mardi 16 décembre 2014

France : Amidlisa : Amidlisa tribunal populaire.

Les amis de Lisa CHERCHENT volontaires pour déposer un avis de manif en préfecture du 13 il faut 2 responsables association PLUS 3 signataires de ce département (un simple citoyen suffit) 
pour le 02 février 2015 à 12h devant la cour d’appel de Aix en Provence 
comme nous avons fait pour le 20 février 2014 à Draguignan 
cette formalité nous autorise à porter des pancartes, banderoles, et crier des slogans ! 
c’est indispensable pour hurler notre mécontentement, indignation, notre colère
SI la maman et le grand père des enfants VILOLés étaient condamnés comme le demande la procureur à l’audience du 08 décembre 2014
la mobilisation grossi depuis le 9 janvier, le 20 février et le 8 décembre 2014 MAIS ne suffit pas encore pour faire reculer les magistrats scélérats au service des pédo criminels
CAR la peine ignoble sur les victimes est maintenue !
DONC il faut être beaucoup plus nombreux! Et médiatiser a FOND !!!
les volontaires merci de téléphoner au 06 07 41 02 77 ou e mail
fpignet@gmail.com
ne vous signalez pas sur fessebook MERCI !


*******************************************

France : Amidlisa tribunal populaire ;
*Fred Pignet 1 er CR bref

Les amis de Lisa vous remercie de votre présence qui
par son nombre, environ 200 personnes à l'audience du 8 décembre
démontre qu'une mobilisation de plus en plus forte s'organise !
En attendant de publier un rapport détaillé de
l'audience d'ores et déjà, on peut noter que l'avocate de la
défense a bien fait son travail en dénonçant avec force et
détermination les aberrations des accusations formulées par le
parquet , rappelant au passage les faits, les témoignages des
enfants, leurs espoirs moultes fois déçus vis à vis des adultes
alors qu'ils ont répétés plusieurs fois devant les professionnels
l'étendue de leurs souffrances ainsi que les violations des
procédures.
Nous notons que ni le président de la cour d'appel,
ni le procureur général n'ont posé de questions pour établir un
débat contradictoire, afin de rechercher la vérité, RIEN.
De la même manière, ils n'ont pas répondu ni aux
questions, ni aux aberrations soulevées par l'avocate dans ce
dossier hallucinant, jamais vu dans sa carrière.


L'audience a commencée par un remplissage de la
salle par des étudiants afin de diminuer le nombre d'opposant anti
pédocriminels se termine, après près de 3 heures d'examen
solitaire des faits par l'avocate, par des applaudissements à son
endroit, la remerciant un peu, d'avoir, ELLE SEULE, considéré les
enfants comme étant monstrueusement victimes de GRAVES violations de
la LOI du TGI de Draguignan et surtout du parquet.
Le compte rendu suit dans quelques jours.
La décision sera rendue le 2 février 2014. nous
contons sur votre présence massive
d'avance MERCI !

Amidlisa tribunal populaire
10 décembre, 12:16 ·
Autre compte rendu de l'audience du 08 12 à Aix qui semble objectif après recoupement

Je cite Pascale Geniès : "...Plus d'une centaine de personnes se pressaient dans la salle des pas perdus alors qu'une quarantaine seulement était entrée. La foule refusant de se disperser ils ont annoncé qu'une dizaine de personnes allait pouvoir rentrer. J'ai eu la chance d'être parmi ceux-là. Le contrôle n'a pas décelé mon Laguiole, et j'ai même réussi à faire rentrer l'iPhone. Ils faisait vraiment la chasse à tout appareil photo !
Une conseillère a fait un
résumé des plaintes et des jugements précédents, elle a ensuite interrogé la mère et le grand-père en ne cessant de leur couper la parole et en les encadrant mais le tout avec une certaine bienveillance.
La procureure de la république, grande perche blonde froide et sans états d'âme a procédé à une litanie portant sur les différentes lettres et plaintes de la mère et du grand-père adressées à diverses personnalités dont Éric de Montgolfier.
La nullissime avocate du plaignant nous a fait un petit numéro présentant le père comme une victime. Cette avocate n'avait fourni aucun travail et elle est dénuée du plus petit talent. Pourquoi se donner du mal puisque le père a toujours eu gain de cause, c'est le cas de le dire.
Est enfin venue la plaidoirie de Maître Malika Oulkheri, avocate de la défense et là on a eu droit à un travail remarquable à la fois technique juridiquement parlant, plein de respect ! Et cependant rien n'a été oublié ni les réseaux ni les crimes horribles que les enfants ont mentionné, ni le déni de justice, ni l'incroyable comportement du parquet de Draguignan. Elle a même parlé du peuple en désignant le public qui attendait justice. Mais tout cela sobrement et avec une incroyable dignité"...

