lundi 8 juillet 2013

Sandrine Gachadoat Victime.



Sandrine Gachadoat Victime.

https://www.facebook.com/sandrine.gachadoat

Sandrine Gachadoat raconte lors d'une audition de Stan Maillaud les viols sur sa fille depuis l'âge de 18 mois, sur son fils de 15 mois.
A 6ans (2006) sa fille Léa témoigne des abus sexuels perpétrés par sa grand-mère et son grand-père paternel, puis le père...
Cette mère a été emprisonné pendant 2 mois pour ses dénonciations, comme toujours le monde à l'envers...!



(26/10/2012) On y comprend plus rien !

Charente-Maritime : une tentative de rapt d'enfants déjouée

Trois personnes, soupçonnées de préparer l'enlèvement de trois enfants, ont été déférées, jeudi, au parquet de Saintes
Mardi dernier, deux personnes, un homme et une femme, ont été interpellées à Besançon (Doubs) par des militaires de la section de recherches de la gendarmerie de Poitiers (Vienne). Soupçonnés de planifier le rapt de ces trois enfants, elles ont été déférées hier au parquet de Saintes. L’enlèvement aurait été commandité par Sandrine Gachadoat, la mère qui, elle-même, a été arrêtée et déférée en même temps.
Les individus devaient agir rapidement. Issus d'un groupe qui affirme lutter contre les réseaux pédophiles et la violence faite aux enfants, les deux personnes interpellées à Besançon (Doubs) ont pour leader un certain Christian Maillaud, alias Stan.
Cet ancien gendarme est en fuite à la suite d'une condamnation, en avril 2009, par le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales), à un an de prison pour « soustraction d'enfant. »
Selon notre confrère « L'Est Républicain », la femme arrêtée mardi serait sa compagne, Janett Seeman, et un ami, Jérémy Lehut.
Il y a quelques jours, une cinquantaine de personnes entouraient ces deux individus à la mairie d'Amancey, dans le Doubs, pour exiger le retour du « chevalier blanc » Christian Maillaud et sa réhabilitation. Cet activiste, qui se dit en lutte contre les réseaux pédocriminels, a disparu fin septembre dans un champ de maïs, toujours dans le département du Doubs, alors qu'il était contrôlé par les gendarmes.
Comment Sandrine Gachadoat, la mère des enfants, et ces activistes sont-ils entrés en contact ? Que leur a-t-elle dit pour les persuader de planifier cet enlèvement ? Sur son profil Facebook, elle semble bien connaître ce mouvement dont il se pourrait bien qu'elle fasse partie.
Il y a trois ans, elle avait déjà fait parler d'elle. Le 14 décembre 2009, alors qu'elle exerçait son droit de visite pour voir ses deux garçons et sa fille alors âgés de 9, 8 et 2 ans, elle avait pris la poudre d'escampette avec eux. Une enquête avait été alors ouverte par la gendarmerie.
Désespéré, le père, qui réside à Montendre, avait écrit une lettre au président de la République Nicolas Sarkozy pour le sensibiliser à sa situation et un comité de soutien avait vu le jour. Depuis, tout était rentré dans l'ordre et les enfants avaient retrouvé leur papa.
« En septembre, un couple a été aperçu qui suivait ces trois enfants à la trace », indique le procureur de Saintes Philippe Coindeau.
Un rapt se préparait, peut-être. SO, et encore SO, et le blog de S.M
Source : http://www.wendy-leblog.com/2012/10/on-y-comprend-plus-rien.html

03 05 2013

Sandrine Gachadoat, libérée sous contrôle judiciaire strict.

Certains ont dû lire sur le web les bruits selon lesquels Sandrine Gachadoat, 39 ans, mise en examen et incarcérée dans l’affaire dite de la « disparition de Stan Maillaud », avait été libérée.

Cette information nous est confirmée par la principale intéressée. Sandrine, après avoir été placée 11 jours dans une maison d’arrêt de Poitiers, avait été transférée à d'Angoulème, où elle vient de passer 6 mois. Elle a été libérée le 3 mai.

Dans l’attente de son procès, Sandrine est contrainte à des règles strictes : interdiction de sortir du département et pointage deux fois par semaine à la gendarmerie.

Restée non jugée depuis sa mise en examen pour non représentation d’enfants, et après avoir passé plus de 4 mois en prison, puis 2 en HP, Sandrine vient de vivre plusieurs mois éprouvants.

Pour rappel, Sandrine n’a pas vu ses enfants depuis son arrestation (24 avril 2011).

Elle a présenté plusieurs demandes auprès du juge d'instruction et du JAF, pour qu’ils puissent venir la voir dans le cadre d’un parloir, ce qui lui a toujours été refusé.

Selon Sandrine, sa souffrance n’est rien à côté de celle qu’endurent ses enfants », et elle tiendra le coup tant qu’ils tiennent eux aussi.

