis c’est toujours moi qui risque un procès pour notre arrestation en Franche-Comté, pour une affaire dans laquelle je ne me suis même pas impliqué.
    JEREMY LEHUT 
    Source : 
    https://jeremylehut.wordpress.com/
     
    #OpStanMaillaud Amancey.
    Amancey welcome to bienvenue.
    Réseau : Traite d'êtres humains Allemagne Doubs.
    Stan Maillaud Juste.

    R.R.R.
    Les réseaux de l'horreur.
    Le livre de la Honte.
    Karl Zéro Le Fichier de la Honte.
    Zandvoort le Réseau. 
    Panique chez les Ignobles ! ZANDVOORT.
    Les réseaux pédophiles Viols d'enfants la fin du silence.
    Zandvoort - Coral Quand le magistrat français se déculotta pour abuser de Nordine.
    Les réseaux pédocriminels.
    Marcel Vervloesem Juste.
    Réseau : Traite d'êtres humains Allemagne Doubs.Le protocole des ignobles en robes noires.