mardi 27 mai 2014

France : Activiste : Céline, 50 ans, chasseuse de pédophile sur Internet.



Pour piéger les pédophiles qui s’immiscent sur son « chat » Internet, Céline, 50 ans, se transforme en adolescente avant de les dénoncer.

Céline utilise des faux comptes pour piéger les pédophiles.

Vous ne verrez pas son visage. Ne connaîtrez jamais son nom. Encore moins son pseudo sur Internet. Et pour cause.
Céline tient à garder l’anonymat pour exercer pleinement son « hobby ». Chasser les pédophiles, zoophiles et autres amateurs d’incestes qui gravitent sur le chat que cette Baralbine fréquente. Un lieu de discussion libre sur Internet où chacun peut effectuer des rencontres amicales, amoureuses et, malheureusement, dans certains cas, malfaisantes.
« J’ai commencé à fréquenter ce chat pour discuter avec des amis suisses et belges qui vivent à l’étranger. Fréquemment, je recevais des propositions de relations intimes mais légales. Mais il arrivait aussi que certaines personnes viennent me montrer des photos d’enfants en me proposant des échanges. C’était horrible », raconte cette mère d’une adolescente. « À chaque fois, j’alertais les opérateurs du chat pour que ces gens soient expulsés. Comme je le faisais assez souvent, ils m’ont proposé de devenir modératrice. »

Faux compte

Durant cinq années entremêlées de coupures, Céline va s’efforcer de faire le ménage sur le chat en bannissant les internautes tenant des propos racistes, xénophobes, homophobes ou, tout simplement, insultants.
Mais depuis un an, la Baralbine est devenue conseillère aux plaintes. C’est elle qui examine les plaintes des utilisateurs du chat et décide des sanctions avec ses « confrères » : « Lorsque ce sont de simples insultes, nous bannissons le fautif durant une heure. Au moins 24 heures si ce sont des propos homophobes. »
Lorsque des plaintes pour pédophilie sont déposées, Céline utilise la méthode du sous-marin, plus discrète : « J’abandonne mon compte officiel et je crée un compte d’une gamine de 18 ans, car le chat est officiellement interdit aux mineurs. Alors que j’ai 50 ans, je me mets dans la peau d’une adolescente et j’écris en langage SMS. J’ai reçu une formation pour cela », entame cette dernière.

Signalement

« Très souvent, le pédophile va venir discuter avec moi. Lorsqu’il me demande mon véritable âge, je dis que j’ai 15 ans. Là, s’il me propose des rencontres, qu’il m’envoie des photos, je lui dis que je n’ai jamais fait ça. J’essaie de le laisser parler au maximum pour accumuler des preuves, dans le même temps, j’en profite pour faire une copie de notre conversation et des copies d’écran. Son adresse IP* est également référencée. Tout est ensuite envoyé au responsable du chat qui signale les individus aux forces de l’ordre. Dans certains cas, le fournisseur d’accès peut aussi être alerté », décrypte Céline. « Le seul problème, c’est que certains utilisent des adresses IP tournantes. Ils parviennent parfois à revenir sous d’autres pseudos. »

Pesant

La quinquagénaire ne sort pas toujours indemne de ces dialogues pesants : « C’est difficile de continuer. À une période, j’avais des propositions indécentes plusieurs jours de suite. Une fois, je me suis rendu sur un salon privé car le nom me paraissait étrange. C’était un salon dédié à l’inceste. Je l’ai signalé pour qu’il soit fermé et je suis vite parti. »
Céline considère néanmoins son passe-temps bénévole comme quelque chose d’utile : « Quand je lis ce que certains écrivent, j’espère bien les coincer pour ne pas qu’ils restent dans la nature. Je sais que ce que je fais s’apparente à une goutte d’eau dans la mer, mais je me sentirais plus coupable si je ne faisais rien du tout. Ce qui m’inquiète, c’est de voir que de vraies gamines de troisième ou de seconde vont sur des chats mais ne se rendent pas compte de ce qu’elles peuvent y trouver. »
Malgré toutes ces dérives, Céline préfère voir le bon côté des choses. Grâce à ce passe-temps, elle a également pu effectuer de belles rencontres parmi l’équipe de modérateurs du chat  : « Certains sont devenus de vrais amis que j’ai pu rencontrer dans la vie réelle, chez qui je suis allée en vacances. » Le virtuel ne remplacera jamais le contact humain. Sain.

(*) Adresse IP pour Internet Protocol. Numéro d’identification attribué à chaque appareil connecté au réseau internet
Source : http://www.lest-eclair.fr/bar-sur-aube/celine-50-ans-chasseuse-de-pedophile-sur-internet-ia0b0n231021

AVoir :
Monde : Facebook le nid des pédocriminels...
Monde : Sadiques et psychopathes, les trolls du Web au cœur d’une étude.
Monde ; Talking Angela, la rumeur de l’appli pédophile.
APAPE (Alternative pour Parent ou Adulte Protecteur d'Enfants).
ZAMBLA encore une vérité cacher... Du viol d'enfants au Snuff Movie.