A Angoulème, Sandrine estime qu’elle et ses codétenues ont été bien traitées. Elle a pu travailler un peu, et lire. Sandrine remercie vivement les personnes qui lui ont écrit. « On ne réalise pas comme c’est important d’avoir un lien avec l’extérieur »

Aujourd’hui, Sandrine a besoin de toutes les compétences et les soutiens possibles pour l’aider dans les aspects judiciaires de sa situation.

Poursuivie dans le cadre de la soustraction de ses enfants pendant plusieurs mois, elle devra également comparaître pour le chef d’accusation d’association de malfaiteur en vue de la soustraction de ses enfants.

Isa Tivel
Source: http://www.pedopolis.com/blog/confirmation-de-la-liberation-de-sandrine-gachadoat-le-3-mai-2013.html

29 01 2013

Des nouvelles de Sandrine nous sont parvenues Mardi, suite à un coup de téléphone qu'elle a passé;

Elle a fait une demande de mise en liberté, ainsi qu'une demande de visite de ses enfants.

Un non lieu psychiatrique a été prononcé concernant ses deux ans et demi de cavale . Elle redoute donc de retourner en hôpital psychiatrique, et rappelle que  la psy est bien pire que la prison ... La prison reste supportable à coté car il y a encore des activités, du lien social, des gens lucides...

Nous espérons être prochainement informés des démarches entreprises par un activiste indépendant qui suit le dossier de Sandrine depuis un certain temps semble-t-il.

   Voici quelques nouvelles supplémentaires reçues par courrier:

Sandrine a changé d'avocat, l'ancien ne voulant pas se déplacer à cause de l'aide juridictionnelle, désormais c'est une avocate de Saintes qui reprend son dossier.

Sandrine suit désormais une formation rémunérée avec l'IRFREP 3 fois par semaine, ce qui l'occupe assez bien et lui fait en même temps une rentrée d'argent régulière; avec quelques mandats cash qu'elle reçoit sa situation dans la prison est correcte.

Il y a aussi l'aumônerie le mercredi après-midi, la messe le Dimanche tous les 15 jours, la couture le Jeudi matin, l'activité parentalité (créations pour les enfants) le Mardi matin, et par semaine 2 fois du sport, ainsi que des cours de math de français et d'informatique.

03 01 2013

Sandrine Gachadoat a écrit une lettre début Décembre, reçue fin Décembre, dans lequel elle fait part de son état d'esprit. Elle va plutot bien, elle est en bonne santé en tous cas. Elle est cependant dans le trouble le plus total, ne sachant pas si ses courriers arrivent bien à destination (apparement c'est bon), ne sachant pas si elle aura droit à des parloirs, où si des des personnes ont des nouvelles d'elle. Elle reçoit peut de courrier, et aimerait en savoir plus sur ce qui se déroule à l'extérieur ...

Il est difficile pour elle de supporter la lenteur de l'évolution des choses, voir leur recul, et elle se demande si les gens courageux sont déjà tous en prison ou en HP. Elle remercie Hugues, Mireille et Fatima pour leurs courriers, ainsi qu'un aimable donnateur de Villeurbanne, qui se reconnaitra.

Elle n'a pas eu confirmation pour le moment qu'une vidéo de son témoignage circule sur Internet, signe qu'elle reçoit très peu voir pas du tout d'informations de l'extérieur.

Quelques lignes de Sandrine Gachadoat:

Je garde le sourire...

Je garde Espoir...

Je sais que la Vie vaincra !

J'envoie tout mon Amour pour les enfants qui souffrent.

J'envoie tout mon amour pour que nous soyons libérés du mal.

Je sais que l'Amour renaitra!

Pour lui écrire ou lui envoyer un mandat cash: Libérée.

Sandrine gachadoat
maison d'arrêt d'Angoulême
N°2782
rue St Roch
BP 1358, 16016 Angoulême
Source : http://www.lesamisdestanmaillaud.org/blog/do/tag/sandrine-gachadoat/

AVoir :
Au secours : Sauvons Amandine!
SOS - Stan Maillaud, mon compagnon, disparu après un problème avec les gendarmes.

LIBÉRATION DE JANETT !!!!
R.R.R.
Les réseaux de l'horreur.
Le livre de la Honte.
Karl Zéro Le Fichier de la Honte.
Zandvoort le Réseau. 
Panique chez les Ignobles ! ZANDVOORT.
Les réseaux pédophiles Viols d'enfants la fin du silence.
Zandvoort - Coral Quand le magistrat français se déculotta pour abuser de Nordine.
Les réseaux pédocriminels.
Marcel Vervloesem Juste.
Réseau : Traite d'êtres humains Allemagne Doubs.Le protocole des ignobles en robes noires.