lundi 8 juillet 2013

Retour à Outreau – Contre-enquête sur une manipulation pédocriminelle.

Outreau ! On pourrait croire que tout a été dit, que tout a été écrit sur Outreau. L’affaire a été jugée, rejugée, et la Justice elle-même a fait l’objet de jugements aussi bien médiatiques qu’institutionnels. C'est entendu : Outreau est le  Tchernobyl judiciaire  qui par la faute d’un juge coupable a envoyé en prison des innocents. Outreau est ce cri qui accuse les enfants qui fabulent. Outreau est le  Plus jamais ça !  de la Justice française.

Et pourtant, dans les archives des tribunaux dorment des milliers de pages qui racontent une autre affaire. Une affaire d’enfants malmenés par la Justice, d’experts ridiculisés et méprisés, d’avocats au service unique de leur propre gloire, d’acquittés devenus héros que des témoins et des victimes continuent d’accuser. Une affaire scabreuse et hélas ! banale de pédophiles, et peut-être de meurtriers, dont la médiatisation et le retournement a servi à étouffer depuis lors la parole des enfants et à dénigrer, voire à accuser, ceux qui tentent de les protéger.

C’est à cette contre-enquête minutieuse, véritable bombe dans le ciel aujourd’hui trop serein des pédocriminels et de leurs soutiens, que s’est livré l’auteur pendant deux ans et qu’il nous rapporte ici, suivie de l’analyse des conséquences d’un fiasco qui n’est pas là où on l’a dit.

Jacques Thomet, après une licence d’histoire, a été journaliste à l’AFP.

Interview de Jacques Thomet pour son livre "Retour à Outreau":

Retour à Outreau : débat avec Jacques Thomet sur LCP:

Réseau Outreau.
Outreau et ses conséquences tragiques: déni récompensé des coupables, réquisitoire ridicule !
Nouveaux éléments à charge contre les Lavier.
Jacques Thomet lance un appel aux 27 enfants victimes de viols pour faire surgir leur vérité.
Chérif Delay le 08 Décembre 2011 devant le TGI pour menaces de mort contre Franck Lavier.
A nos pédophile de France (Jan Boeykens).