*******************************************

Maximum antietat round 17
Violés et avoir assisté à des meurtres d’enfants dans le cadre d’un réseau pédophile.
Nous ne pouvons pas faire de compte rendu de l’audience avant le jugement, prévu le 2 février.
Le tribunal a décidé de prendre son temps avant de rendre sa décision, ce qui est compréhensible vu les nombreux points techniques soulevés lors des débats.
La famille a été très bien défendue, et à l’issue de sa plaidoirie de près de deux heures, l’avocate a requis la relaxe.
La partie civile, le père des enfants, était également présent au tribunal.
Mais surtout, de nombreuses personnes sont venues soutenir la famille, qui a vraiment apprécié cette présence.
Hélas, tout le monde n’a pas pu entrer dans la salle d’audience.
On ne peut préciser que le fond de l’affaire, la question de l’existence ou non des viols, n’a encore jamais été instruite car les plaintes ont été classées sans suite.
Il est donc impossible d’affirmer que ces viols sont imaginaires.
Depuis, les enfants ont été confiés à leur père, qui réclame maintenant l’autorité parentale exclusive.
Nous vous tiendrons informés du contenu de l’audience et du jugement dès le 2 février.
Merci a tous pour votre mobilation, nous 3 fois plus qu'en début d'année.

*******************************************


DondeVamos


Affaire du Var: jugement le 2 février 2015
Le procès en appel de Sophie et Jack, accusés de dénonciations calomnieuses dans le cadre de l'affaire Amidlisa, s'est déroulé lundi à Aix-en-Provence. Tout d'abord, il faut souligner le grand soutien qui a été apporté à la famille, un soutien très apprécié. Merci à ceux qui étaient là, après tout la justice est rendue au nom du peuple français, et il devait y avoir une bonne centaine de personnes présentes devant le tribunal.

On ne peut pas encore développer le contenu de l'audience car le jugement ne sera rendu que le 2 février, et il serait dommage de compromettre l'issue de cette longue et laborieuse procédure.

L'avocate de la famille, Maître Malika Ouarti, s'est démenée pour soulever de nombreux points techniques, qu'apparemment le tribunal a décidé de prendre le temps d'examiner. Elle a demandé la relaxe, et a expliqué qu'en droit, elle devrait être obtenue. Si Sophie et Jack sont condamnés, il est prévu de se pourvoir en cassation.

Le parquet a réclamé la même peine qu'en première instance, à savoir 12.000 euros à verser à la partie civile, le père des enfants, et 6 mois de prison avec sursis.


On doit noter que la salle d'audience a été loin de pouvoir contenir tous ceux qui sont venus à ce procès.

Le père des enfants était présent, bien entouré par les policiers, comme en première instance.

Je dois dire malgré tout qu'il est dommage que certaines personnes aient vivement réagi à plusieurs reprises durant l'audience. Je sais qu'il est difficile de rester calme quand on entend certaines choses, et que la plaidoirie de Malika ouarti a été percutante, mais cela ne sert pas les accusés, bien au contraire.

En tout cas, la famille a été très heureuse de voir que beaucoup de monde s'était mobilisé ce lundi, dans et devant le tribunal.
Source : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2014/12/09/31114920.html